Archives de mots clés: syrphe

Syrphe en visite sur l’oeillet d’Inde ‘Linnaeus’


Un syrphe est venu butiner pendant que je photographiais quelques fleurs sur mon balcon. Pas farouche, il s’est posé sur différentes fleurs de mon gros pied de Tagetes ‘Linnaeus’ et j’ai pu le prendre en photo, posé et en vol.


Avec son vol stationnaire, la prise de vue est plus facile, même s’il ne faut pas trainer. Mais l’animal avait décidé de visiter toutes les fleurs de l’oeillet d’Inde, aussi j’ai pu le suivre sans difficultés.

Syrphe butinant une fleur d'oeillet d'Inde (Tagetes) sur en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Cette mouche a un déguisement de guêpe trompeur. Mais elle ne pique pas. Elle est très utile car adulte, elle joue un rôle de pollinisateur et ses larves sont des grandes dévoreuses de pucerons. Ça tombe bien, j’en ai une belle colonie sur les hampes florales de mon cosmos chocolat.

Petits insectes utiles sur mon balcon

Syrphe butinant une fleur de Saruma henryi sur mon balcon à la fin du printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Mon balcon n’est pas que le terrain de jeu des othiorhynques, il est aussi très fréquenté par des abeilles et des bourdons. Des pigeons ramiers aussi, mais ceux là ne sont pas désirés et je passe mon temps à les chasser. Par contre hier matin, j’ai pu observer un syrphe butinant sur une fleur de Saruma et une coccinelle confortablement installée sur une large feuille d’Alcathea. Deux précieux auxiliaires !

Cocccinelle sur feuille d'Alcathea sur mon balcon à la fin du printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Le temps calme hier matin m’a permis de les photographier (avec l’iPhone). Et les bestioles ont bien pris la pose pour une fois !

Syrphe en visite sur mon Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’

Syrphe butinant une fleur de Sphaeralcea 'Newleaze Coral' (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Les floraisons se faisant chaque jour plus nombreuses et abondantes sur mon jardin parisien suspendu dans les airs, elles attirent de plus en plus les abeilles, bourdons et syrphes qui viennent faire des provisions de pollen et de nectar. Mon pied de Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’ acheté l’automne dernier lors des Journées des Plantes de Courson donnent ses premières fleurs pour le plus grand plaisir des syrphes.

Premières fleurs du Sphaeralcea 'Newleaze Coral' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’ a un faux air de rose trémière (c’est une plante de la famille des Malvacées), mais en beaucoup plus petit, avec des feuilles plus découpées et surtout d’adorables petites fleurs en coupe d’un coloris orange saumoné unique. Sa croissance a été très rapide au printemps, la petite plante formant maintenant un petit buisson couvert de boutons floraux.

Le syrphe et le souci

Syrphe sur un souci, Paris 15e (75)

Semblable à une guêpe, cette mouche visite les fleurs pour se délecter de leur pollen et de leur nectar. Cet insecte est très utile car il est aphidiphage (consommateur de pucerons) à l’état larvaire et pollinisateur à l’état adulte.

Une larve de syrphe se nourrit en moyenne de 30 à 40 pucerons par jour, mais elle peut en tuer jusqu’à 300 en une nuit. Une aide précieuse pour le jardinier !

Camelia sasanqua

En sortant de l’exposition Tempête de neige organisée par la SNHF, j’ai aperçu dans la cour de l’immeuble une belle potée de camélia d’automne (un hybride de Camelia sasanqua) aux grandes fleurs rose vif, largement épanouies.

Camelia sasanqua, floraison automnale, décembre 2009, cour de la SNHF (Paris 7ème), photo Alain Delavie

Camelia sasanqua, floraison automnale, décembre 2009, cour de la SNHF (Paris 7ème), photo Alain Delavie

Des fleurs qui assurent le gîte et le couvert aux insectes pollinisateurs, entre deux averses (sur la photo à gauche, un petit syrphe en train de butiner). D’où l’importance d’avoir des plantes à fleurs tout au long de l’année dans son jardin, sa cour, sur sa terrasse ou son balcon.