Journées des Plantes & Art du jardin les 7 et 8 octobre 2017

Journées des Plantes Art du Jardin, château de Jossigny, Seine-et-Marne, octobre 2017Pour leur troisième édition, les Journées des Plantes & Art du jardin créent leur première Fête d’Automne dans le cadre enchanteur du Château de Jossigny, en Marne-et-Gondoire à 25 kms à l’Est de Paris.

Plus d’une cinquantaine d’exposants professionnels, sélectionnés et réputés, venus de Seine-et-Marne et d’autres régions présenteront leurs productions et créations de grande qualité le week-end des 7 et 8 octobre 2017. Horticulteurs, producteurs, paysagistes proposeront des végétaux de saison, vivaces, bulbes à fleurs, graminées, agrumes, conifères rares, arbres d’ornements et fruitiers… et prodigueront tous les conseils pour aménager vos espaces verts. Artistes et artisans créateurs d’ornements de jardin, compagnons indispensables de l’aménagement des terrasses et jardins, auront toute leur place : braséros, nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes, mobilier sculpté, outils, brocante de jardin…

Ateliers et animations culinaires seront proposés à partir des produits de saison aux petits et grands dans la cour des Lierres. Réservation nécessaire pour certains. Sans oublier les produits du terroir, macarons, miel, fruits… Les enfants se réjouiront avec les animations et pourront s’initier à l’art des sculptures sur potirons et des créations florales autour d’une canette de soda, côté orangerie.

Informations pratiques
Journées des Plantes & Art du jardin
Château de Jossigny, 1, rue de Tournan, 77600 Jossigny.
Samedi 7 et dimanche 8 octobre de 10h à 18h.
Accès : par la D934. De Paris, Autoroute A4 direction Nancy/Metz, sortie n°12 : D35 direction Bussy-Saint-Georges, à droite D406, Jossigny.
Parking gratuit en face du château.
Billetterie (sur place) : adulte 6 €; pass week-end 10 €; enfant de moins de 12 ans gratuit.

Restauration sur place.
Service brouette.
Les chiens ne sont pas acceptés.

À propos du château de Jossigny
Le domaine de Jossigny est mentionné pour la première fois en 1359 : Pierre d’Orgemont (1315-1389) y achète une ferme avec un colombier, un jardin et 142 arpents de terre. Ses descendants revendent le domaine à la fin du XVI° siècle à Jacques Robert, bourgeois de Paris qui le donne à sa fille Barbe pour son mariage en 1577 avec Jacques de Bragelongne, conseiller maître de la Chambre des Comptes. Il s’y fait construire un manoir entouré d’un jardin ordonnancé.

En 1704, le domaine passage par mariage à la famille d’Augustin Leconte des Graviers, conseiller à la Cour des Aides, issue d’une famille de parlementaires. Son fils Claude-François entreprend vers 1743 ou 1753 de reconstruire le bâtiment et les communs, vraisemblablement d’après les plans de l’architecte Jacques Hardouin Mansart de Sagonne, petit-fils de Jules Hardouin Mansart, architecte de Louis XIV. Le parc est redessiné. La famille Leconte des Graviers se partage alors entre son hôtel particulier parisien et Jossigny à la belle saison. Le domaine et la famille traversèrent la Révolution sans encombre car le propriétaire d’alors n’émigra pas et fut même autoriser à chasser. Claude-Eléonore Leconte des Graviers élève des moutons mérinos remarqués pour la qualité de leur laine.

En 1810, le domaine est élevé en majorat-baronnie. Le bâtiment est dorénavant dénommé « Château », n’étant jusque-là que la maison de campagne d’une famille de robe. Le XIX° siècle est marqué par des procès internes à la famille pour des problèmes d’héritage. En 1870, le château est occupé par les Prussiens qui y commirent de nombreux dégâts. Puis en 1884, Charles de Roig épouse Marie-Clothilde des Graviers et fait ainsi entrer Jossigny dans les biens de cette famille de militaires. Leur fils, le baron Guy de Roig poursuit les campagnes de restauration menées par ses parents et rachètent les terres dispersées du domaine pour le reconstituer. Le château et son mobilier sont classés Monuments historiques en 1942. Sans héritier direct et souhaitant ouvrir le château au public tout en le conservant tel quel, le baron de Roig fit don de Jossigny à l’État en 1949 et y résida jusqu’à sa mort en 1975.

« Le Centre des monuments nationaux assure la conservation et l’ouverture à la visite d’une centaine de monuments en France aussi prestigieux que le site archéologique de Carnac, l’abbaye du Mont-Saint-Michel, la Sainte-Chapelle ou encore l’Arc de triomphe. Le Château de Jossigny fait partie de cet ensemble mais son état d’entretien ne lui permet pas d’être ouvert au public, malgré la volonté du baron de Roig qui en a fait don à l’État.
Il est désormais urgent de remédier à cette situation et j’ai donc confié à Jenny Lebard, l’administratrice du monument, une réflexion sur les perspectives d’ouverture du château en lui demandant que le ou les projets proposés soient respectueux du caractère patrimonial du lieu tout en contribuant au développement du territoire. Cette réflexion sera menée bien entendu en lien étroit avec les partenaires institutionnels, associatifs et économiques du territoire, mais aussi plus largement du Grand Paris, de façon à ce que le projet se situe au plus près des attentes collectives.
L’accueil de la fête des plantes 2017 dans le parc du monument constitue une préfiguration du rôle important que pourra jouer le Château de Jossigny dans un avenir que j’espère maintenant proche. » (Philippe Bélaval, Président du Centre des monuments nationaux)

Journées des Plantes & Art du jardin en Seine-et-Marne, un développement durable
Fort de l’accueil des visiteurs en 2016 pour la première édition, l’organisation a choisi d’étendre ce projet en créant deux éditions par an, au printemps et à l’automne permettant à l’évènement de s’enraciner sur son territoire. L’originalité du concept consiste à organiser un évènement décliné sur deux saisons, présentant deux tableaux dans deux lieux d’exception au sein de communes rurales à l’est du bassin parisien, en Seine-et-Marne nord. Le choix des sites est un atout majeur pour recevoir l’organisation de ces évènements :

  • en avril, le parc du Château de Crécy-la-Chapelle, propriété privée accueille la fête du printemps ;
  • en octobre, le parc du Château de Jossigny, propriété des Monuments nationaux accueille la fête d’automne.

L’environnement champêtre et l’ensemble architectural des lieux en font un écrin de verdure prestigieux et apporte un intérêt touristique complémentaire à l’évènement quelque soit la saison.

Commentaires (3)

  1. Pingback: Festival de couleurs avec les échinacées ‘Cheyenne Spirit’ – Paris côté jardin

  2. Pingback: Joli mariage d’une rue et d’une lysimaque – Paris côté jardin

  3. Anne WINCKEL

    Merci Alain Delavie pour ce bel article
    Rendez-vous ce week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Partages
Partagez14
Tweetez
+1
Enregistrer2
Partagez