Arrosoir dans une pelouse fleurie sous une averse, photo © Sandra Cunningham - Fotolia.com

Le 11 mai, c’est la Saint Mamert; le 12, la Saint Pancrace; le 13, la Saint Servais (ou Gervais). Trois Saints célèbres dans la mémoire des jardiniers et plus souvent dénommés Saints de glace. Il ne gèle pas, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas chaud !

Les dictons concernant ces trois Saints ou l’un d’entre eux sont nombreux. En voici quelques uns, tous de triste augure concernant la météo du moment :

« Se méfier de Saint Mamert,
De Saint Pancrace et Saint Servais,
Car ils amènent un temps frais,
Et vous auriez regret amer. »

« Les trois Saints au sang de navet,
Pancrace, Mamert et Gervais,
Sont bien nommés les Saints de glace,
Mamert, Gervais et Pancrace. »

« Au printemps ramènent l’hiver,
Pancrace, Gervais ou Mamert. »

« Lorsque Pancrace apporte les dragées,
C’est toute la noce qui est mouillée. »

« Avant Saint-Servais, point d’été.
Après Saint-Servais, plus de gelée. »

Attention, restons vigilant, car le tout dernier des Saints de glace, ce n’est pas Saint Servais, mais Saint Urbain (Urbain 1er), fêté le 25 mai.