plante exotique

Présentation, description ou toute autre information concernant les plantes exotiques, notamment des conseils de culture

Saintpaulia miniature Rob’s Twinkle Blue

Parmi les huit plantes reçues des États-Unis et rescapées du long voyage postal, j’ai une variété de saintpaulia miniature, un des hybrides les plus petits qui existent à ce jour : Saintpaulia Rob’s Twinkle Blue.

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

J’ai installé cette mini plante dans un aquarium Nano cube Dennerle d’une contenance de 10 litres. Le plus petit modèle de la gamme des Nano cubes. Avec un « chat » amusant trouvé lors de la rèderie d’Amiens… Mais l’aquarium, ou plutôt le terrarium, semble gigantesque par rapport aux dimensions de ce saintpaulia tout petit, riquiqui. Guère plus grand qu’une pièce de 2 euros !

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

Je suis tranquille, il n’est pas prêt d’envahir tout le bac. Quand la touffe de feuilles sera plus dense, je prélèverai quelques feuilles parmi les plus âgées pour essayer de les bouturer. Si j’obtiens d’autres pieds, je pourrai ainsi planter petit à petit le bac.

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

Micro saintpaulia Rob's Twinkle Blue dans un aquarium Nano cube Dennerle, photo Alain Delavie

Mais pour le moment, je vais laisser pousser ce végétal liliputien en surveillant l’arrosage de près car il ne doit ni manquer d’eau ni avoir les racines dans l’eau en permanence. Culture à haut risque !

Le saviez-vous ?
Cette variété est une obtention de Ralph Robinson.  Professeur de collège aux États-Unis, ce dernier cultive, multiplie, créée et expose des saintpaulias depuis 1975. Depuis 1991, il est devenu horticulteur et propose ses plantes sur son site The Violet Barn.

Mon pépéromia préféré

Souvent vendu sans aucune identification ou sous l’appellation erronée de Peperomia verdeliana, cette petite espèce à feuilles rondes est en fait un Peperomia prostrata. Qu’importe, je l’adore !

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Ce petit pépéromia a un port rampant ou retombant, avec des tiges teintées de rouge et des feuilles en forme de coeur vertes avec des marbrures marron. Quand il se plaît, il pousse assez vite et forme un tapis dense. Il apprécie la proximité d’une fenêtre sans soleil direct et une forte hygrométrie. En terrarium, il prospère au point de se montrer vite très envahissant, mais fort joli. Les tiges s’enracinent au niveau de chaque noeud, ce qui facilite la prolifération de la plante.
Cette espèce fleurit comme les autres pépéromias, en donnant des petites queues de rat très fines. Amusant !

Ludisia Jade Velvet

En fouinant dans le rayon des plantes d’intérieur de la jardinerie Delbard du quai de la Mégisserie (Paris 1er), j’ai trouvé cette orchidée bijou, seul exemplaire parmi un lot de Ludisia discolor dawsoniana, aux feuilles pourpre foncé.

Ludisia Jade Velvet, photo Alain Delavie

Ludisia Jade Velvet, photo Alain Delavie

Le feuillage est satiné, vert foncé émeraude strié d’or. Superbe !
Je l’ai installée près d’une baie vitrée, à l’abri des rayons du soleil toutefois. Je vais tenter d’abord sa culture à l’air libre, comme mes autres plantes d’intérieur. Si elle ne supporte pas la sécheresse de l’air ambiant, je l’installerai dans un petit terrarium, si j’arrive à lui trouver un emplacement…

L’or de l’hibiscus

Un beau ciel bleu et le grand soleil, il n’en faut pas plus pour mettre en lumière les couleurs de l’automne. Mon pied d’hibiscus (Hibiscus coccineus ‘Alba’) se pare d’or quand les rayons le traversent.

Feuilles dorées d'Hibiscus coccineus 'Alba', sous le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Feuilles dorées d'Hibiscus coccineus 'Alba', sous le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Décidément, cet hibiscus est époustouflant en pleine floraison et superbe quand il revêt sa parure d’automne.

Feuillage doré d'Hibiscus coccineus 'Alba' traversé par le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Feuillage doré d'Hibiscus coccineus 'Alba' traversé par le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Grand spectacle à toutes les saisons (sauf en hiver) !

Eucomis pieuvre

J’ai passé mon vendredi à visiter les Journées des Plantes de Courson (91). La météo plutôt frisquette ne m’a pas empêché de parcourir les nombreux stands très colorés. J’ai bien sûr fait quelques achats, dont un eucomis pieuvre (Eucomis vandermerwei ‘Octopus’) trouvé chez Alain et Céline Tan (Pépinière Fleurs du Sud).

Cette variété d’eucomis est de petite taille, moins de 20 cm de hauteur et d’envergure avec des feuilles pointues et étroites regroupées en rosette, vert taché de pourpre.

Les épis de fleurs qui apparaissent en été sont pourpre et donnent ensuite des fruits pourprés qui restent longtemps très décoratifs.

Une plante parfaite quand on manque de place…

Cette plante bulbeuse, surnommée lis ananas, va entrer en repos avant l’hiver. Il faut garder le gros bulbe à l’abri de l’humidité et du froid. Au printemps, il faut le rempoter dans un substrat humifère bien drainé. La plante se cultive à la mi-ombre. Les arrosages se font quand le substrat est sec en surface. Une culture facile pour une plante bien adaptée aux jardiniers de ville et aux balcons, d’une grande originalité !

L’automne des hibiscus

Les jours courts et les températures de plus en plus fraîches de ces derniers jours font jaunir à vue d’oeil mes pieds d’hibiscus (Hibiscus coccineus et H. coccineus ‘Alba’).

Les feuilles prennent une teinte dorée superbe. Spectacle haut en couleurs !

Mais de courte durée car les feuilles jaunes tombent très vite.