événement

Les dates, les rendez-vous et les manifestations à ne pas manquer (exposition, exposition vente, troc, salon, foire, etc.)

Exposition Les vélins de Redouté

À l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), l’un des plus célèbres peintres de fleurs, une sélection de ses œuvres (vélins, dessins, aquarelles, estampes…) provenant de la Bibliothèque Centrale du Muséum est présentée au Cabinet d’histoire du Jardin des Plantes du 21 janvier au 27 avril 2009.
Bien connu des amateurs comme “le Raphaël des fleurs”, mais parfois ignoré du plus grand nombre, Pierre-Joseph Redouté, jeune peintre wallon né à Saint-Hubert en 1759, s’oriente très vite vers l’illustration des plantes après une formation artistique classique. Grâce à L’Héritier de Brutelle, magistrat bibliophile et féru de botanique, Redouté apprend de cette science ce qui lui est nécessaire pour parfaire son art. De cette collaboration naissent ses premiers travaux publiés. C’est également pour suivre L’Héritier de Brutelle que Redouté passe quinze mois en Angleterre, qu’il met à profit pour étudier les collections de Joseph Banks et du jardin botanique de Kew. À son retour en 1788, c’est déjà un aquarelliste accompli ; présenté à la cour, il obtient de Marie-Antoinette le titre de “peintre du Cabinet de la Reine”, tandis que le “Peintre en miniature du Roi”, Gérard van Spaendonck, lui apprend la peinture sur vélin.

Heureux de plaire aux puissants, mais toujours lié au monde scientifique dont il est le plus talentueux illustrateur, Pierre-Joseph Redouté enchaîne les succès et les titres dont ceux notamment de Peintre de l’Académie des sciences ou de Maître de dessin du Muséum d’Histoire naturelle. Il publie des ouvrages à succès comme Les Liliacées (1802-1807), Les Roses (1817-1824) et Choix des plus belles fleurs (1827).

(Rosier de Banks à fleurs jaunes, eau-forte au pointillé, coloriée)

Il y développe la technique de la gravure au pointillé, apprise lors de son séjour londonien, grâce à laquelle il arrive à produire des planches d’une beauté exceptionnelle.

Dans la collection des vélins du Muséum dont l’origine remonte à l’époque de Louis XIII, les œuvres signées de Pierre-Joseph Redouté impressionnent d’abord par leur nombre (plus de 500), mais aussi par leur incroyable qualité. Technicien remarquable, comme le prouvent la tenue et la blancheur de ses supports, c’est probablement à son talent particulier d’aquarelliste et à son art consommé de la mise en page que le public pourra juger au mieux de l’exceptionnelle qualité de son travail. Pierre-Joseph Redouté s’éteint en 1840, ruiné malgré ses succès, mais en laissant derrière lui une œuvre immense, à la mesure de son talent, dont il est présenté quelques pièces remarquables au Cabinet d’histoire du Jardin des Plantes à l’occasion de cette exposition.

Pour des raisons de conservation des collections, les œuvres sur vélin ne peuvent être présentées au public plus d’un mois. Dans le cadre de cette exposition, les pièces sur vélin seront donc changées à deux reprises.

Infos pratiques :
Du 21 janvier au 27 avril 2009.
Cabinet d’histoire du Jardin des Plantes, 57 rue Cuvier, 75005 Paris.
Tous les jours de 10h à 17h, sauf le mardi.
Tarifs : 3 € / 1 € .

Entretiens de Chaillot : Patrick Blanc

Le lundi 19 janvier 2009, Patrick Blanc, célèbre botaniste et créateur du Mur Végétal, donne une conférence dans l’auditorium de la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris 16ème) à 19 heures.
Tous les mois, les entretiens de Chaillot propose une conférence à un architecte français ou étranger sur ses réalisations et ses projets, sa pensée, ses méthodes. Chaque entretien s’adresse à la fois aux professionnels et à un public plus large, curieux ou concerné. En janvier, Patrick Blanc, botaniste chercheur au CNRS et créateur du Mur Végétal, intervient sur le thème : « Murs végétaux, quand le béton devient un refuge pour la biodiversité ».

