Les hivers se suivent, mais ne se ressemblent pas !

-3 °C sous abri ce matin dans la capitale, le froid continue à glacer les jardins parisiens et franciliens. Deux hivers froids successifs, mais normaux pour la région, bien différents de l’hiver 2004-2005 qui fut si doux…
La fin de l’automne et le début de l’hiver dans le froid ont déjà bien dégarni les jardinières et les massifs. Les plantes frileuses n’ont pas résisté, sauf celles vraiment bien protégées. Cet hiver, mes bégonias ‘Dragon Wing’ ont presque tous gelé.Il reste encore un pied qui a des tiges vertes à la base, mais si janvier et février restent les mois les plus froids de l’année en France, mon dernier bégonia n’a aucune chance. C’est le triste sort des fleurs d’été, l’avantage est que cela fait un peu de place sur le balcon toujours trop planté au coeur de la belle saison. Les minis cyclamens résistent bien, mais ils sont plus près du mur de l’appartement, ce qui permet de gagner 1 ou 2 °C.Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Ces bégonias sont en fait des plantes vivaces, qui peuvent survivre plusieurs années quand elles sont abritées des gelées. L’hiver 2004-2005 a été très doux en région parisienne. Fin décembre 2004, mes potées de bégonias ‘Dragon Wing’ étaient encore des bouquets de fleurs.

(Photo prise le 29 décembre 2004)

Au printemps 2005, je n’ai pratiquement rien acheté, mon balcon était déjà complet, fleuri à souhait. Et j’ai eu des potées de bégonias énormes l’été suivant ! Ce ne sera pas le cas cette année.

Que faire si le froid persiste ?
– Envelopper les pots des plantes frileuses avec plusieurs épaisseurs de plastibulle ou de voile d’hivernage. Cela protège les racines et permet de sauver la souche.
– Recouvrir les feuillages avec un voile d’hivernage en non tissé, en veillant à ne pas l’appuyer sur les feuilles et tiges. Il faut disposer des tuteurs pour bien entourer la plante comme dans une petite serre.
– Approcher les potées le long du mur de l’appartement ou de la maison, à l’abri des courants d’air les plus froids.
– Ne pas laisser d’eau dans les soucoupes. Au moindre redoux, penser toutefois à arroser les plantes car le gel dessèche le sol. Il faut arroser en fin de matinée et vider les soucoupes avant la tombée de la nuit s’il reste de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez