Archive journalières: 17 mars 2009

Tailles et grand nettoyage sur mon balcon

J’ai profité du beau soleil et de la douceur du week-end dernier pour terminer les tailles et le nettoyage dans mes potées et jardinières.

J’ai beaucoup joué du sécateur et même de la scie pour venir à bout de mon oeillet d’Inde géant qui avait formé de véritables branches.J’ai ratiboisé le feuillage desséché de mon aspidistra, plutôt mal en point. Le pied n’est pas mort, mais il va lui falloir du temps pour reformer la grosse touffe que j’avais.Les tuteurs sont installés pour soutenir les coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Alba’) déjà bien démarrés. J’adore leur couleur vert fluo !Une bonne chose de faite, car les tiges cassent comme du verre.
Un bon coup de balai pour terminer afin d’enlever toute la terre projetée par les oiseaux. J’accusais les pigeons, mais j’ai pris un merle en flagrant délit de gratouillage. La terre volait partout sous ses coups de bec énergiques !
Et maintenant Iris la chatte peut traverser le balcon sans se salir les pattes ! Ni salir mon appartement ensuite…Bon et bien ce n’était que le début des travaux printaniers. Maintenant que j’y vois plus clair, le temps des plantations va pouvoir commencer. Ca tombe bien, les fêtes des plantes vont elles aussi débuter en région parisienne, notamment le premier week-end d’avril. Cette année, j’ai pas mal d’achats à faire et la place est prête !

Fusain attaque par les othiorhynques

En me promenant dans Paris ce week-end, je suis tombé sur des pieds de fusains du Japon bien attaqués par les othiorhynques, des sortes de petits charançons.La découpe des feuilles tout autour du limbe est caractéristique de ces insectes ravageurs, fréquents dans les jardins urbains. On dirait que quelqu’un a poinçonné ces pauvres feuilles !
Cela ne met pas vraiment en danger la plante, mais son intérêt esthétique est très altéré…Quand l’invasion est très importante, les larves de ces insectes peuvent détruire une bonne partie des racines des végétaux, notamment ceux cultivés en pot ou en jardinière.

Pour lutter efficacement contre ces bestioles difficiles à voir et encore plus à attraper, la meilleure solution est d’épandre le produit vendu sous le nom de Nemassys en vente chez Magellan. C’est une poudre à diluer dans l’eau, qui contient des vers microscopiques qui vont parasiter les larves d’othiorhynques et les éliminer. Un traitement bio assez coûteux mais très efficace.