Archives de mots clés: Aracée

Vigoureux Pinellia Tripartita

Potée de Pinellia tripartita (Aracée) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Après mon Pinellia pedatisecta et mon Typhonium horsfeldii, voici ma troisième potée d’Aracée qui pousse bien sur mon balcon, Pinellia tripartita. Une autre plante bulbeuse exotique mais suffisamment rustique pour résister aux hivers parisiens en pot.

En deux années, la petite plante a pris du volume, de plus en plus au fil des années. Le rempotage dans un grand pot design plus profond que large lui réussit et surtout lui permet d’étaler son feuillage opulent. Je suis même obligé de maintenir les feuilles rassemblées sinon elles s’étaleraient trop sur les plantes voisines dans les autres potées et jardinières.

Potée de Pinellia tripartita (Aracée) sur mon balcon en été, Paris 19e (75) (suite…)

La curieuse floraison du Pinellia

Spathe et spadice du Pinellia pedatisecta sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Je cultive cette plante bulbeuse exotique de la famille des Aracées depuis plus de dix ans, mais je suis toujours autant fasciné par sa floraison si étrange qui se dresse au-dessus des larges feuilles découpées.

Spathe et spadice du Pinellia pedatisecta sur mon balcon en été, Paris 19e (75)Spathe verte, long spadice filamenteux, les couleurs ne sont pas spectaculaires, mais l’allure est très exotique. Pas fragile du tout, c’est une plante vivace bien rustique et facile à cultiver.

Floraison de mon Pinellia pedatisecta

Pinellia pedatisecta (Aracée) sur mon balcon en début d'été, Paris 19e (75)

Pas très spectaculaire, mais curieuse, la floraison vert jade du Pinellia pedatisecta se confond presque avec les feuillages qui l’environnent. Les longues et fines spathes se dressent au-dessus des feuilles très découpées et tirent une longue « langue » effilée.

Cette espèce bulbeuse, cousine des arums, a un aspect plutôt exotique, mais elle est bien rustique dans Paris. Je la cultive maintenant depuis plus de quinze ans sur mes balcons successifs, sans aucune protection hivernale. Elle a même tendance à beaucoup se ressemer, chaque spathe donnant une belle provision de graines qui ne demandent qu’à germer là où elles tombent. Pour ne pas être envahi, je coupe la plupart des inflorescences dès qu’elles se fanent.

Floraison de mon caladium

Floraison de mon Caladium 'Miss Muffet', Aracée, Paris 19e (75)

Après avoir fait deux immenses feuilles portées par des tiges démesurées, mon pied de Caladium ‘Miss Muffet’ vient de fleurir. La floraison est plus curieuse que jolie, mais elle ne manque pas d’originalité.

Il s’agit en fait d’une spathe, une inflorescence typique chez les plantes de la famille des Aracées. À noter les mouchetures rouge cerise qui parsèment le blanc, comme sur les feuilles de ce caladium.

Philodendron hederaceum ‘Brazil’

Philodendron hederaceaum 'Brazil', Aracée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

Plus souvent dénommée Philodendron scandens ‘Brazil’, cette variété présente un feuillage en coeur vert vif panaché de jaune crème et de vert argenté. La panachure est en principe localisée au centre de la feuille, le long de la nervure centrale, mais elle varie beaucoup d’une feuille à l’autre, certaines étant complètement jaune crème.

Philodendron hederaceaum 'Brazil', Aracée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)

(suite…)

Feuilles et feuillages, tout simplement…

Grande feuille de Gunnera manicata dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75), 3 septembre 2011, photo Alain Delavie

Grande feuille de Gunnera manicata dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75), 3 septembre 2011, photo Alain Delavie

Quelques feuilles surprenantes, immenses ou délirantes, des feuillages…

Vue du revers du feuillage d'un arbre avec le soleil, photo Alain Delavie

Vue du revers du feuillage d'un arbre avec le soleil, photo Alain Delavie

Dans quelques semaines à peine, la plupart de ces beaux feuillages disparaîtront, mais en attendant, profitons-en !

Aracée, Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines), 9 septembre 2011, photo Alain Delavie

Aracée, Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines), 9 septembre 2011, photo Alain Delavie

(suite…)