Archives de mots clés: Paris

Des fleurs sur le groseillier doré à la mi février

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)
L’épisode neigeux de la semaine dernière n’a pas suffi pour ralentir le démarrage de la végétation dans la capitale. Avec la relative douceur revenue et quelques rayons de soleil, les plantes printanières se moquent du calendrier et nous gratifie de floraisons précoces, comme ce groseillier odorant aperçu cet après midi dans Paris. Aussi lumineux que le soleil qui brillait alors.

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)J’avoue que ces quelques fleurettes sont bien réjouissantes et sympathiques. Il y a eu tellement de jours gris sur Paris depuis la fin de l’été dernier que l’envie de couleurs et de soleil se fait de plus en plus vive.

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)Il fallait en profiter car les prévisions météorologiques nous annoncent encore beaucoup de grisaille pour les jours à venir…

Par une belle journée d’hiver ensoleillée dans Paris

Le soleil brille sur Paris et le Sacré Coeur, Paris 9e (75)Le soleil revenu était bien agréable ce samedi et il a incité les Parisiens à sortir dans les rues et à se poser en terrasse. Presque un avant-goût du printemps, avec encore un fond d’air frais.

En parcourant le boulevard Haussmann et ne passant devant la rue Laffitte, le point de vue offre une belle perspective sur la basilique du Sacré Coeur, perchée sur la Butte Montmartre. Avec cet après midi, un Sacré Coeur baigné de soleil.

Exposition « M.Chat fait 20 ans ! »

La galerie Brugier-Rigail (Paris 3e) propose une exposition inédite et exclusive pour les vingt ans du célèbre chat jaune de l’artiste Thomas Vuille.

M.Chat, Piazza Pompidou 2004, Acrylique sur toile 2017, Galerie Brugier Rigail
Nous l’avons découvert au coin d’une rue, sur les hauteurs d’un toit, ce curieux félin jaune au sourire malicieux. Nous nous sommes tous posé cette question: mais que fait ce chat-là ? Qu’a-t-il à nous révéler ? Au premier coup d’œil, on lui découvre un côté enfantin qui entraîne les plus jeunes dans un imaginaire fantastique.

M.Chat - Marseillaise 2012 Acrylique sur toile - 2017 100 x 100 cm ©Bruno Pellagrin Galerie Brugier-Rigail
Pour les plus grands, il suggère cette dimension issue tout droit de la figuration libre s’inspirant pleinement de la bande dessinée. Savez-vous que cela fait maintenant 20 ans qu’il nous attire dans son sillage, qu’il nous hypnotise de ses grands yeux et surtout nous transporte avec altruisme lors de ses innombrables et facétieux périples urbains ?

M.Chat - Gotham City 2018 Acrylique sur toile - 2017 100 x 100 cm ©Bruno Pellagrin Galerie Brugier-Rigail
C’est une promenade à travers le monde que M.Chat a souhaité nous offrir pour célébrer cet  anniversaire magique. Il a réuni pour l’occasion une trace de son passage sur les différents continents sur lesquels il a distribué son sourire enchanteur. À l’occasion de cette exposition, l’artiste, avec toute sa générosité et sa bienveillance, nous dévoile ses prodigieux carnets de voyage d’explorateur. (suite…)

« Bouquet », la bougie parfumée de Lachaume

Bouquet, bougie parfumée, Lachaume (Paris)La Maison Lachaume lance « Bouquet », sa première bougie parfumée. Dignes héritières d’un art floral à la française, Stéphanie et Caroline ont imaginé cette bougie comme l’une des magnifiques compositions de fleurs fraîches qu’elles créent chaque jour et qui embaument la boutique d’une délicate fragrance.

Cette brassée de fleurs blanches et lumineuses, tubéreuse et jasmin, ourlée par la mystérieuse violette, raconte l’histoire de la maison. La violette est le symbole d’un amour secret qui se déclare au coeur de l’hiver. Ce message floral fragile, infiniment précieux, est l’une des spécialités de la Maison Lachaume depuis sa création en 1845.

