L’agriculture, une cause nationale ? Colloque le 7 juin 2018 à Paris

/, événement, Paris/L’agriculture, une cause nationale ? Colloque le 7 juin 2018 à Paris

L’agriculture, une cause nationale ? Colloque le 7 juin 2018 à Paris

Logos de l'Assemblée Nationale et de FARRECo-organisé par l’association nationale Farre (Forum des agriculteurs responsables respectueux de l’environnement) et Monsieur le député de la Creuse Jean-Baptiste Moreau, sous le haut patronage de François de Rugy, Président de l’Assemblée Nationale, l’objectif du colloque est de mobiliser élus, agriculteurs, responsables professionnels du monde agricole et culinaire, sur trois grands thèmes de débats liés aux enjeux de l’agriculture française, pour la société, l’environnement, l’emploi et le dynamisme des territoires.

Les trois grands thèmes sont :

  • Le local et la qualité constituent-ils l’avenir pour l’agriculture française ?
  • Faut-il rémunérer les agriculteurs pour leurs actions pour l’environnement et la biodiversité ?
  • L’agriculture : une dernière chance pour sauver le dynamisme et l’emploi sur les territoires ?

Cet événement permettra de valoriser la diversité de nos agricultures, de confronter les différents points de vue pour faire de l’agriculture un secteur stratégique de l’économie française. Ce colloque se veut une contribution aux débats d’actualité, alors que 2018 représente une année charnière pour l’agriculture française, tant au plan national (projet de loi agriculture) qu’européen (définition de la PAC post-2020).

Logos de l'Assemblée Nationale et de FARREProgramme
Ouverture : François de Rugy, président de l’Assemblée nationale
Accueil : Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse et Luc Smessaert, président de Farre

1ère table ronde : Le local et la qualité sont-ils l’avenir de l’agriculture française ?
Guillaume Garot, président du Conseil national de l’alimentation
Béatrice Fabignon, Cheffe, membre d’Euro-Toques
Christophe Grison, agriculteur Farre, président de la coopérative Valfrance
Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse

2ème table ronde : Faut-il rémunérer les agriculteurs pour leurs actions vis-à-vis de l’environnement et de la biodiversité ?
Benoît Collard, agriculteur Farre, membre du bureau de Symbiose
Christian Durlin, administrateur de la FNSEA
Carole Hernandez-Zakine, directrice de projet Agrosolutions
Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle

3ème table ronde : L’agriculture : la dernière chance pour sauver le dynamisme et l’emploi sur les territoires ?
Mickaël Jacquemin, agriculteur Farre, président de l’Anefa
Pierre Jardon, délégué général CFTC-AGRI
Damien Mathon, délégué général de FC2A
Stéphane Layani, PDG Marché international de Rungis
Arnaud Viala, député de l’Aveyron

Conclusion : Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation (sous réserve)
Colloque animé par Olivier de Lagarde, rédacteur en chef adjoint de France Info

Informations pratiques
L’agriculture, une cause nationale ?
Colloque le jeudi 7 juin 2018 de 9h à 13h30.
Hôtel de Lassay, 128 rue de l’Université, 75007 Paris.
Programme et inscription : https://agriculturecausenationale.wordpress.com

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. jpp 4 juin 2018 at 10 h 49 min

    J’aime les paysans. J’ai fait des tas de films sur eux. Mais le coup du glyphosate c’est trop. Un lobbying forcené a abouti a la pantalonnade actuelle du gouvernement. En dehors de quelques-uns , trop rares, qui passent au bio, ils vont donc continuer à nous empoisonner , la conscience tranquille. On peut compter sur eux pour ne pas chercher les solutions qu’ils nous promettent de trouver….pour dans dix ans. La commission européenne va leur couper les vivres (Brexit oblige et pas assez) . Eh bien qu’ils crèvent…D’ailleurs ce ne sont plus des paysans mais des spéculateurs.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui