Affiche de la conférence : "Les plantes et leurs noms : histoires insolites "

Pour les êtres humains, savoir nommer est essentiel. Connaître l’origine des noms des plantes et savoir comment ils ont été composés nous amène à mieux les comprendre. François Couplan animera une conférence organisée par Natureparif sur l’origine des noms communs et botaniques des plantes les plus courantes de nos régions.

L’étymologie comporte souvent des anecdotes, donnant du sens au mot. Elle aide à créer une relation avec la plante, dont nous serons plus proches et qu’ainsi nous retiendrons mieux. Elle nous permet également d’orthographier correctement les noms des plantes et nous aide à « digérer » ces noms latins qui nous paraissent souvent barbares. Découvrir l’origine des termes de botanique, comme des autres mots de notre langage nous fait plonger dans l’histoire multimillénaire des peuples et des cultures.

À travers leur nom, les plantes nous content souvent leur histoire. Celle, par exemple, des pâquerettes dont les fleurs éclosent à proximité des fêtes de Pâques, celle de la berce dont l’apparence « mal léchée » fait penser à un ours (bär, en allemand), celle encore de la belladonne, d’origine italienne, utilisée à la Renaissance pour vivifier le regard des belles femmes (bella donna, en italien) ou encore du calice enflé de l’alkékenge qui lui vaut son nom d’amour en cage.

Cette conférence nous dévoilera l’origine des noms communs et botaniques des plantes les plus courantes de nos régions : les plantes sauvages, les légumes, les condiments, les fruits, les plantes ornementales et les autres plantes (d’usages divers). Nul besoin d’être botaniste ou spécialiste pour apprécier l’étymologie des plantes : il suffit de s’intéresser au monde végétal, vouloir mettre un nom sur une plante et la laisser nous parler d’elle…

François COUPLAN, Éthnobotaniste, Docteur-ès-Sciences, Muséum national d’Histoire naturelle
Jeudi 19 septembre 2013 de 18h à 20h
À l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle, 75007 Paris (Métro : ligne 12, station Rue du Bac).
Entrée gratuite (mais la salle est complète).
Compte tenu du nombre important de réservations, la conférence sera retransmise en direct sur la page d’accueil du site internet de Natureparif.