Archives de mots clés: feuillage panaché

Euphorbe ‘Tasmanian Tiger’

Rustique et persistante, l’euphorbe ‘Tasmanian Tiger’ est élégante tout au long de l’année, sauf quand les fortes gelées lui donnent un air pitoyable, qui disparaît dès que les températures redeviennent positives.

Plante vivace à feuillage persistant décoratif

Euphorbia 'Tasmanian Tiger' (Euphorbia characias ssp wulfenii 'Variegata'), Globe Planter, photo Alain Delavie

Cette belle variété (Euphorbia characias ssp wulfenii ‘Variegata’) a été découverte en Tasmanie en 1993 par une pépiniériste australienne. Déposée sous le nom d’Euphorbia ‘Tasmanian Tiger’ aux États-Unis et au Canada par PlantHaven, elle est multipliée et commercialisée en France par Globe Planter.

Cette plante vivace rustique a un feuillage persistant vert panaché de blanc. Les fleurs qui apparaissent entre avril et juillet présentent aussi le même coloris. Une panachure stable, qui dure toute l’année sur les feuilles. La plante forme un petit buisson assez compact. Hauteur : jusqu’à 80 cm (pendant la floraison). Envergure : jusqu’à 50 cm.

Le pied que j’ai acheté l’an dernier n’a toujours pas été repiqué dans une grande jardinière, mais il a bien résisté aux assauts du froid de cet hiver. Quand les gelées sont fortes, les feuilles pendent lamentablement le long des tiges, puis elles se redressent dès que les températures redeviennent positives.

Plante vivace à feuillage persistant panaché

Jardinière d'euphorbe 'Tasmanian Tiger', Globe Planter (45), photo Alain Delavie

Cette belle vivace supporte le plein soleil, mais pousse aussi à la mi ombre. Comme toutes les variétés d’Euphorbia characias, elle préfère un sol très bien drainé et résiste assez bien aux périodes de sécheresse (quand elle est cultivée en pleine terre, en pot il est préférable de ne pas l’oublier trop longtemps).

Je n’ai pas encore décidé où j’allais l’installer définitivement, car je voudrais en profiter tout au long de l’année. J’hésite…

Un arbre de Noël ? Non, un cotoneaster…

Connaissez-vous le Cotoneaster suecicus ‘Juliette’ ? Moi, je l’ai découvert le week-end dernier lors des Journées de l’arbre qui se tenaient à Arbofolia (Arboretum National des Barres) à Nogent-sur-Vernisson (45).

Avec ses gros fruits en forme de billes orange vif brillantes et les feuilles abondamment panachées de blanc, cet arbuste ici cultivé sur tige a tout d’un sapin de Noël décoré !

Mais il apporte une touche de lumière et de couleur dans le jardin ou sur la terrasse quand l’automne étend sa grisaille. Les feuilles sont persistantes. Elles se teintent de rose plus ou moins vif quand le froid s’installe. Au printemps, les branches se couvrent de petites fleurs blanches très mellifères.

Amarante tricolore, un feuillage en technicolor

Pas très souvent cultivée dans les jardins d’amateurs, l’amarante tricolore (Amaranthus tricolor) est une plante annuelle au feuillage vert vivement teinté de rouge, de jaune, de brun ou de rose selon les variétés.

Aussi facile à cultiver que l’amarante queue-de-renard, cette espèce est recherchée pour ses feuilles parées de teintes vives, pour ne pas dire pétantes, qui rivalisent de couleurs avec les autres fleurs des potées ou des massifs. Les jeunes feuilles sont les plus colorées.

Un peu l’alter égo du coleus, que l’on plante à l’ombre alors que cette amarante réclame une exposition ensoleillée. À cultiver dans un gros pot ou une large jardinière car cette belle exotique aime un terreau toujours frais. Dans les massifs de fleurs d’été, elle trouve sa place à côté de plante au look exotique, tel ce cardon exubérant. L’année prochaine, j’aimerais la tenter pour planter ici et là quelques torches de couleurs dans un océan de verdure…

Imperata ‘Red Baron’ : graminee flamboyante

Sur les petits espaces, les feuillages colorés sont une aide précieuse pour donner de la couleur au jardin ou au balcon tout au long de l’année, en complément ou à la place des fleurs. Peu encombrante, Imperata cylindrica ‘Red Baron’ forme des touffes vertes et rouges qui se remarquent de loin.

Cette graminée persistante pousse assez lentement, aussi est-il préférable de se procurer des plants déjà bien fournis si vous souhaitez un résultat assez rapide. Sur balcon, on peut planter serré. Elle n’envahit pas la jardinière où elle est installée comme le ferait un elymus par exemple. D’ailleurs elle est même cultivée dans des paysages avec des bonsaïs au Japon.

Ceci étant, elle forme quand même des touffes de feuilles vertes aux pointes rouges de 40 à 75 cm de hauteur quand on l’installe dans un sol riche, frais et bien drainé. Le feuillage ne dépasse pas les 40 cm de hauteur, seuls les épis argentés qui apparaissent en été se dressent au-dessus. Compte tenu de sa croissance lente, il faut éviter le voisinage de plantes trop vigoureuses, qui pourraient couvrir tout ou partie du feuillage.

Très bel effet dans un pot design étroit et très haut (type Lechuza Cubico Cottage). J’ai d’ailleurs bien envie de tenter, car sur mon balcon, c’est le seul moyen d’éviter les dents du fauve à quatre pattes (Iris la chatte), toujours attiré par ce qui ressemble à de l’herbe…

Lierre au feuillage découpé et panaché

Pour ce premier week-end estival chaud et ensoleillé, je suis allé faire un tour en Haute-Normandie dans de superbes jardins. En arrivant dans le jardin de Valérianes (76), j’y ai découvert un superbe lierre aux grandes feuilles laciniées et panachées de blanc crème.
Les feuilles assez grandes sont très échancrées, avec des lobes fins et pointus. Le vert vif et brillant du limbe est plus ou moins taché de blanc crème, certaines feuilles étant même complètement blanches.La propriétaire du jardin de Valérianes m’a fait un superbe cadeau : un drageon déjà bien enraciné, qui va pour le moment rester dans un pot à part sur mon balcon. Le temps que la pousse reparte et s’étoffe davantage. Après j’ai très envie de le faire courir sur le mur…

Une renouée délirante !

Avec la renouée ‘Painter’s Palette’ (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’), nul besoin de fleur pour avoir de la couleur ! Son feuillage est un véritable feu d’artifice où se mèlent du crème, du rouge, du vert et du noir. Shocking foliage color !

  • Cette plante vivace robuste disparaît en hiver et repousse de plus belle dès que les températures s’adoucissent au début du printemps. Le feuillage est panaché dès le départ, les mélanges de coloris s’accentuant au fur et à mesure que les feuilles grandissent.
  • En été, des hampes florales très fines s’étirent très haut au-dessus du feuillage avec de minuscules fleurs rouge foncé. En fin d’été, l’effet est saisissant.
  • Chez moi, le pied que je cultive depuis que je suis dans cet appartement (5 ans), se ressème chaque année. Je trouve au printemps des petits pieds, plus ou moins panachés d’ailleurs, mais quand même très proches de la plante d’origine.

Bon à savoir : la plante apprécie une ombre claire et redoute le soleil brulant. Elle aime aussi un sol riche et frais pendant la belle saison. Arrosages réguliers obligatoires !