La fragrance s’ouvre sur un accord de tête pétillant et frais de bergamote et de citron. Ses notes de coeur envoûtantes exhalent la tubéreuse, le jasmin et la violette. La sublime tubéreuse, sensuelle et épicée, s’accorde avec la luxuriance du jasmin. Enfin, le parfum déroule ses notes de fond et laisse entrevoir un sillage floral, délicieusement révélateur de l’élégance de la Belle Époque.

La bougie « Bouquet », véritable signature olfactive de Lachaume incarne le raffinement d’une maison florale et d’un artisanat parisien d’excellence.
Format 180g. Durée 50 h. Prix 68€.
En vente dans la boutique Lachaume, 103, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris.
Ouverture : Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi  de 8H30 à 19H30. Samedi de 8H30 à 17h.
Et sur le site Internet : www.lachaume-fleurs.com

Conférence « Biodiversité, génétique et évolution » le 15 février 2018

Affiche de la conférence de l'ARB Île-de-France, biodiversité, génétique et évolution, février 2018Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public, l’ARB Île-de-France, anciennement Natureparif, propose de rencontrer Pierre-Henry Gouyon, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, à l’AgroParisTech, à l’ENS et à Sciences Po Paris.

Depuis le début de sa carrière de biologiste spécialisé en génétique et en évolution, Henry Gouyon porte un regard interrogateur sur les relations entre ces disciplines et la société, et plus particulièrement sur le lien entre nos perceptions de ce qu’est l’évolution et notre rapport au vivant.

La biodiversité est facile à observer mais difficile à définir. La théorie de l’évolution constitue la base de la biologie, l’écologie et la génétique en sont issues. Elle affirme l’unité du Vivant, et permet d’agir sur lui, mais pose de nombreux problèmes à la société, a servi de fondement à des idéologies ignobles et est refusée par les extrémistes religieux. Quant à la description et la sauvegarde de la biodiversité, elles reposent souvent sur des fondements religieux plus que scientifiques. Les biotechnologies se développent à grande vitesse et de nombreux débats ont vu le jour ; sur les OGM par exemple, les scientifiques ont souvent considéré les critiques comme essentiellement obscurantistes et semblent parfois eux-mêmes se conformer à une vision religieuse du progrès. Peut-on espérer l’avènement d’un véritable échange entre sciences et société dans le champ de la biologie ?

Informations pratiques
Jeudi 15 février 2018 de 19h à 21h
Halle Pajol, Auberge de Jeunesse, 18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Marx Dormoy.
Entrée gratuite.  Inscription conseillée 

Oncidium Twinkle

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cette orchidée hybride ne dépasse pas 20 cm de hauteur et donne une profusion de minuscules fleurs parfumées blanches, jaunes, roses ou rouges. Vous pouvez admirer une belle présentation dans l’exposition Mille et une orchidées dans la Grande serre du Jardin des Plantes de Paris. Et vous pouvez la trouver facilement dans les jardineries ou chez les spécialistes d’orchidées.

Cet hybride résulte du croisement entre Oncidium cheirophorum et Oncidium sotoanum. Il a été créé en 1958. C’est une orchidée assez facile à cultiver, même dans un appartement. Trouvez lui un emplacement très clair, sans soleil direct. Une forte luminosité est nécessaire pour que cette plante pousse et fleurisse bien. En période de croissance, arrosez régulièrement sans détremper le substrat ce qui ferait pourrir les racines. Diminuez les arrosages en automne. Pendant la belle saison, donnez un engrais pour orchidée régulièrement.

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
La plante aime rester à l’étroit dans son pot. Inutile de la rempoter tant que le feuillage ne paraît pas disproportionné par rapport aux dimensions du contenant.

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)Une jolie petite orchidée, peu encombrante.