Archives de mots clés: bananier

Quelques feuillages décoratifs tout l’été

Chou d'ornement et rudbeckias en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
Il n’y a pas que les fleurs qui font la déco dans les jardins et sur les balcons et les terrasses tout au long de l’été. Voici une petite sélection de feuillages décoratifs photographiés dans les parcs et les jardins parisiens ces dernières semaines.

Les choux frisés sont de plus en plus utilisés dans les massifs d’été et d’automne. Il faut reconnaître qu’ils en imposent et qu’ils ne passent pas inaperçus, le vert, le bleu ou le pourpre de leur feuillage offrant un contraste fort avec les fleurs d’été ou d’automne qui les accompagnent. Sur ma photo, les plantes compagnes sont des rudbeckias annuels.

Acalypha wilkesiana en été dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
L’acalypha (Acalypha wilkesiana) apporte une touche d’exotisme dans les massifs d’été très ensoleillés. Il existe de nombreuses variétés avec des coloris plus ou moins éclatants. Cet arbuste exotique peut être conservé d’une année sur l’autre en l’hivernant sous serre, à l’abri du gel.

Amaranthus tricolor en été dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75) (suite…)

Spectaculaires fleurs de bananiers

Fleur de bananier, Musa, Jardin botanique de Deshaies, Basse Terre, Guadeloupe, petites Antilles, voyage
Autres découvertes lors de mon voyage dans les Antilles, notamment en Guadeloupe et à Saint-Martin, ces énormes fleurs de bananiers aux couleurs incroyables, terriblement exotiques, méritaient bien de passer à la postérité avec quelques photos.

Fleur de bananier, Musa, Saint-Martin, Petites Antilles
La première photo a été prise dans le jardin botanique de Deshaies, en Guadeloupe. La seconde dans les parterres de l’hôtel quand j’ai séjourné à Saint-Martin. Sur chaque « fleur », plutôt une inflorescence, vous apercevez les mains de fleurs femelles qui donneront les mains de bananes.

Mariage végétal en vert amande et pourpre noir

Amarante, bananier et graminée en vert amande et pourpre noir, massif, décorations florales estivales, Parc Monceau, Paris 8e (75) J’aime beaucoup l’opulence, l’exotisme et le contraste entre le vert amande doux des amarantes et le pourpre noir du bananier rouge d’Abyssinie et de la canne à sucre.

Ce trio imposant (Amaranthus caudatus, Ensente ventricosum ‘Maurelii’ et Saccharum officinarum ‘Violaceum’) a été planté dans les parterres du parc Monceau (Paris 8e). Avec la fin de l’été, il a pris toute son ampleur et montre ses plus belles couleurs. Pour réussir une telle association, il faut une exposition chaude et ensoleillée, un sol riche qui reste frais pendant l’été.

Bananier rouge d’Abyssinie : graphisme et exotisme

Bananier rouge d'Abyssinie, Ensete ventricosum 'Maurelii', Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Les plantes exotiques installées dans les massifs des parcs et jardins parisiens pour les décorations florales estivales ont maintenant une belle ampleur comme ce jeune plant de bananier rouge d’Abyssinie (Ensete ventricosum ‘Maurelii’) paré de ses plus belles couleurs.

Bananier rouge d'Abyssinie, Ensete ventricosum 'Maurelii', Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Le temps frais et humide de ces derniers jours va certainement le freiner dans son développement, mais l’été est loin d’être terminé (enfin souhaitons le !). Une autre feuille commence à se déplier, complètement rouge grenat pour devenir de plus en plus verte avec une large nervure principale et des ombres bordeaux.

Bananier rouge d'Abyssinie, Ensete ventricosum 'Maurelii', Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Une véritable oeuvre d’art !

Une touche d’exotisme parisien

Décor exotique de palmiers et bananiers dans le square Carnot, Paris 12e (75)
Les décorations florales estivales commencent à prendre un bel aspect dans les parcs et jardins parisiens. Cette année, la météo est favorable aux plantes exotiques qui prospèrent et poussent à vue d’oeil quand les arrosages sont copieux. En voici un exemple photographié dans le square Carnot, tout près du Parc Floral (Paris 12e).

Bananiers, palmiers, papyrus, alocasias… Et quelques annuelles pour donner plus de profusion et de couleurs.

À revoir en fin d’été au moment où les parterres et les massifs seront les plus opulents…

Bananier et papyrus

Bananier et papyrus baignés de soleil dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Un beau mélange de toupets échevelés et de larges éventails dans lequel le soleil se glisse avec quelques fusées d’une persicaire. Un trio très exotique, exubérant en diable.

Du soleil, beaucoup de soleil, un sol riche et plutôt humifère et des arrosages copieux et réguliers sont nécessaires pour obtenir cette profusion en quelques mois seulement, le temps d’un été.