Cité de l’architecture & du patrimoine
Palais de Chaillot, 1 place du Trocadéro, 75116 Paris.
Tél. : 01 58 51 52 00.
Site : www.citechaillot.fr
Métro : ligne 9 (stations Trocadéro ou Iéna), ligne 6 (station Trocadéro).
RER : ligne C (station Champs de Mars Tour Eiffel).
Bus : lignes 22, 30, 32, 63, 72 ou 82.
Pour les entretiens de Chaillot, l’entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Plantes vivaces d’hier et d’aujourd’hui en climat continental

Conférence de la pépiniériste Monique Chevry sur le thème « Plantes vivaces d’hier et d’aujourd’hui en climat continental, atouts et contraintes », le lundi 12 janvier 2009 à 17 h, à la Maison Nicolas Barré, au 83, rue de Sèvres (Paris 6ème).

Monique Chevry parlera des plantes vivaces qu’elle teste en Lorraine, près de Nancy, dans sa pépinière et dans le magnifique jardin de près d’un hectare qui l’entoure, le jardin d’Adouè. Des plantes rustiques, adaptées au climat continental, plutôt chaud et sec en été, froid et humide en hiver, et qui doivent faire leurs preuves sans arrosage ni protection hivernale.

Il y a bientôt quinze ans que cette autodidacte obstinée et enthousiaste, autrefois comptable, a choisi de donner libre cours à la passion des plantes et des jardins qui l’animait depuis toujours pour créer le Jardin d’Adoué, et elle «s’en félicite tous les jours ». Monique Chevry effectue depuis un remarquable travail pour perpétuer des « plantes vivaces d’hier », variétés issues des collections des Ets Lemoine et Gerbeaux, horticulteurs lorrains du XIXe siècle (anémones japonica, heuchères et heucherellas, potentilles herbacées à fleurs doubles, phlox paniculata….). Mais son jardin abrite aussi nombre de nouveautés et de plantes peu courantes ou mal connues qu’elle met en observation sous le climat lorrain : asters, géraniums vivaces, héléniums, véroniques, euphorbes, graminées et autres, en privilégiant les floraisons et feuillages d’été et d’automne et en donnant toujours la part belle aux plantes robustes, à celles qui font les massifs généreux. C’est cette expérience riche et diversifiée que Monique Chevry, jamais avare de conseils, viendra nous faire partager.

Infos pratiques :
Entrée 5 euros (adhérents association Vivaces & cie) – 7 euros (non adhérents).
Renseignements au tél. : 01 44 93 96 65 (Marie-France Banvard).
Maison Nicolas Barré, 83 rue de Sèvres, 75006 Paris.
Agrandir le plan

Une année enthousiasmante sous le signe des jardins bienfaiteurs

Reçus hier vendredi, les voeux de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) sont résolument placés sous le signe de l’enthousiasme et des jardins bienfaiteurs.

Découvrez ces voeux en cliquant ici : Voeux de la SNHF

Pour retrouver toute l’actualité de la SNHF, cliquez sur les liens suivants :
Agenda des évènements
Ouvrages et CD Roms
La revue Jardins de France
La prochaine journée à thème, prévue le 22 janvier 2009 : Vivre la biodiversité dans les jardins

