Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

En novembre, l’abélia est toujours fleuri

Au palmarès des arbustes à longue floraison, les abélias comptent parmi les grands gagnants, offrant une profusion de petites fleurs de la fin du printemps jusqu’à la fin de l’automne, en fait tant que les gelées ne les arrêtent pas dans leur floraison.

Abélia fleuri en novembre (Paris, 75), photo Alain Delavie

Abélia (Abelia x grandiflora) fleuri en novembre (Paris, 75), photo Alain Delavie

Ces petits arbustes ont des feuillages semipersistants, les feuilles tombent quand les températures approchent de -10 °C, limite de rusticité pour la plupart de ces végétaux. Ils gardent des dimensions réduites et un port compact ou étalé, parfaits pour les petits jardins de ville, les terrasses ou les balcons. Le feuillage luisant, vert ou panaché selon les espèces et les variétés est aussi décoratif. Quand l’arrière-saison est clémente, comme c’est le cas cette année en région parisienne, les fleurs se succèdent sans interruption.

Abelia x grandiflora, photo Alain Delavie

Abelia x grandiflora, photo Alain Delavie

Des petites trompettes, à admirer de près, regroupées en inflorescences à l’extrémité des branches. De jolis bouquets qui bravent les saisons !

C’est déjà Noël pour les ifs !

Semblables à des petites baies rutilantes, les arilles rouge vif des ifs femelles (Taxus baccata) donnent un petit air d’arbre de Noël à ces conifères austères. À regarder seulement…

Arilles rouge vif sur les branches d'un if femelle, jardin du Luxembourg (Paris 75), photo Alain Delavie

Arilles rouge vif sur les branches d'un if femelle, jardin du Luxembourg (Paris 75), photo Alain Delavie

L’arille est constituée d’une cupule charnue et gélatineuse rouge vif qui entoure une grosse graine brune très dure. Toutes les parties d’un if sont toxiques, à l’exception de cette enveloppe rouge, qui a un goût douçâtre. Mais il est préférable de ne pas y goûter et surtout de ne pas laisser les enfants s’en approcher, car la graine contient de la taxine, un poison redoutable.

27è Festival international du Film d’environnement

La 27ème édition du Festival International du Film d’Environnement,organisé par la Région Ile de France, se déroulera du 18 au 24 novembre prochain au cinéma La Pagode à Paris.

Affiche du 27è Festival international du Film d'environnement

Affiche du 27è Festival international du Film d'environnement

Pendant une semaine, le public pourra découvrir gratuitement des documentaires, des fictions, des courts-métrages et des avant-premières événementielles. Au total, ce sont plus de 100 films qui seront présentés aux festivaliers, en et hors compétition. Nicolas Vanier est le parrain de cette édition 2009. Jérôme Bonaldi sera le président du jury.

Le jury décernera quatre prix : grand prix, prix spécial du jury, prix du meilleur documentaire et prix de la meilleure fiction. Des lycéens franciliens, dans le cadre du programme de la Région Ile de France « Lycéens et apprentis au cinéma », décerneront le prix du meilleur court-métrage. Pour enrichir son caractère international, le festival offrira cette année une carte blanche au Guanzhou Documentary Film Festival qui mettra à l’honneur la jeune création chinoise.

Comme chaque année, des rencontres seront organisées à l’issue de certaines séances, pour permettre au public et aux réalisateurs de confronter leurs idées, de partager leurs expériences. Enfin, en parallèle du festival, deux journées de projections – débats seront organisées, sur la thématique de la gestion des déchets, enjeu environnemental majeur.

Le film d’ouverture de cette nouvelle édition sera Loup, du réalisateur/explorateur Nicolas Vanier.

Cinéma La Pagode,
57, rue de Babylone,
75007 Paris.

Floraison inhabituelle d’un cornouiller

Est-ce l’effet de cet automne doux et humide après un été très sec ? Les floraisons décalées sont décidément fréquentes cette année. Cette fois-ci, il s’agit d’un cornouiller à feuillage panaché (Cornus alba ‘Gouchaultii’), qui fleurit habituellement au printemps, vers le mois de mai.

Cornouiller à feuillage panaché en pleine floraison, en novembre à Paris, photo Alain Delavie

Cornouiller à feuillage panaché en pleine floraison, en novembre à Paris, photo Alain Delavie

Son feuillage commence à prendre ses couleurs d’automne, mais cela ne l’empêche pas de fleurir et d’avoir encore des boutons floraux.

Cornus alba 'Gouchaultii', floraison automnale (en novembre) à Paris, photo Alain Delavie

Cornus alba 'Gouchaultii', floraison automnale (en novembre) à Paris, photo Alain Delavie

Une floraison bienvenue pour les derniers insectes pollinisateurs qui ne se sont pas encore endormis non plus, les températures étant encore trop douces.

Nouvelle boutique Led-on à Paris

Led-on, la nouvelle marque de décoration lumineuse s’installe dans le 5ème arrondissement de Paris. Depuis le 8 octobre dernier, elle offre sur 120 m2, une collection d’objets lumineux, à utiliser partout dans la maison ou dans le jardin pour éclairer sa déco !

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Aujourd’hui la lumière devient déco. Elle se pare de couleurs, varie d’intensité au gré de vos envies. Salon, chambre, salle de bain, les produits Led-on illuminent toutes les pièces de la maison et le jardin.

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Le concept Led-on
Créé en 2009, Led-on est une marque de décoration inventive et originale. Grâce à une équipe de créatifs, la collection est sans cesse enrichie, avec des nouveautés tout au long de l’année pour satisfaire toutes les demandes. La marque met un point d’honneur à proposer des produits de déco à des prix attractifs. De 29 euros pour un pommeau de douche lumineux, 59 euros le sceau à champagne ou encore 25 euros le vase lumineux.

Tendance « décolo » avec la led
Esthétiques, pratiques et économiques, les fameuses diodes électroluminescentes, sont intégrées dans chaque produit Led-on. Dotées d’un fort pouvoir lumineux, elles ont l’avantage de consommer peu d’électricité (moins d’un Watt) et d’émettre quasiment pas de chaleur. Allumées 4 heures par jour, les lampes Led ont une durée de vie de 35 ans. Une fois allumées, contrairement aux lampes basse consommation, les Led produisent dès l’allumage 100 % de leur rendement. Une façon plus écologique et agréable de s’éclairer.

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Produits d'extérieur Led-on (DR)

Infos pratiques
Ouverture du lundi au samedi, de 10 h à 20 h.
2 adresses parisiennes :
1, rue de l’Abbé de l’Épée, 75005 Paris.
51 bis, avenue de la République, 75011 Paris.
Tél. : 01 43 55 81 72.

En province : Toulouse, Marseille et Antibes.

L’automne enflamme le lilas des Indes

Tout aussi exotique que le bananier, le lilas des Indes (Lagerstroemia indica) s’est aussi installé dans les parcs et jardins parisiens. Spectaculaire en plein été quand il se couvre de fleurs, il se remarque aussi en automne, quand son feuillage luisant se pare de teintes vives.

Couleurs d'automne du lilas des Indes, photo Alain Delavie

Couleurs d'automne du lilas des Indes, photo Alain Delavie

Un mélange d’or et d’orange flamboyant qui ne passe pas inaperçu dans la grisaille du mois de novembre.

Feuillage d'automne du lilas des Indes, photo Alain Delavie

Feuillage d'automne du lilas des Indes, photo Alain Delavie

Un coloris qui se prolonge assez tard en automne, bien plus que celui des cerisiers à fleurs ou des fusains, trop vite dégarnis.