potée ou jardinière

Tout ce qui concerne les potées, jardinières ou suspensions, d’intérieur ou d’extérieur.

Cosmos chocolat au balcon

Cosmos chocolat (Cosmos atrosanguineus) en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le petit pied de cosmos chocolat que j’ai planté en début d’été a bien poussé et depuis plusieurs semaines, il me gratifie d’une belle floraison rouge foncé qui semble ne pas vouloir s’arrêter malgré l’automne déjà bien avancé.

Il s’agit de la variété ‘Chocamocha’, plus compact que l’espèce type. Le feuillage a un port plus compact, les fleurs sont portées par des hampes florales plus courtes. Mais la floraison reste quand même assez aérienne. La couleur rouge bordeaux est bien marquée. Quant au parfum chocolaté, il faut vraiment mettre son nez dans la fleur pour le sentir.

Mais où sont les petits pots ?

Petits pots en plastique, Paris 19e (75)De nombreuses variétés de saintpaulia s’échangent par boutures de feuilles non racinées. Mais pour effectuer ce bouturage assez long, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des petits pots en plastique afin d’y installer mes dernières acquisitions végétales.

On trouve facilement des godets en plastique ou en fibre de coco de 7 ou 9 cm de côté, mais ils sont trop volumineux pour l’enracinement des feuilles de saintpaulia. On trouve aussi sans problème des mini pots en fibre de coco biodégradables de 5 cm de diamètre, la taille idéale. Le hic, c’est que si la reprise des feuilles de saintpaulia est relativement rapide avec l’apparition de racines à la base du pétiole de la bouture, par contre, l’attente est très longue ensuite (plusieurs mois) pour voir sortir les premières nouvelles feuilles, signes d’une bonne reprise. Ce délai est bien supérieur à la résistance de la plupart des pots biodégradables, d’où mon besoin de mini pots en plastique.

Mais j’ai du faire je ne sais plus combien de magasins dans Paris ayant un rayon de jardinage pour dénicher ceux que je vous montre en photo. Castorama, Leroy Merlin, Truffaut, Vilmorin Jardin… J’ai finalement acheté ceux qui restaient chez Bru, sur le quai de la Mégisserie, Paris 1er (75). Décidément toujours la bonne adresse pour les jardiniers parisiens !

Je vais pouvoir bouturer à tout va !

Le repos du cactus

Chamaecereus silvestrii, cactus, Cactacées, potée, balcon, Paris 19e (75)Le mois de septembre touche à sa fin et malgré les températures plus clémentes et le soleil de ces derniers jours, il faut songer au repos hivernal des potées de cactus.

Même si le temps s’est bien adouci pour devenir presque estival dans la journée, il ne faut plus trop arroser les potées de cactus. Au contraire, il faut veiller à bien laisser le substrat se dessécher avant d’arroser une nouvelle fois. Un arrosage effectué en début de matinée et non plus le soir car les nuits sont trop fraiches désormais. Basses températures et humidité, c’est un cocktail dangereux pour ces plantes succulentes sensibles à la pourriture des racines et du collet. Et bien sûr, on ne laisse pas de l’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot.

Et gare aux limaces pour ceux qui ont des potées autour de la maison, à proximité du jardin.

Ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) a beaucoup poussé cette année, au point d’occuper tout son pot. L’emplacement attribué lui a bien réussi. Le pot est bien drainé, l’eau ne stagne pas au niveau des racines. Mais la terre s’assèche quand même assez lentement, aussi je n’arrose presque plus. Le but est d’avoir un substrat bien sec quand les premiers froids seront annoncés. Je placerai la potée sous plusieurs couches de voile d’hivernage, tout contre le mur de l’appartement. Bien au sec !

Nephrolepis exaltata ‘Suzi Wong’, la fougère dentelle

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Pour une fois, je suis revenu de la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard avec davantage de plantes d’intérieur que de fleurs pour mon balcon. Je n’ai pas résisté à cette curieuse variété de la fougère de Boston au feuillage si finement découpé qu’il en devient vaporeux.

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

L’automne empourpre l’Aster scaber ‘Kiyosumi’

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Mon pied d’Aster scaber ‘Kiyosumi’ commence à peine à fleurir, mais la météo plus fraîche de ces dernières semaines lui a donné de splendides couleurs rougeoyantes qui s’illuminent sous les rayons du soleil.

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Le petit pied acheté en automne il y a deux ans maintenant a pris une belle ampleur, occupant toute la potée pourtant déjà volumineuse. Les pincements effectués au printemps lui ont donné un port plus trapu et une belle densité. Quand tous les boutons floraux vont s’ouvrir, cela devrait composer un ensemble spectaculaire.

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Tiges pourpre foncé, feuilles vertes de plus en plus teintées de pourpre pour celles situées aux extrémités des tiges et qui reçoivent le plus de soleil.

Seemania nematanthodes ‘Evita’

Seemania nematanthodes 'Evita', Gesnériacées, pépinière Fleurs du Sud, La Folie des Plantes, Nantes (44)
Ma potée d’achimène étant toujours aussi débordante de fleurs que j’ai craqué sans hésitation lors de ma journée à la Folie des Plantes de Nantes pour une autre Gesnériacée que je vais installer sur mon balcon pendant la belle saison. Avec cette fois-ci des fleurs en clochette rouge vif et coeur jaune.

Seemania nematanthodes 'Evita', Gesnériacées, pépinière Fleurs du Sud, La Folie des Plantes, Nantes (44) (suite…)