Archives de mots clés: animaux

Lancement du programme « Des terres et des ailes » pour réinstaurer la biodiversité dans les campagnes

Logo LPOLe vendredi 12 octobre 2018, la LPO a lancé, avec le soutien de Chambres d’agriculture France (APCA) un nouveau programme intitulé “Des terres et des ailes”, pour lutter contre la disparition des oiseaux communs de nos campagnes.

Chambres d’agriculture France (APCA) logo
Les derniers chiffres issus de l’étude conjointe du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS sont édifiants : les populations d’oiseaux dans les campagnes ont été réduites en moyenne d’un tiers au cours des quinze dernières années, avec une forte accélération depuis deux ans. Selon l’UICN (l’Union Internationale pour la conservation de la nature), un tiers des espèces sont aujourd’hui menacées. En cause: l’évolution des pratiques agricoles depuis 50 ans avec l’usage de certains pesticides, le braconnage d’espèces protégées et l’évolution de l’habitat.

La disparition des oiseaux n’est pas une fatalité : il est encore temps d’agir ! Le retour de la nature dans nos campagnes dépend avant tout de la mobilisation des acteurs du monde agricole : agriculteurs, paysans, associations locales, chambres d’agriculture… Le programme « Des terres et des ailes » est à leur disposition pour les accompagner dans cette reconquête.

Un site internet dédié et complet permettra à tout un chacun de participer de manière libre et autonome et de trouver une mine d’astuces et de champs de connaissances :

  • des aménagements favorables aux oiseaux et aux insectes, faciles à mettre en place à travers la “carte des réalisations” et des fiches informatives,
  • des conseils et astuces pour accompagner et faciliter la mise en place des conditions d’accueil des espèces d’oiseaux,
  • des consignes pour faire connaître et valoriser les actions concrètes mises en place

Ainsi, chaque agriculteur trouvera les solutions qui répondent à ses attentes et capacités d’action. Aujourd’hui plus que jamais, chaque geste compte, petit ou grand. Seule une participation massive des agriculteurs permettra de retrouver les conditions favorables à l’accueil des oiseaux et petits animaux dans nos campagnes françaises.

Pour Allain Bougrain Dubourg, « il n’est plus temps de stigmatiser les agriculteurs, il faut leur donner les moyens d’agir. C’est là où la biodiversité a le plus régressé qu’il faut mettre les moyens, ensemble, pour lui permettre une renaissance ». Pour Pascal Ferey, vice-président des Chambres d’agriculture, « L’agriculture joue un rôle majeur dans l’équilibre des écosystèmes sur notre planète. La diminution des populations d’oiseaux doit nous inquiéter car cette présence joue un rôle primordial dans les grands équilibres de la biodiversité faunistique. La signature de cette convention entre la LPO et Chambres d’agriculture France relève d’une ambition partagée entre les Chambres d’agriculture, les agriculteurs et les adhérents de la LPO avec un objectif commun : assurer un milieu agricole et rural riche de nos activités de production et protecteur de la biodiversité. »

Sauterelle verte sur rose

Sauterelle verte sur rose en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
En m’approchant d’une superbe rose or et rose dans la roseraie du parc de Bagatelle (Paris 16e), j’ai aperçu cette belle sauterelle verte qui y prenait la pose et qui a été aussi surprise que moi.

Nous sommes restés quelques minutes à nous regarder, moi profitant de l’aubaine pour prendre l’insecte en photo.

Les Journées européennes de la migration – Eurobirdwatch 2018 – les 6 et 7 octobre 2018

Affiche EuroBirdwatch 2018Les 6 et 7 octobre 2018, des dizaines de milliers de regards se tourneront vers le ciel, dans toute l’Europe, à l’occasion des journées européennes de la migration des oiseaux : l’EuroBirdwatch. En France ces journées sont organisées par la LPO à travers près de 150 activités ouvertes à tous sur tout le territoire : sorties de terrain, conférences, expositions ou encore points d’observation sur les sites de passage ou d’hivernage des oiseaux migrateurs.

L’EuroBirdwatch est le plus important événement européen de découverte de la migration, initié en 1993 par BirdLife International, alliance mondiale de protection de la nature et des oiseaux dont la LPO est le représentant officiel en France.

En compagnie d’ornithologues chevronnés, les journées européennes de la migration sont l’occasion de découvrir ou redécouvrir l’aventure fascinante des oiseaux migrateurs : des grues qui traversent la France en 24h, le Phragmite des joncs qui double son poids en un mois, la Sterne arctique qui parcourt près de 70 000 km par an… La migration constitue autant de records que de périples semés d’embûches : aux obstacles naturels (prédation, tempêtes, reliefs…) s’ajoutent les conséquences des activités humaines (destruction des habitats, infrastructures aériennes, braconnage, pollutions chimique et lumineuse).

Qui peut participer ? Comment cela se passe-t-il ? Quels oiseaux survoleront nos régions ?

Les sorties de la LPO sont ouvertes à tous et sont gratuites. Des longues-vues et des jumelles seront mises à disposition. Sur certains sites, l’observation est même possible à l’oeil nu, dans certaines conditions et pour certaines espèces. Par sa situation géographique et la diversité de ses milieux, la France constitue une étape incontournable pour des dizaines de millions d’oiseaux migrateurs.

