Archives de mots clés: Marantacées

La délicate floraison de la dormeuse (Maranta leuconeura var. erythroneura)

Floraison de la dormeuse (Maranta leuconeura var. erythroneura), Marantacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Le jeune plant de dormeuse (Maranta leuconeura var. erythroneura) acheté à petit prix l’hiver dernier se plaît chez moi et le manifeste en poussant et en fleurissant souvent. Sa floraison est discrète, mais quand on s’approche pour observer les fleurs très petites il est vrai, ces dernières se révèlent très jolies et délicates.

Floraison de la dormeuse (Maranta leuconeura var. erythroneura), Marantacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Mais il faut de bons yeux pour admirer ces beautés végétales ! Heureusement qu’il y a une position macro sur les appareils photos…

Maranta leuconeura var. erythroneura, un feuillage haut en couleurs

Maranta leuconeura, dormeuse, plante de prière, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
J’ai acheté cette plante samedi lors de la grande vente de plantes organisée par Plantes pour tous et qui se déroulait au Café A (Paris 10e). Avec un tel feuillage si joliment dessiné et ornementé, comment voulez-vous ne pas craquer !

Maranta leuconeura var. erythroneura (G.S. Bunting, 1966) est son véritable nom botanique, mais elle est souvent proposée sous le nom de la plante type, Maranta leuconeura. Cette plante exotique de la famille des Marantacées est originaire du Brésil.

Cette plante d’intérieur a été surnommée la dormeuse ou la plante qui prie parce que ses feuilles largement étalées pendant la journée se dressent et se replient un peu comme les deux mains jointes pour prier. L’ampleur du mouvement est spectaculaire. J’ai installé ma potée sur un coin de ma table de la salle à manger, je peux donc l’observer de près et souvent. Je profite aussi davantage de son beau feuillage. Et cette proximité devrait me permettre de la surveiller pour mieux l’arroser car cette plante n’apprécie pas les coups de soif, il faut veiller à maintenir le substrat toujours humidifié. Et quelques brumisations sur les larges feuilles seront aussi les bienvenues, surtout en hiver quand la pièce est chauffée.

Calathea ‘White Star’

Calathea 'White Star', feuillage panaché, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
J’ai acheté cette belle variété de Calathea avant Noël, séduit par son feuillage effilé et très panaché de blanc avec par endroits des touches de rose et de pourpre.

Calathea 'White Star', feuillage panaché, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Les feuilles de cette plante d’intérieur bougent beaucoup dans la journée. Le matin, elles s’étalent largement, mais en fin d’après-midi, elles se redressent et se regroupent accolées les unes aux autres. L’amplitude du mouvement est vraiment spectaculaire. J’adore ce végétal plus vivant que vivant !

La plante n’est pas vraiment difficile à cultiver. Un emplacement très lumineux près d’une fenêtre est nécessaire. Il faut arroser régulièrement pour maintenir le substrat toujours frais, sans pour autant le détremper. Quelques brumisations d’une eau douce non calcaire sur le feuillage augmente l’hygrométrie ambiante, cette espèce appréciant une atmosphère pas trop sèche.

Calathea Network

Présenté par la société Plant Planet au Salon du Végétal d’Angers en février dernier et lors de l’édition printanière des Journées des plantes de Courson le week-end dernier, un nouveau calathéa arrive dans les points de vente de jardinage : Calathea Network.

Plante d'intérieur

Calathea Network, plante verte d'intérieur, Plant Planet, mai 2010, photo Alain Delavie

Cette petite plante verte d’intérieur de la famille des Marantacées présente de longues feuilles brillantes, vert clair et vert foncé, les couleurs formant un réseau, une mosaïque verte qui donne tout l’attrait décoratif à cette plante exotique.

Plante verte d'intérieur

Calathea Network, Marantacées, Plant Planet, mai 2010, photo Alain Delavie

Cette plante verte n’est pas trop exigeante en lumière. Elle redoute même un ensoleillement direct. Comme la plupart des calathéas, elle apprécie une ambiance humide, une hygrométrie élevée. Vous pouvez vaporiser de l’eau douce non calcaire sur les feuilles le plus souvent possible ou disposez le pot sur un plateau rempli de billes d’argile expansée et d’eau. D’avril à septembre, faites un apport d’engrais liquide azoté tous les quinze jours pour favoriser la croissance de la plante.