Archives de mots clés: potée

Croissance XXL pour mon pied de Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Mon pied de Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’ acheté fin 2013 a résisté aux hivers parisiens, repousse et refleurit au fil des années avec toujours autant de générosité. Mais cette année, je l’ai rempoté dans un pot plus grand avec un apport de nouveau terreau et d’engrais organique pour tomates. Cela a fortement dopé sa croissance et j’ai de plus en plus de mal à le contenir.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La floraison est aussi plus abondante, même si les fleurs de petite taille se perdent dans le feuillage très foisonnant. Mais ce sont des dizaines de fleurs qui s’ouvrent chaque jour.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)La potée de grand volume a permis aux plantes voisines de bien prospérer aussi. Notamment le buddléia nain à fleurs blanches qui a beaucoup fleuri. Mais comme il pousse au-dessus de la rue, je ne suis pas arrivé à le photographier… Quant à l’oeillet d’Inde ‘Linnaeus’, il a supporté sa taille sévère en juillet et il a repoussé avec vigueur. Il commence à refleurir.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Avant, je voyais le bassin de la Villette. Maintenant, il faut que j’écarte les feuillages de ma jungle urbaine pour arriver à l’apercevoir…

Été fleuri sur mon balcon parisien

Pigamon (Thalictrum 'Splendide White') et Alcathea suffrutescens 'Parkallee' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Ma semaine d’absence n’a pas entrainé de dégâts sur mon balcon et après quelques jours d’arrosages réguliers, les floraisons sont plus généreuses que jamais. Voici un petit aperçu des fleurs qui embellissent mon coin de jardin parisien suspendu pour cette fin août.

Les alcathéas sont toujours au rendez-vous. Avec deux pieds seulement, j’ai des centaines de fleurs en permanence depuis la fin du printemps. Ces grandes plantes vivaces très vigoureuses sont d’une générosité rare et je ne me lasse pas de ces grandes fleurs semi doubles, aux tons café au lait pour ‘Parkallee’ et rose doux pour ‘Parfrieden’. Les gauras sont aussi très florifères et sans souci, avec ces petites fleurs légères qui volètent dans les airs.

Liriope muscari 'Okina' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Cette année ma potée de liriope ‘Okina’ est de toute beauté. Son feuillage garde longtemps la panachure blanche, encre très présente alors que nous sommes dans la deuxième partie de l’été. Et la floraison d’un joli violet doux est abondante. Encore une plante vivace sans soucis, très peu exigeante et facile à cultiver. (suite…)

Floraison tardive du Seemania ‘Evita’

Seemania nematanthodes ‘Evita’ en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Une fleur s’était épanouie juste avant mon départ en Norvège, mais à mon retour après une petite semaine, j’ai eu le plaisir de découvrir ma potée de Seemania nematanthodes ‘Evita’ couverte de fleurs rouge vif. Et de nombreux boutons floraux se sont déjà formés, gage d’une floraison prolongée.

Les petites fleurs en forme de clochette allongée arborent un rouge éclatant qui tranche avec le vert du feuillage.

Seemania nematanthodes ‘Evita’ en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La floraison est tardive car l’été est déjà bien avancé, mais je devrais pouvoir en profiter jusqu’à l’arrivée de l’automne si l’arrière-saison est suffisamment douce.

Kalanchoe blossfeldiana pour les potées et jardinières d’été

Potée de Kalanchoe blossfeldiana, vacances en Norvège, 16 août 2018, photo Alain Delavie

Qu’il fasse très chaud ou plus frais, les kalanchoés (Kalanchoe blossfeldiana) fleurissent avec générosité tout au long de l’été et avec un minimum de soins et permettent de fleurir les coins les plus ensoleillés dans un jardin, sur un balcon ou une terrasse, quand ce n’est pas une tombe dans un cimetière où leur résistance est bienvenue.

Ces petites plantes succulentes ont juste besoin de beaucoup de soleil et d’un sol bien drainé. On peut oublier un peu les arrosages, mais avec des soins réguliers, elles n’en seront que plus fleuries et belles. Les petites dimensions d’une potée fleurie permet de cultiver ces plantes grasses sur un rebord étroit de fenêtre, là où les géraniums (Pelargonium) sont trop volumineux.

La potée que j’ai photographiée pousse en Norvège, à Bergen. Autant dire qu’elle ne reçoit pas beaucoup de soleil pendant l’été et que la pluie l’arrose souvent. Et quand il pleut, ça mouille, ça vous détrempe complètement !

Ma grosse potée champêtre

Grosse potée de Kalimeris incisa 'Alba' et fougère aigle 'Lady in Red' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai cette potée depuis trois ans, mais son nouvel emplacement lui réussit particulièrement bien et j’ai maintenant un énorme bouquet de fleurettes avec une grande masse de feuillage vert qui donne à mon balcon parisien un aspect plus champêtre, plus naturel.

Fleurs de Kalimeris incisa 'Alba' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)

(suite…)

Petit calament by night

Potée de petit calament (Calamintha nepeta ssp. nepeta) en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)La chaleur de la nuit m’a fait sortir sur mon balcon à 5h ce matin, avant le lever du soleil. Avec les éclairages de la ville, ce n’est jamais l’obscurité complète dans Paris et grâce à mon appareil photo numérique, j’ai photographié ma potée de petit calament (Calamintha nepeta ssp. nepeta) dans la fin de nuit parisienne.

Je ne comprends pas pourquoi cette plante n’est pas mise plus en avant… Vivace, très rustique, insensible aux fortes températures comme aux plus froides, capable de supporter un sol relativement sec, un joli port en boule naturel, des feuilles au fort parfum de menthe et une adorable floraison qui se prolonge pendant tout l’été. Sa croissance rapide permet une culture en pot pour un décor estival, qui se renouvellera ensuite chaque année. Et elle n’est pas envahissante, aucun stolon ou rhizome traçant. Moi, j’adore !

Et cette année, elle montre son incroyable robustesse en fleurissant comme une folle en plein cagnard. Et pas besoin d’arroser tous les jours !