Archive journalières: 5 juillet 2017

Le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire côté fleurs

Aster, Echinacea, Hemerocallis, Echinops avec insecte, les fleurs d'été du Festival International des Jardins, Chaumont-sur-Loire (41)
L’édition 2017 du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) a pour thème Flower Power, le pouvoir des fleurs. Des scénographies radicalement nouvelles, contemporaines, originales mettent en scène une incroyable diversité de plantes fleuries. Je vous propose de découvrir quelques unes de ces fleurs.

Delphinium, Osteospermum, les fleurs d'été du Festival International des Jardins, Chaumont-sur-Loire (41)
Fleurs annuelles ou vivaces, simples ou doubles, aux teintes pastel ou plus vives, il y en a pour tous les goûts. Ci-dessus, delphinium, campanule et ostéospermums.

Chardon Marie, pétunia, monarde, nigelle de Damas, les fleurs d'été du Festival International des Jardins, Chaumont-sur-Loire (41) (suite…)

Encore quelques jours pour soutenir la rénovation du mur végétal du musée du quai Branly–Jacques Chirac

Mur végétal de Patrick Blanc, musée du Quai Branly Jacques Chirac, Paris 7e (75)
La première campagne de mécénat participatif du musée du quai Branly-Jacques Chirac se termine le 15 juillet 2017. Cette grande opération permettra la rénovation de la structure et la nouvelle végétalisation du mur végétal conçu en 2004 par le botaniste Patrick Blanc.

#Faiteslemur, première campagne de mécénat participatif lancée par le musée du quai Branly-Jacques Chirac, invite le public à participer à la restauration d’un des emblèmes du musée et véritable poumon urbanistique de la rive gauche. La campagne de dons,lancée le 15 mai, se terminera le 15 juillet 2017 sur la plateforme de crowdfunding : https://www.commeon.com/fr/projet/quaibranly

A ce jour 85 % de l’objectif ont été atteints. Le musée du quai Branly-Jacques Chirac espère récolter 50000 euros, soit un tiers du budget total des travaux, pour l’installation des nouvelles espèces végétales.

Le mur végétal bénéficiera des améliorations techniques (redimensionnement des fixations et adaptation du système d’humidification) et d’une nouvelle création originale botanique. Grâce à la générosité des donateurs, le mur demeurera des décennies durant un symbole fort de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement, fidèle au message universaliste du musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Paris Respire : 3 nouvelles zones ouvertes début juillet 2017

Dimanche dernier, 2 juillet 2017, trois nouvelles zones « Paris Respire » ont été ouvertes dans les quartiers du bassin de la Villette (19e), de Jourdain Levert (20e) et de la Buttes aux cailles (13e). Ces nouvelles zones réservées aux circulations douces et apaisées offrent chaque dimanche et jours fériés de l’année des espaces de promenades supplémentaires dans la Capitale.

Logo de la Mairie de Paris
Le dispositif « Paris Respire » a été créé en 2003 pour contribuer à la qualité de vie des riverains et permettre de profiter de rues apaisées, silencieuses, moins polluées. Ces zones sont réparties sur tout le territoire parisien. Elles offrent aux piétons, rollers et vélos des espaces de promenade dans des voies fermées à la circulation automobile, les dimanches et les jours fériés.

L’ouverture de trois nouvelles zones « Paris Respire » renforce l’action de la Ville de Paris pour un meilleur partage de l’espace public. Ces trois nouveaux secteurs sont situés dans des arrondissements qui en étaient jusqu’alors dépourvus, dans les quartiers du Bassin de la Villette (19e), de la Buttes aux Cailles (13e) et de Jourdain-Levert (20e). À compter du dimanche 9 juillet, les périmètres « Paris Respire » des Bois de Vincennes et de Boulogne seront également étendus.

Avec ces trois nouveaux secteurs, Paris compte désormais 19 zones « Paris Respire », dont 4 ouvertes d’avril à septembre. La piétonisation des Champs Élysées chaque premier dimanche du mois et celle du Parc Rives de Seine viennent compléter les possibilités de promenades.

Trio fleuri d’agastache, kniphofia et graminée

Trio d'agastache, de kniphofia et de graminées, Festival International des Jardins, Chaumont-sur-Loire (41)
Les jardins qui composent le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) sont des sources d’inspiration infinies. Les idées d’associations végétales sont très nombreuses et évolutives au fil des mois. Fin juin, mon regard s’est attardé sur ce trio de plantes vivaces joliment assorties.

Trio d'agastache, de kniphofia et de graminées, Festival International des Jardins, Chaumont-sur-Loire (41)
L’agastache bleue est intéressante pour sa longue floraison sans cesse renouvelée, très appréciée par les abeilles et autres insectes pollinisateurs, mais aussi pour son feuillage fortement aromatique qui peut se manger. Le tison de satan ou tritoma (Kniphofia) jaune apporte une touche plus exotique tout au long de l’été. Il s’agit ici de la variété Popsicle ‘Lemon’, particulièrement robuste et florifère dans un coin bien ensoleillé. Je n’ai malheureusement pas noté le nom de la graminée, aux épis si aériens.

Ce trio doit être installé en plein soleil, dans un sol bien drainé, mais s’il reste frais pendant la belle saison, les plantes n’en seront que plus belles. Ce qui est le cas dans le Domaine de Chaumont-sur-Loire où les jardiniers chouchoutent les plantes et les jardins pour qu’ils donnent et montrent le meilleur d’eux-mêmes.

Enregistrer

Enregistrer