Parcs-Courons les Hauts-de-Seine

Jusqu’au 20 juin 2009, le Conseil général des Hauts-de-Seine invite les alto-séquanais à suivre un programme sportif de remise en forme sous la conduite d’une équipe d’éducateurs spécialisés dans des parcs des Hauts-de-Seine avec « Parc-Courons les Hauts-de-Seine » et ainsi commencer la nouvelle année du bon pied !L’objectif est de permettre gratuitement au public de faire du sport, sans contrainte, en plein air, quel que soit son niveau et son âge. Les séances sont encadrées par des éducateurs diplômés qui aident chacun à établir au préalable ses propres objectifs d’entraînement.
Avec Parc-courons les Hauts-de-Seine, chacun apprend à courir efficacement et à son rythme. Outre la course, les exercices d’assouplissement, et de culture physique, des conseils d’hygiène et de diététiques personnalisées sont dispensés pour améliorer sa pratique sportive.
C’est aussi un bon moyen de faire rimer santé et sécurité : l’acquisition des gestes fondamentaux comme les étirements et les assouplissements pas toujours maîtrisés par les coureurs occasionnels, reste le plus sûr moyen de prévention des blessures.
Depuis la reprise de la saison en septembre 2008, « Parc-Courons les Hauts-de-Seine » a déjà permis à plus de 5 500 participants de bénéficier du programme de coaching gratuit. Une augmentation de la fréquentation de 25% par rapport à la même période en 2008.

Horaires :
– les samedis matin de 10h à 12h, pour l’ensemble des parcs concernés,
– les dimanches matin de 10h à 12h, pour la promenade Jacques Baumel (Mont Valérien), le parc de Sceaux et le parc de l’Ile Saint-Germain.

Les points de rendez-vous :
Les animateurs attendent le public sous le panneau de DÉPART qui se trouve sur chaque site, à 10 heures tous les samedis de l’année, du 13 septembre au 20 juin 2008 dans 9 parcs du département.
– Colombes : parc Pierre Lagravère, Pont de l’Aqueduc. Rendez-vous au parking principal.
– Marnes-la-Coquette : haras de Jardy, Boulevard de Jardy. Rendez-vous à l’entrée du centre équestre.
– Nanterre : parc André Malraux, Rue Edmond Dubouis. Rendez-vous près du poste de garde.
– Le Plessis-Robinson : parc Henri Sellier, Rue de l’Étang de l’Écoute s’il Pleut. Rendez-vous au parking principal.
– Sceaux : parc de Sceaux, Rue Claude Perrault. Rendez-vous esplanade du Château, près de l’Orangerie à gauche (également le dimanche matin).
– Saint-Cloud : parc du Pré-Saint-Jean, Route de Paris à Versailles. Rendez-vous sur le parking.
– Issy-les-Moulineaux : parc de l’île Saint-Germain, 170, quai de Stalingrad. Rendez-
vous : après la passerelle à droite (également le dimanche matin).
– Suresnes/Rueil-Malmaison : promenade Jacques Baumel (anciennement promenade du Mont Valérien). Place de l’Abbé Stock. Rendez-vous près de l’abri (également le dimanche matin).
– Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers : parc des Chanteraines, Boulevard Charles de Gaulle. Rendez-vous aux Hautes Bornes, près du pavillon d’accueil.

Exposition La métamorphose des matériaux

L’Espace d’animation des Blancs Manteaux (situé rue Vieille du Temple, Paris 4ème) accueille une exposition intitulée « La Métamorphose des matériaux » jusqu’au 4 janvier 2009. Une expo récup !60 artistes présentent leurs créations, obtenues à partir de matériaux recyclés, métamorphosés, détournés… Une visite insolite, amusante, surprenante, à faire absolument !
J’ai beaucoup aimé cet arbre, création de François AriasDétail amusant, le catalogue de l’exposition est proposé dans une boite de conserve initialement destinée à des filets d’anchois roulés aux câpres ! Pour 3 euros, vous achetez cette petite boite qui contient autant de fiches que d’artistes exposants, avec une reproduction d’une de leurs oeuvres d’un côté et leurs coordonnées de l’autre.Infos pratiques :
Espace d’animation des Blancs Manteaux, 48, rue Vieille du Temple, 75004 Paris.
(Métro : ligne 1, station Saint-Paul ou Hotel de Ville).
Tél. : 06 75 09 75 49.
Tous les jours de 11 h à 20 h.
Entrée libre.