Archives de mots clés: bégonia

Mon beau Begonia kingiana

Begonia kingiana (Bégoniacées) dans un terrarium, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Avec ses tiges rouges et ses feuilles vert fluo marbrées de marron pourpre, ce petit bégonia originaire de Malaisie ne manque pas d’attraits. Je le cultive dans un terrarium sous éclairage artificiel car il a besoin d’une hygrométrie élevée, impossible à lui donner dans un appartement classique.

Le petit pied acheté a vite pris de l’ampleur et il fleurit sans cesse tout en donnant de nouvelles feuilles. Le terrarium semble bien lui convenir.

Begonia kingiana (Bégoniacées) dans un terrarium, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Ce bégonia peut présenter différents patrons de feuillage. Certains pieds ont très peu de marques foncées. J’en ai eu qui avait un port aussi beaucoup plus compact avec une croissance très lente. En culture, il est beaucoup plus facile à garder que le Begonia pavonina aux reflets bleutés si spectaculaires ou le petit Begonia prismatocarpa aux fleurs jaune bouton d’or.

Un pied de Begonia ‘Dragon Wing’ pour une profusion de fleurs

Begonia 'Dragon Wing', Bégoniacées, balcon, Paris 19e (75)Cette grosse masse de feuillage couverte d’une multitude de fleurs rouges, et bien cela n’est qu’un seul pied de bégonia ‘Dragon Wing’, mon bégo bien aimé.

Même si certains pensent que je radote, que je me répète, que je fais une « bégonite » aigüe, que je deviens un obsessionnel du bégonia, et bien tant pis ! Je ne le dirai jamais assez combien cette variété de bégonia est pleine de qualités.Pour ceux qui ne connaîtraient pas (est-ce possible, non mais !), ce bégonia n’est jamais malade, toujours fleuri (et même beaucoup fleuri), autonettoyant et doté d’une belle vigueur (sans aucun dopage).

Le roi des balcons ombragés, c’est lui !

Potée fleurie ardente

Potée de diascia hybride et de bégonia Summerwings 'Coral Elegance', balcon, Paris 19e (75)J’adore le orange et le rouge et je me suis fais plaisir lors des dernières Journées de la Rose à l’abbaye de Chaalis. Voici une nouvelle composition flamboyante avec un pied de diascia hybride et un bégonia Summerwings ‘Coral Elegance’. Au feu !

Les deux plantes ont été installées dans le pot à réserve d’eau Deroma, je peux donc tester l’installation dont je vous parlais il y a quelques jours.

Les bégonias Summerwings sont issus du Begonia boliviensis dont ils ont gardé le port retombant et les feuilles allongées en aile d’ange. Ces variétés sont plus résistantes au soleil estival qu’elles apprécient même, au moins le matin. Il existe de nombreux coloris, ‘Coral Elegance’ est un rouge vermillon très vif avec un feuillage vert plutôt vif.

Ma petite potée de Diascia n’avait pas de nom de variété. Les fleurs assez grosses ont une couleur orange soutenu tirant sur le rouge vif (les photos ont tendance à accentuer le rouge).

J’ai placé cette potée incandescente dans un coin du balcon où il y a beaucoup de verdure, ce qui renforce l’effet « spot », mais en même temps atténue la violence du rouge éclatant.

Mon nouveau bégonia nénuphar

Begonia x 'Erythrophylla', bégonia nénuphar, plante exotique d'interieur, Paris 19e (75)
Cette variété de bégonia (Begonia x ‘Erythrophylla’) a été la première que j’ai cultivée et celle qui m’a entrainé dans la collection avec passion des bégonias. J’étais alors un adolescent et depuis, je ne suis jamais resté longtemps sans avoir un pied chez moi. J’en ai retrouvé une très belle potée en passant sur le quai de la Mégisserie (Paris 1er) chez la maison Bru il y a quelques semaines.

Je lui ai trouvée une belle place près de la grande baie vitrée de ma chambre, avec un étage entier d’une étagère pour elle toute seule. Elle pourra ainsi étaler ses larges feuilles.

Le saviez-vous ?
Ce bégonia est dit rhizomateux. Les feuilles poussent sur des tiges charnues plus ou moins rampantes ou retombantes selon le mode de culture. Le système racinaire est assez réduit et les racines sont très sensibles à l’humidité stagnante. Pour arroser ce bégonia, le mieux est de l’installer dans une soucoupe assez large que l’on remplit d’eau douce non calcaire quand les feuilles se ramollissent. Et on attend ensuite que le feuillage représente des signes de soif pour faire un nouvel apport d’eau. Cet arrosage par le dessous limite fortement la pourriture du collet de la plante et des rhizomes.

Begonia amphioxus

Begonia amphioxus, Bégoniacées, terrarium, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Après plusieurs tentatives de culture vite soldées par des échecs, j’ai réussi enfin à faire pousser un plant de Begonia amphioxus, une petite espèce très délicate aux surprenantes feuilles effilées comme des ailes d’ange et parsemées de gros points rouge foncé.

Begonia amphioxus, Bégoniacées, terrarium, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)Cette espèce est originaire de Malaisie. Elle est rare en culture et difficile à trouver (mon pied provient de chez Araflora). Elle a été introduite en 1984 par Martin Sands, un botaniste du jardin botanique de Kew (Royaume-Uni).

Je cultive ce petit bijou dans un terrarium sous éclairage artificiel assez intense. J’arrose avec une eau douce non calcaire. Et tout cela lui réussit plutôt. La tige principale s’est bien développée, avec des feuilles superbes et des petites pousses apparaissent à la base.

Bégonia ‘Dragon Wing’, fidèle au poste !

Bégonia 'Dragon Wing' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Certains ne quittent pas leurs géraniums (Pelargonium), moi c’est le bégonia ‘Dragon Wing’ ! Difficile de trouver plus robuste, florifère et aussi peu exigeant pour un balcon mi ombragé. Alors, pourquoi s’en priver même pour l’attrait de la nouveauté ?

Depuis que cette variété de bégonia annuel à floraison estivale a été lancée sur le marché horticole, je lui suis resté fidèle. Mais pour être franc, je n’ai pas trouvé d’autres variétés de bégonias ou de fleurs annuelles avec autant de qualités. Sur mon balcon, c’est vraiment la plante sans soucis, quelle que soit la météo printanière et estivale. Et pour la floraison, c’est du non stop du printemps jusqu’aux gelées, et toujours avec générosité.

Dommage qu’il n’y ait jamais eu de variété à fleurs blanc pur ou blanc et rose comme des fleurs de pommiers, cela aurait permis de varier davantage les décors d’une année sur l’autre. Mais j’aime le rouge et le feuillage vert brillant forme un bel écrin aux fleurs. Rien à voir avec les petits bégonias semperflorens.