Archives de mots clés: feuillage persistant

Les papillons blancs du fusain du Japon ‘Paloma Blanca’

Euonymus japonicus 'Paloma Blanca' sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Ce fusain du Japon à port érigé et feuillage persistant vert foncé se métamorphose au printemps quand ses jeunes pousses complètement blanches apparaissent, semblables à des petits papillons ou à des fleurs immaculées.

Euonymus japonicus 'Paloma Blanca' sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Les nouvelles feuilles de ce fusain (Euonymus japonicus ‘Paloma Blanca’) sont vraiment entièrement blanches, sans aucune trace de vert. Elles perdront leur blancheur au cours de l’été pour devenir complètement vertes comme les feuilles les plus anciennes. Mais au printemps, le petit arbuste est vraiment transformé.

Euonymus japonicus 'Paloma Blanca' sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Après un peu moins d’un an de culture, je ne regrette vraiment pas mon acquisition car j’aime les plantes panachées et cet arbuste s’est montré robuste, bien rustique et facile à cultiver en pot, sans aucun problème de maladie ou de ravageur. Pas d’oïdium si fréquent sur les fusains et aucune découpe d’otiorhynque. L’essayer, c’est l’adopter !

Les belles panachures du Nandina ‘Twilight’

Nandina domestica 'Twilight' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
Cette variété compacte de bambou sacré (Nandina domestica ‘Twilight’) dont je vous parlais en août 2014 pour la première fois reste toujours aussi attractive, quelle que soit la saison. En ce moment, certaines feuilles présentent des panachures blanches très accentuées, qui offrent un joli contraste avec les nouvelles pousses cuivrées et le feuillage vert plus âgé.

Nandina domestica 'Twilight' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75) (suite…)

Les orangers du Mexique ont grise mine

Oranger du Mexique (Choisya ternata) en hiver, Cap 18, Paris 18e (75)
Les orangers du Mexique (Choisya ternata) dans Paris commencent à montrer que le froid qui règne depuis plusieurs jours maintenant sur la capitale ne leur réussit guère. Les feuilles se sont ramollies et pendent, leur beau brillant a pratiquement disparu.

Ces arbustes bien acclimatés à la région parisienne sont assez rustiques pour résister à la plupart des hivers franciliens, mais il ne faut quand même pas des températures trop extrêmes sinon leur feuillage persistant pourrait griller. La sécheresse qui accompagne les périodes de gelées accentue encore plus la mollesse des feuilles.

Les orangers du Mexique si fringants d’habitude et presque toujours fleuris sont désormais plutôt en piteux état, même si pour le moment il n’y a rien d’irréversible. Mais il ne faudrait pas que le froid continue trop longtemps en s’accentuant davantage.

Fusain du Japon ‘Paloma Blanca’

Fusain du Japon (Euonymus japonicus 'Paloma Blanca') sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Cette variété de fusain du Japon (Euonymus japonicus ‘Paloma Blanca’) a des nouvelles feuilles complètement blanc crème qui tranchent avec le feuillage plus âgé d’un joli vert foncé brillant.

Mon goût pour les plantes panachées et le port plutôt fastigié de l’arbuste m’ont incité à l’acheter pour l’installer sur mon balcon. Je ne l’ai pour l’instant pas encore rempoté, mais il a déjà trouvé sa place. Et l’apparition de nouvelles feuilles bien blanches semblent indiquer que l’emplacement convient à ce fusain.

La couleur blanche du nouveau feuillage perdure jusqu’en juin, les feuilles devenant ensuite de plus en plus vertes.

Le port de la plante est plutôt compact et érigé. Hauteur maximale de 70 cm. La rusticité semble bonne puisque des températures de -15 à -20 °C sont indiquées. Dans Paris, il ne devrait y avoir aucun problème.

Je me suis procuré ce fusain ‘Paloma Blanca’ chez Truffaut Ivry-sur-Seine.

Le festival de couleurs du bambou sacré

Bambou sacré (Nandina domestica), Olivier Schwartz, Jardin Conseil, Jardins en Seine, terrasse du Fesseray, Mont-Valérien, Suresnes (92)

Sous un ciel gris et brumeux à peine transpercé par un timide et pâle rayon de soleil, je suis allé visiter hier après-midi le salon Jardins en Seine sur la terrasse du Fécheray à Suresnes (92). L’occasion de découvrir des jardins éphémères originaux et créatifs. Sur celui d’Olivier Schwartz (Jardin Conseil), il y avait ce superbe bambou sacré, au feuillage joliment coloré en ce début de printemps glacial.

Bambou sacré (Nandina domestica), Olivier Schwartz, Jardin Conseil, Jardins en Seine, terrasse du Fesseray, Mont-Valérien, Suresnes (92)

Avec son feuillage élégant toute l’année, cet arbuste à petit développement est une plante de choix pour les jardins urbains, les cours, les terrasses et les balcons. Les feuilles ont une couleur vert moyen, mais le froid leur donne des couleurs. Les nouvelles pousses sont aussi colorées, avec des teintes qui varient d’une variété à l’autre. Je vous ai déjà présenté plusieurs fois ce bambou sacré, mais je ne m’en lasse pas…

Euonymus japonicus ‘Benkomasaki Erecta’

Euonymus japonicus 'Benkomasaki Erecta', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Cette variété de fusain du Japon pousse droite comme un I, avec un port érigé qui frise la perfection. Cet arbuste à feuillage persistant est idéal pour les petits jardins, les cours, les terrasses et les balcons car il n’occupe pas beaucoup de surface au sol.

Euonymus japonicus 'Benkomasaki Erecta', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Les longues tiges dressées sont accolées les unes aux autres et confèrent à l’arbuste un joli port fastigié. Les petites feuilles vert foncé brillant sont disposées très régulièrement le long des tiges. C’est un fusain très design, qui doit plaire autant qu’il peut déplaire, la raideur de la plante n’étant pas forcément toujours appréciée. Mais elle est utile dans les espaces confinés où il ne faut que des végétaux qui ne s’étalent pas en tous sens.

Vous pouvez l’installer en plein soleil, à mi ombre ou à l’ombre clair. Le substrat doit être riche, humifère et frais en permanence. Il faut éviter les situations trop ventées.

J’ai découvert ce fusain (Euonymus japonicus ‘Benkomasaki Erecta’) dans la Jardinerie de Curiosités Taffin à Montmorency (Val d’Oise).