Archives de mots clés: Paris 19ème

Les digitales du parc des Buttes-Chaumont

Certains talus ombragés du parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e) sont tapissés de digitales, actuellement en pleine floraison. Le visiteur passant en contrebas des talus, il peut plus facilement admirer ces belles fleurs aux allures de sauvageonnes.

Fleur printanière pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Ce tapis de digitales est entouré d’un grillage qui empêche d’accéder aux fleurs et de les toucher. Protection pour les préserver des passants peu soucieux des plantes ou pour empêcher tout contact avec ces plantes dont les feuilles et les fleurs sont toxiques ? Peut-être les deux…

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

C’est qu’elles sont belles ces grandes hampes florales avec leurs grosses fleurs en clochette retombante… Bien visibles car en hauteur par rapport à l’allée et au promeneur.

Fleurs printanières pour coins ombragés et frais

Talus ombragé couvert de digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

En blanc, en rose, en violine, en mauve et même en jaune. Une belle palette de coloris pastel.

Fleur printanières pour coins ombragés et frais

Digitales en pleine floraison dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e), juin 2010, photo Alain Delavie

Avec les grands ifs et autres conifères qui surplombent les grandes hampes florales, on se croirait presque dans un coin perdu de montagne… Et non pas au coeur du dix-neuvième arrondissement en plein Paris.

Le temps des paulownias

Année après année, je ne me lasse décidément pas de la floraison azurée des paulownias, qui ponctuent les places, les rues et les jardins de la capitale en ce moment.

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps sur la place de Bitche (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps sur la place de Bitche (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps sur la place de Bitche (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

De véritables nuées bleu violacé qui flottent au-dessus des têtes des passants.

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps dans l'avenue Laumière (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps dans l'avenue Laumière (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps dans l'avenue Laumière (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Ca vous change le paysage, non ? Des nuages comme cela, on en veut bien davantage !

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Une touche de bleu dans un océan de vert,

Arbres à fleurs dans Paris au printemps

Paulownias en pleine floraison au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Et je ne me suis baladé que dans le dix-neuvième arrondissement, pas très loin de chez moi. La floraison est courte, parisiens et parisiennes, il faut en profiter !

Gulli célèbre la Journée de la Terre le 22 avril

Pour célébrer la 40ème Journée Mondiale de la Terre, Gulli organise un grand rassemblement le jeudi 22 avril 2010 à 10 h 00 à la Prairie du Triangle de la Villette (Paris 19ème).

Les enfants, leurs parents et leur famille sont invités à se regrouper pour former tous ensemble un immense arbre humain.

1 personne présente = 1 arbre planté

L’année dernière, Gulli avait déjà rassemblé plus de 5000 personnes sur le sable blanc de la Dune du Pilat pour créer un magnifique arbre, et ainsi sensibiliser le grand public aux problèmes liés à l’environnement. Cette année la Prairie du Triangle à la Villette pourra accueillir jusqu’à 20 000 personnes.

Pascal Obispo, déjà parrain de l’événement en 2009, a souhaité participer cette année encore, à ce grand événement, aux côtés des animateurs de Gulli, Philippe Risoli (L’Ecole des fans) et Joan Faggianelli (In ze boite). Ensemble, ils accueilleront les enfants et leurs familles.

Le déroulement de la journée :
10 h à 10 h 45 : accueil des participants, diffusion d’une vidéo en boucle sur un écran géant avec les images du rassemblement de l’an dernier à la Dune du Pilat.
10 h 45 : animation des animateurs de Gulli Joan et Philippe Risoli avec images et son, ils motiveront les participants et feront des quizz sur l’environnement avec le public (essentiellement des enfants).
11 h 15 : arrivée de Pascal Obispo.
11 h 30 à 12 h : Obispo anime l’arbre et les 20 000 participants.

« Faites attention à l’eau » est le message adressé cette année à l’occasion du 40e anniversaire de la Journée de la Terre célébré le 22 avril par de nombreux événements liés à l’Éducation en vue du développement durable (EDD). Lancé en 1970 aux États-Unis, le mouvement de la Journée de la Terre regroupe plus de 17 000 partenaires et organisations à travers le monde. Cette année, plus d’un milliard de personnes devraient participer aux activités proposées par le mouvement, ce qui fera de cette journée le seul événement célébré simultanément à travers le monde. Le même jour, les Nations Unies célèbrent la Journée internationale de la Terre Mère.

Scènes printanières aux Buttes-Chaumont

Le printemps réveille de plus en plus le très beau parc des Buttes-Chaumont, dans le dix-neuvième arrondissement de Paris (75). Les corbeilles disséminées ici et la dans le jardin offrent des floraisons opulentes, faisant la part belle aux narcisses, aux tulipes, aux myosotis et autres fleurs bisannuelles.

Le printemps dans les jardins de Paris

Massif de narcisses, jacinthes et myosotis, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Les nuits encore très fraîches du mois d’avril prolongent agréablement les floraisons des bulbes printaniers. Il faut en profiter maintenant, car les premières chaleurs vont les faire se faner très vite.

Les floraisons printanières dans les jardins de Paris

Narcisses doubles et myosotis, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Sous le soleil du petit matin, les couleurs sont éclatantes et les verts tendres à souhait.

Les floraisons printanières dans les jardins de Paris

Narcisses doubles et pensées, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Plus le mois de mai approche, plus nous pensons aux fleurs d’été qui doivent être plantées incessamment sous peu, mais ne boudons pas notre plaisir avec ses premières floraisons qui apportent des touches de couleurs ici et la dans les jardins et sur les balcons.

Pelouse et arbres au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Les matins sont frisquets et n’incitent guère le promeneur à mettre son nez dehors alors que les journées sont presque chaudes, surtout en plein soleil. La nature s’éveille dans la capitale, il faut en profiter…

Le canal de l’Ourcq gelé dans la nuit

Le froid s’estompe, les températures ont été plus douces dans la journée, faisant fondre la neige et la glace. Mais le canal de l’Ourcq (Paris 19ème) est encore chargé de plaques de glace qui scintillent sous les lumières de la ville.

Paris la nuit

Plaques de glace sur le canal de l'Ourcq (Paris 19ème), ambiance nocturne, photo Alain Delavie

La glace fond, ambiance de débâcle…

Paris la nuit

Plaques de glace sur le canal de l’Ourcq (Paris 19ème), ambiance nocturne, photo Alain Delavie

Une pause dans l’hiver avec des températures moins froides, cela va nous faire du bien, même si la pluie est annoncée.