Archives de mots clés: potée

Cymbidium ‘Vogel’s Magic’

Cymbidium 'Vogel's Magic', Exposition Mille et une orchidées, grandes serres du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Ce cymbidium présenté dans l’exposition Mille et une orchidées qui se déroule en ce moment dans les grandes serres du Jardin des Plantes de Paris offre une jolie combinaison de teintes vert jade, pourpre, crème et grenat.

Cymbidium 'Vogel's Magic', Exposition Mille et une orchidées, grandes serres du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cet hybride est le résultat du croisement de Cymbidium ‘Tethys’ par Cymbidium ‘Vogelsang’. Il est classé dans les cymbidiums intermédiaire car ses dimensions ne sont pas trop imposantes (environ 40 cm de hauteur). Les fleurs sont pluôt rondes et ont tendance à rosir davantage que sur mes photos quand elles s’épanouissent complètement.

Acheter des orchidées bien emballées

Potée de phalaenopsis hybride emballée pour le transport, orchidée, Orchidacées, Paris 19e (75)
L’hiver est la pleine période pour les potées fleuries d’orchidées, même si on en trouve à longueur d’année. Phalaenopsis, dendrobium, paphiopedilum, cambria… Il n’y a que l’embarras du choix. Mais pour pouvoir transporter ces beautés exotiques jusque dans son appartement ou sa maison, il faut absolument les faire bien emballer pour les protéger le plus possible du froid extérieur et des grandes variations de température.

Potée de phalaenopsis hybride emballée pour le transport, orchidée, Orchidacées, Paris 19e (75) (suite…)

Mon gardénia ‘Summer Snow’ résiste au froid

Gardenia jasminoides 'Summer Snow' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)Mon beau pied de gardénia ‘Summer Snow’ installé sur mon balcon parisien supporte bien les basses températures de ces dernières semaines, sans aucune protection. Pour l’instant, cette variété confirme sa bonne rusticité.

J’ai quand même placé la potée contre le mur de l’appartement, à l’arrière du balcon pour la protéger des courants d’air trop froid et pour essayer de gagner quelques degrés pendant la nuit.

Et je m’aperçois en regardant la photo qu’une des jeunes feuilles apparues avant l’arrivée du froid a été grignotée. Certainement par un othiorhynque. Traitement avec des nématodes à prévoir au début du printemps…