En famille, avec des amis, pour la journée ou la demi-journée, passionnés de nature ou simples amateurs seront guidés par les ornithologues pour apprendre les bases de la reconnaissance des oiseaux en vol. L’occasion d’observer les multiples stratégies migratoires (selon le régime alimentaire, la zone de reproduction) à l’instar du gobemouche noir ou du pinson des arbres dont le régime alimentaire détermine l’aire d’hivernage, respectivement en Afrique subsaharienne et en Europe méridionale. En effet, le Gobemouche noir, insectivore, quitte l’Europe à la fin de l’été pour hiverner en Afrique afin de profiter de l’abondance d’insectes. En revanche, le pinson des arbres, granivore, peut se permettre d’hiverner en Europe car cette ressource est encore disponible malgré le froid. Lors de cette journée d’observation, il sera possible d’identifier les techniques de vol : le vol planeur (rapaces, cigognes) exploitant les courants d’air chaud pour s’élever sans effort et se laissant glisser jusqu’à l’ascendance thermique suivante ;  le vol battu des passereaux privilégiant parfois la migration nocturne pour bénéficier de conditions plus favorables (air frais, faibles turbulences) ; ou encore le vol en V générant des économies d’énergie (oies, grues, cormorans, canards).

Rendez-vous les 6 et 7 octobre 2018 pour observer cette épopée de dizaines de millions d’oiseaux parcourant des milliers de kilomètres pour trouver les conditions favorables à leur survie.
(suite…)

Nouvelle opération « Portes Ouvertes » de la SPA les 6 et 7 octobre 2018

Portes ouvertes de la SPA, octobre 2018La Société Protectrice des Animaux (SPA) attend beaucoup de son opération « Portes Ouvertes » des 6 et 7 octobre prochains alors que ses refuges ont à nouveau été saturés au cours de l’été. Plus de 6 000 animaux seront proposés à l’adoption lors de cet événement.

À l’occasion de cette opération solidaire, les refuges et Maisons SPA proposeront au public diverses animations et sensibiliseront à l’importance de l’engagement que représente l’accueil d’un animal.

Une édition sous le signe de l’amour inconditionnel

Balayons nos complexes, les animaux nous aimeront tels que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, nos réussites et nos défaites. C’est ce que traduit la nouvelle campagne des « Portes Ouvertes » de la SPA avec le slogan « Il vous aimera comme vous êtes ».

« Cette campagne évoque la tolérance mutuelle et montre le lien indéfectible qui unit l’animal et son maître, une complicité naturelle, un amour inconditionnel. Ce concept induit qu’un animal ne vous laissera pas tomber à la moindre occasion et interpelle sur la notion d’abandon » explique Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA.

Pour plus d’informations et trouver le refuge le plus proche : la-spa.fr

Pucerons sous haute protection

Fourmis et pucerons sur Sphaeralcea 'Childerley' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
En parcourant mon balcon parisien pour prendre quelques photos, je me suis aperçu qu’une belle colonie de pucerons noirs s’est installée sur les pousses de mon pied de Sphaeralcea ‘Childerley’ qui n’en fleurit pas moins pour autant. Et ces vils ravageurs sont vaillamment défendus par des fourmis plutôt agressives.

Sur la photo, il y a une fourmi juste sous la feuille en haut à gauche. Et bien l’animal était tout en bas de la tige jusqu’à ce que par mégarde, je pose mes doigts sur la feuille, faisant bouger toute la tige et les pucerons. Et bien la fourmi a aussitôt monté le long de la tige à toute vitesse pour venir s’installer sur la feuille. Mais mes doigts n’y étaient plus !

Mais je comprends mieux pourquoi je me suis retrouvé avec plein de fourmis sur moi quand j’ai tuteuré mes pieds d’alcathéas et les autres grandes plantes du balcon qui avaient besoin d’être stabilisées. J’ai pourtant tenté d’éliminer les nombreuses fourmis qui parcouraient le balcon au début de l’été, mais la bête est tenace…

22ème Nuit Internationale de la Chauve-souris

Affiche de la 22ème Nuit Internationale de la Chauve-souris
Pour apprendre à mieux connaître les chauve-souris, la Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) vous invite à participer les 25 et 26 août 2018, à ce grand événement international. Partout en France, des spécialistes vous proposent des conférences, des sorties nocturnes à l’écoute des chauves-souris, des expositions, des projections de films, des ateliers… gratuits et ouverts à tous ! De riches rencontres pour découvrir, s’enthousiasmer et aimer ces fascinants mammifères nocturnes.

Pour cette année 2018, l’espèce désignée comme « Chauve-souris de l’année » par Batlife Europe est le Petit rhinolophe, une des espèces les plus anthropophiles qui soient. Plus de 30 pays en Europe se sont engagés à faire découvrir cette espèce, les menaces qui pèsent sur elle ainsi que les actions menées pour la conserver comme sa prise en compte lors de rénovation dans les milieux bâtis ou dans la fermeture des milieux souterrains.

Plus de renseignements sur le site internet : www.nuitdelachauvesouris.com