Archive journalières: 5 janvier 2010

Première fleur de mon cactus de Noël

J’ai acheté pendant les fêtes de fin d’année deux petites potées de cactus de Noël (Schlumbergera), tous les deux couverts de petits boutons floraux. L’une des deux potées donne sa première fleur et révèle enfin sa couleur. J’adore !

Schlumbergera hybride à fleurs ivoire et orange

Mon cactus de Noël avec sa première fleur, janvier 2010, photo Alain Delavie

Les boutons floraux rose vif teinté d’orange ne me permettaient pas d’augurer de la couleur des fleurs. J’avoue que le résultat me ravit ! Ce fondu de blanc ivoire et d’orange pour les pétales et le rose indien du style et des stigmates sont superbes. Oui, dois-je le dire car cela se voit sur la photo, j’ai beaucoup de rouge et d’orange chez moi.

Si vous aimez les cactées de Noël ou de Pâques, faites une petite visite sur le site de Michel Combernoux : Les Cactées épiphytes.

Corydalis ‘Maya’

J’ai découvert cette nouvelle espèces lors des dernières journées de Courson, en octobre 2009. Elle était proposée pour la première fois par les Pépinières Lumen. Malgré le froid, le feuillage est toujours impeccable dès le retour de températures plus douces.

Corydalis 'Maya' : un feuillage panaché et persistant

Potée de Corydalis 'Maya' sur mon balcon en hiver, janvier 2010, photo Alain Delavie

Cette plante vivace et apparemment bien rustique a un feuillage vert bleuté panaché de crème, plus ou moins selon les feuilles. Ces dernières sont profondément découpées, donnant un aspect léger à la plante, qui rappelle celui des fougères. Le développement est présenté comme important et en effet mon plant est vigoureux, donnant de belles feuilles alors même que je ne l’ai toujours pas repiqué dans une grande jardinière. La floraison devrait être jaune acide, ce qui ira parfaitement avec le bleuté et le crème du feuillage.

Une belle plante pour la mi-ombre ou l’ombre, que je découvre au fil des mois qui passent. À noter la fragilité des tiges, qui cassent comme du verre. Il faut donc installer cette plante vivace dans un endroit où personne ne vient vagabonder, risquant d’heurter les feuilles fragiles. Et c’est une plante exigeante en eau, qui a besoin d’arrosages réguliers et fréquents. Dès que la motte sèche un peu, les feuilles commencent à jaunir. Une soiffarde !