août 222014
 

Tomate malade sur la terrasse de Rustica, Paris 18e (75)
Dure vie que celle d’une tomate cette année surtout en région parisienne ! Le temps frais et humide de cet été pourri qui ne cesse de se rafraîchir malmène ce pauvre légume en manque cruel de soleil, de chaleur et de temps sec. Par contre, c’est la fête au mildiou, à l’oïdium et aux rouilles.

Les fortes averses à répétition ont rendu vain les traitements à la bouillie bordelaise ou à la décoction de prêle (contre la pourriture et le mildiou) ou au soufre (contre l’oïdium) car tout a été lessivé aussitôt appliqué. Et les températures de plus en plus basses (9°C dans Paris intramuros dans la nuit du 20 au 21 août) fragilisent encore plus ce légume du soleil.

Il faut surveiller aussi les poivrons, les aubergines et le basilic. Sans oublier les courges qui vont certainement nous faire une crise aigüe d’oïdium. Pour les premiers, installez des châssis surélevés pour leur assurer un climat plus sec et accentuer les rayons du peu de soleil qui daigne briller sur la région parisienne. Pour les Cucurbitacées, il est temps d’installer les fruits formés sur des pierres ou des tuiles pour les empêcher de pourrir et pour leur donner plus de chaleur, ces matériaux restituant des calories pendant la nuit quand la journée a été ensoleillée.

Les salades ne sont pas mieux loties. Si ce temps frais et humide leur est plus favorable (mais point trop n’en faut, gare au mildiou et au brémia), elles ont fait l’objet d’attaques répétées et systématiques de la part des limaces et autres escargots qui n’avaient pas été éliminés par le froid l’hiver dernier. Les « baveux » prospèrent et déciment les jeunes feuillages tendres.

Il n’y a guère que la rhubarbe qui devrait prospérer… Cela tombe bien, ses feuilles en purin permettent de lutter contre les limaces :-)

août 142014
 

Poirée à cardes jaunes, parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Un peu de couleur chaude avec cette belle poirée à cardes jaune vif opulente à souhait car bien arrosée cet été.

Poirée à cardes jaunes, parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)

Le jaune est encore plus éclatant quand un petit rayon de soleil traverse la carde. Ici la variété ‘Bright Yellow’.

Continue reading »

août 072014
 

Grappe de tomates cerises détrempées après un orage, terrasse de Rustica, Paris 18e (75)
La succession des périodes de fraîcheur, de fortes pluies et de coup de chaud plus secs malmènent les fruits et les légumes, notamment les tomates qui n’apprécient pas des conditions trop froides et humides en été, ni des trop grandes variations thermiques. La surveillance s’impose pour prévenir une invasion de mildiou qui a déjà fait son apparition dans certains jardins d’Île-de-France.

La vigilance est extrême après une averse de grêle, car les plantes présentent des blessures souvent nombreuses, autant de portes d’entrée pour les champignons parasites comme l’oïdium et le mildiou. Mais même sans grêlon, les grosses averses favorisent la transmission de ces maladies cryptogamiques. Il faut donc inspecter souvent vos plants dans le potager et sur le balcon.

Tant qu’il n’y a qu’une feuille ou une tomate malade, il faut d’abord les éliminer manuellement pour éviter la contagion. Quand le temps devient plus sec, faites une pulvérisation de bouillie bordelaise pour prévenir ces terribles maladies qui peuvent détruire les récoltes rapidement. Mais après chaque gros orage et trombes d’eau, il faut tout recommencer car les fortes pluies lessivent le traitement…

juin 212014
 

Chou kale, photo © lohner63 / Fotolia.com
Créé par Valentine de Ganay avec l’expertise d’Antoine Berthelin, le potager du château de Courances produit depuis 2103 des fruits et des légumes en Île-de-France, aux portes de Paris. Ces derniers sont proposés à la vente tout frais cueillis les samedi et dimanche à la billetterie du château, ainsi que dans quelques magasins et chez des restaurateurs parisiens.

Informations pratiques
Les samedis de 10h à 13h.
Billetterie du château (petite porte verte à gauche des grilles principales du château)
Château de Courances
13, rue du château, 91490 Courances.
Contact : Antoine Berthelin
Tél. : 06 65 92 80 16
Courriel : antoine@lesjardinsdecourances.net
Les Jardins de Courances sur Facebook
@JardinCourances sur Twitter

Pour les Parisiens, livraisons avec La Ruche qui dit oui !
Pour celles et ceux qui habitent Paris, les produits des Jardins de Courances sont disponibles par l’intermédiaire de « La Ruche qui dit oui ! » dans le Carreau du Temple dans le 3e arrondissement de Paris.
Pour s’inscrire : http://www.laruchequiditoui.fr/4522 et suivre les instructions.
La vente est ouverte jusqu’au dimanche à minuit et la livraison a lieu le mercredi suivant (prochaines distributions le 25 juin et le 9 juillet) entre 18 et 20 heures au Carreau du Temple.

Carreau du Temple
2 rue Perrée, 75003 Paris.

juin 102014
 

Potager et verger de la Brasserie californienne Frame, Paris 15e (75)
Brasserie californienne de référence, FR\AME propose une carte riche, aux saveurs uniques et audacieuses. Le secret : l’installation inédite et exclusive d’un potager et d’un verger de plus de 600 m2 derrière le restaurant dans le 15e arrondissement de Paris.

Potager de la Brasserie californienne Frame, Paris 15e (75)
Conçu par des professionnels experts en écosystèmes urbains, la société Topager, ce jardin s’inscrit dans une démarche innovante et répond aux enjeux durables actuels. Fruits, légumes, plantes aromatiques… 250 espèces et variétés y sont récoltées. Les produits frais sont ensuite utilisés avec parcimonie dans les plats et les cocktails pour rehausser et valoriser les talents culinaires du chef Andrew Wigger.

Cultures « bio »
Uniques à Paris, le potager et le verger de la brasserie FR\AME s’étendent chacun sur 400 et 200 m2. Pensé suivant les principes du biomimétisme – une discipline consistant à imiter la nature pour récolter de nouveaux produits – le jardin est entièrement cultivé avec des méthodes biologiques : de la terre aux boiseries, aucun engrais chimique ou pesticide n’est utilisé. Le bois, non traité, provient des forêts voisines; un composteur recycle les épluchures et les déchets verts pour fertiliser les cultures; des petits espaces végétalisés sont également créés pour accueillir les oiseaux et d’autres espaces plus sauvages pour les coccinelles, les abeilles, etc. Du miel est produit par 8 ruches posées sur le toit de l’immeuble abritant le restaurant. Continue reading »