Minis paysages de mousses

En me baladant le week-end dernier dans Paris, j’ai été surpris par la couleur intense des mousses en cette fin d’hiver. Vert vif, presque fluorescents, ces végétaux ont profité de l’humidité importante des dernières semaines et attirent l’oeil. Je n’ai pas résisté et j’ai capté quelques un de ces paysages moussus.
Dans certains endroits, les lichens s’associent aux mousses. Tout un monde de miniatures au graphisme fort, pour notre plus grand plaisir. Il faut juste baisser les yeux et prendre le temps de contempler…

Commentaires (6)

  1. Géco

    Bonjour Alain, elles sont magnifique ces mousses.
    Je ne sais pas si tu as lu l’article N°37  » Le jardin de l’espoir », petit texte dédié aux jardiniers…donc à toi aussi !

    A bientôt

  2. berthille

    Deux étés humides, un long hiver ; les mousses colonisent à tout va dans le jardin … un peu trop même.

  3. sophie

    Beau et passionnant! Il y en a fort peu dans mon coin!

  4. Vérone

    Très intéressant comme capture …
    Tu sais quoi on dirais la terre vue du ciel …
    Ou bien comme lorsque l’on regarde les nuages et que l’on cherche à quoi celà resemble …
    J’aime beaucoup !
    Bonne soirée
    Vérone

  5. Anonymous

    Extraordinaire, je n’ai jamais « regardé » Paris sous cet angle.
    Lundi prochain, je regarderai différemment
    MLaure77

  6. Richard Dhennin "grillagiste"

    C’est vrais qu’elles sont en pleine forme en cette période!
    c’est l’occasion de récupérer à la surface de la terre des végétaux dernièrement collectés en jardinerie cette « étrange plante » ressemblant à une algue.

    C’est marchatia polymorpha,une brypophyte hépatique.
    C’est une mousse que j’affectionne pour recouvrir des sculptures.

    Pour rappelle, même si c’est tentant, ne prélevez pas de mousse dans la nature, cela détruit le site et sont biotope, et elle n’aura presque aucune chance de reprendre.

    Préférez la « colonisation spontané » en faisant verdir le support avec un mélange de lait, yaourt et tourbe, ou en plaçant régulièrement des graines pour les oiseaux, qui par leur déjections ferons verdir le support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez