Archives de mots clés: Paris 18e

Festival Racines les 12, 13 et 14 octobre 2018 à Paris et Pantin

Festival Vivaces, Paris (75), Pantin (93), octobre 2018Pépins Production et le Jardin du Morvan lancent la première édition du festival Vivaces ! qui se déroulera pendant trois jours à Paris et Pantin. Au programme, un marché des producteurs locaux du Bassin Parisien, des conférences, des ateliers pour tous les ages et l’installation d’une nouvelle pépinière parisienne.

Vendredi 12 octobre 2018

Place Jacques Froment, 75018 Paris. De 16h à 21h.
Marché nocturne de producteurs du Bassin Parisien. L’occasion de trouver des plantes vivaces à foison pour vos terrasses, balcons et jardins.

Festival Vivaces, La Cité Fertile, Pantin (93), octobre 2018Samedi 13 octobre 2018

La Cité Fertile, 14, avenue Édouard Vaillant, 93500 Pantin. De 12h à 19h.
Marché de producteurs du Bassin Parisien, des conférences pour parler d’un monde végétal étonnant et résiliant, des ateliers pour les petits et les grands, le tout dans un lieu convivial dédié à la consommation responsable.

Dimanche 14 octobre 2018

Flore Urbaine, 40, rue du Télégraphe, 75020 Paris. De 13h à 16h.
Installation et inauguration officielle du jardin de pieds-mères de la nouvelle pépinière Flore Urbaine. Profitez d’une visite du site, mettez les mains dans la terre et repartez peut-être avec une plante issue des serres de Pépins Production.

Informations pratiques

Accès libre et gratuit.
Plus d’informations sur le site de Pépins Production.

Je sens que je vais aller y faire un tour vendredi après midi… Et peut-être plus !

Conférence « Biodiversité, génétique et évolution » le 15 février 2018

Affiche de la conférence de l'ARB Île-de-France, biodiversité, génétique et évolution, février 2018Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public, l’ARB Île-de-France, anciennement Natureparif, propose de rencontrer Pierre-Henry Gouyon, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, à l’AgroParisTech, à l’ENS et à Sciences Po Paris.

Depuis le début de sa carrière de biologiste spécialisé en génétique et en évolution, Henry Gouyon porte un regard interrogateur sur les relations entre ces disciplines et la société, et plus particulièrement sur le lien entre nos perceptions de ce qu’est l’évolution et notre rapport au vivant.

La biodiversité est facile à observer mais difficile à définir. La théorie de l’évolution constitue la base de la biologie, l’écologie et la génétique en sont issues. Elle affirme l’unité du Vivant, et permet d’agir sur lui, mais pose de nombreux problèmes à la société, a servi de fondement à des idéologies ignobles et est refusée par les extrémistes religieux. Quant à la description et la sauvegarde de la biodiversité, elles reposent souvent sur des fondements religieux plus que scientifiques. Les biotechnologies se développent à grande vitesse et de nombreux débats ont vu le jour ; sur les OGM par exemple, les scientifiques ont souvent considéré les critiques comme essentiellement obscurantistes et semblent parfois eux-mêmes se conformer à une vision religieuse du progrès. Peut-on espérer l’avènement d’un véritable échange entre sciences et société dans le champ de la biologie ?

Informations pratiques
Jeudi 15 février 2018 de 19h à 21h
Halle Pajol, Auberge de Jeunesse, 18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Marx Dormoy.
Entrée gratuite.  Inscription conseillée 

Chrysanthèmes fleuris en janvier

Chrysanthèmes fleuris en plein hiver, rue d'Aubervilliers, Paris 18e (75)
Les tempêtes se suivent depuis la fin de l’automne et les températures sont restées suffisamment douces dans la capitale pour que certaines floraisons se prolongent en hiver et jusqu’en ce début d’année, comme celle de ces chrysanthèmes installés dans des parterres le long de la rue d’Aubervilliers dans le 18e arrondissement de Paris.

Chrysanthèmes fleuris en plein hiver, rue d'Aubervilliers, Paris 18e (75)
Deux mois après la Toussaint, les fleurs sont toujours là !

Table ronde : regards croisés sur le monde de demain

Table ronde "Regards croisés sur le monde de demain", La REcyclerie, Paris 18e (75), 23 octobre 2017
Notre société est celle du changement. Au fur et à mesure des évolutions technologiques, sociales, politiques et économiques, de plus en plus de questions se posent, qui nous concernent tous. Lundi 23 octobre 2017 à partir de 18h30, j’aurai le plaisir de participer à une table ronde à la REcyclerie (Paris 18e) avec Bernard Farinelli, Paul Fert et Gildas Véret pour discuter des perspectives d’avenir à (re)trouver dans le respect de la nature.

Tous experts dans leur domaine, du jardin à la permaculture en passant par la préservation de la biodiversité, nous allons vous offrir un éventail de propositions pour construire ensemble un monde plus respectueux de l’environnement, et plus viable. Auteurs d’essais dans la collection « Gardons les pieds sur terre » aux Éditions Rustica, chacun de nous propose aux lecteurs des pistes de réflexion sur les grands enjeux écologiques et humains de notre époque à travers leurs regards experts.

Inventer les jardins de demain, Rustica Éditions, mai 2017, Alain Delavie
Animée par Philippe Bertrand, voix des Carnets de campagne de France Inter, cette rencontre permettra à tous de garder les pieds sur terre.

La REcyclerie est un tiers lieu éco-responsable, ouvert depuis juin 2014. En poussant la porte de cette ancienne gare de la Petite Ceinture, on découvre un café-cantine mais aussi un atelier collaboratif et une ferme urbaine. La REcyclerie est un havre de verdure unique aux portes de Paris, à deux pas du métro Porte de Clignancourt. Le lieu s’axe sur les nouvelles pratiques du quotidien, baigné dans un univers qui fait la part belle au low-tech, au tangible, au manuel, à la transmission et à la réappropriation des traditions utiles. La REcyclerie sensibilise et mobilise le grand public aux alternatives de manière ludique et non culpabilisante.

La REcyclerie
83, boulevard Ornano, 75018 Paris.
www.larecyclerie.com
Ouvert 7j/7
Cliquer pour vous inscrire (gratuitement) à la table ronde

Colloque sur les Refuges LPO : « Objectif Zéro phyto »

Logo LPOSans attendre les nouvelles obligations règlementaires, des collectivités, entreprises et particuliers engagés dans une démarche de « Refuge LPO » ont déjà proscrit les pesticides de leurs jardins publics ou privés. Ils se retrouvent le 18 octobre 2017 à la Halle Pajol à Paris (18e) dans le cadre du colloque « Objectif Zéro Phyto » afin de partager leurs connaissances et leurs retours d’expériences sur les alternatives aux produits phytosanitaires en présence de plusieurs spécialistes.

Environ 60 000 tonnes de pesticides sont déversées chaque année en France, pour détruire des espèces jugées indésirables (insectes, adventices, champignons, etc.). Si la grande majorité de ces intrants chimiques sont la cause d’une agriculture déraisonnable et déraisonnée, 5% des produits phytosanitaires sont répandus dans les jardins et espaces verts, le long des routes et voies ferrées. Trop de particuliers, collectivités, établissements publics et entreprises, utilisent encore quantité de produits chimiques (notamment des herbicides) dont la nocivité pour la santé humaine autant que pour la nature est désormais connue.

Depuis le 1er janvier 2017, la loi Labbé (du nom du Sénateur Joël Labbé) interdit l’usage de pesticides dans les espaces verts publics et la vente en libre-service aux particuliers. A compter du 1er janvier 2019, l’interdiction sera généralisée aux particuliers. Heureusement, la société civile n’a pas attendu les obligations règlementaires : l’expérience s’est déjà accumulée au fil des années, témoignant de l’existence de méthodes alternatives. De nombreuses communes et entreprises ont déjà franchi le pas, notamment en s’engageant dans la démarche « Refuge LPO » qui permet de bénéficier d’un accompagnement sur-mesure par la LPO, basé sur une méthodologie simple, efficace et économiquement viable. La gestion écologique des espaces verts se décompose en plusieurs étapes, décrites dans chacune des 12 fiches proposées dans le guide « Objectif 0 phyto ». Illustrées par des retours d’expérience, des conseils d’expert et des ressources bibliographiques, ce guide technique a pour vocation à accompagner les collectivités et les entreprises dans leur passage au « 0 phyto ».

Le colloque du 18 octobre 2017 a l’ambition de présenter les retours d’expériences, partager les réussites, identifier les freins, pour développer encore davantage les solutions naturelles alternatives. Chacun peut participer à la transition écologique de manière concrète, au quotidien. En changeant ses propres pratiques, sur son balcon, dans son jardin ; en sensibilisant les enseignants de l’école, son employeur, les voisins… (suite…)

Fête des Vendanges de Montmartre du 11 au 15 octobre 2017

Affiche de la Fête des Vendanges, Montmartre, Paris 18e (75), octobre 2017Le 18ème arrondissement de Paris va fêter les lumières à l’occasion de la 84ème édition de la Fête des Vendanges de Paris qui se déroule du 11 au 15 octobre 2017.

La fête en chiffres

  • 1934, 1ere Fête des Vendanges de Montmartre, sous le parrainage de Fernandel et Mistinguett
  • 2017, 84e édition de la Fête des Vendanges de Montmartre
  • 500 001 visiteurs
  • 10 000 000 de visiteurs par an à Montmartre
  • Le Sacré-Coeur, 2e site le plus visité à Paris après la Tour-Eiffel
  • Montmartre compte 2 280 marches
  • 1 556 m2 de vigne sur la Butte Montmartre
  • 1 726 pieds de vigne
  • 1000 bouteilles du Clos Montmartre
  • 1000 m2 de stands pour l’édition 2016 sur le Parcours du Goût
  • Plus de 40 lieux du 18e participent à la Fête
  • La Butte Montmartre culmine à 130 mètres d’altitude
  • Les 8 quartiers de l’arrondissement investis dans la Fête
  • 11 rendez-vous incontournables
  • 21 couples non-mariés en 2016
  • 1200 participants au Grand Défilé en 2016
  • Plus de 700 écoliers pour la Grande Chorale
  • 200 choristes au Grand Choeur des Vendanges

Le Portugal, pays invité de la Fête des Vendanges 2017
Sur le Parcours du Goût , des artisans et des producteurs venus de cinq régions situées au cœur du Portugal (Tâmega e Sousa, Terras de Tras-Os-Montes, Coimbra, Beiras De Serra Da Estrela et Beira Baixa) partagent leur savoir-faire au pied de la Basilique du Sacré Cœur. Ils exposent les produits typiques et savoureux qui font la richesse et la singularité de leurs régions.

Cliquez pour consulter le programme jour après jour.
Cliquez pour découvrir tous les lieux de la Fête des Vendanges.