Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Una misteriosa bola est une boule recouverte d’écailles, qui pourrait appartenir au règne animal, mais dont le diamètre imposant et le matériau utilisé — le zinc — lui confèrent une dimension architecturale.

La sphère, à l’aspect mi-animal mi-végétal, entre pangolin et artichaut géant, est une sculpture-gravure évolutive. Le zinc est amené à changer de teinte en fonction des conditions d’installation, de l’environnement et du climat. La peau métallique de « la bola » est donc sujette à différentes mues, à d’irréversibles métamorphoses, processus témoignant d’une entropie à l’oeuvre.

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Una misteriosa bola (2011)
Zinc, acier, bois
5 m de diamètre.
Présentée par ACDC, Bordeaux.

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Antoine Dorotte est né en 1976 à Sens. Il vit actuellement à Rennes, et partage sa vie professionnelle entre sa carrière aristique et son rôle de professeur à l’École supérieure d´art de Quimper. Il a obtenu son DNSEP en 2004.

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Le travail d’Antoine Dorotte est toujours en évolution. La pratique artisanale de la gravure sur zinc, ainsi que le dessin, la sculpture et, de façon plus surprenante, la vidéo, sont les outils qu’il utilise pour donner forme à des installations hétéroclites, qui peuvent atteindre, parfois, une dimension quasi monumentale. Fortement inspiré par l’univers de la bande-dessinée franco-belge, c’est avec humour et non sans une pointe de cynisme qu’Antoine Dorotte dépeint notre monde.

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Au moment où je passais près du grand bassin et de l’oeuvre d’Antoine Dorotte, deux jeunes téméraires se sont lancés à l’eau dans le plus simple appareil pour tenter d’atteindre la boule.

Una misteriosa bola (2011) Antoine Dorotte, FIAC Hors les murs au jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Il faisait très beau, le soleil et le ciel bleu pouvaient faire croire au retour de l’été, mais l’eau ne devait pas être très chaude un 23 octobre…

Commentaires (4)

  1. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Oui elle est très bien dans ce bassin… Mais elle devrait bouger.

  2. Josette

    belle harmonie du zinc et de l’eau.

  3. bellaciao

    on a envie de s’asseoir et d’attendre qu’elle ouvre ses écailles et s’épanouisse …. le zinc est un très intéressant matériau, et ce bourgeon mystérieux est bien beau ….

  4. laurent

    Elle est magnifique!

    Me donne aussi l’impression d’un bouton de lotus (même pureté, mais davantage de pétales…)

    Elle gagnerait à devenir définitive. Parfois, des oeuvres d’une expo temporaire trouvent leur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages
Partagez2
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1