taille – Paris côté jardin

Archives de mots clés: taille

Le nettoyage du buddleia s’impose !

Fleurs fanées sur Buddleia davidii en été dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)
Si votre touffe d’arbre aux papillons (Buddleia davidii) est couvert de gros épis de fleurs fanées, il est grandement temps d’intervenir pour redonner un bel aspect à votre arbuste en supprimant ces inflorescences avant qu’elles ne disséminent partout aux alentours leur multitude de graines qui ne demandent qu’à germer.

Fleurs fanées sur Buddleia davidii en été dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)
Les buddléias à fleurs blanches sont encore plus laids quand les fleurs fanent et prennent une teinte marron qui tranche avec le blanc de la floraison. Mais quelle que soit le coloris des fleurs, cette taille estivale va inciter l’arbuste à se ramifier davantage et à redonner des nouvelles inflorescences. Et vous ne participerez plus à la propagation de cette espèce envahissante, capable de pousser dans la moindre anfractuosité d’un trottoir ou d’un mur.

La taille est très facile : coupez en dessous de l’épi fané, juste au-dessus d’une paire de feuilles. Si l’arbuste est devenu trop imposant, vous pouvez en profiter pour couper plus court, toujours au-dessus d’une belle paire de feuilles.

Balcon nettoyé et rangé

Mon balcon parisien en début d'hiver, Paris 19e (75)Entre les courses, la préparation du réveillon et du repas de Noël et les agapes, j’ai quand même pu m’occuper de mon balcon qui en avait plus que besoin. Il fallait rabattre les feuillages desséchés, disposer les plantes frileuses au sec contre le mur de l’appartement, arroser les potées et jardinières et ramasser les feuilles mortes qui jonchaient le sol.

J’ai rempli trois grands sacs en plastique avec les déchets de taille et les feuilles mortes… Plus rien ne dépasse à l’extérieur de la rambarde au-dessus de la rue, tous les rameaux et les feuilles desséchés ont été coupés et ramassés.  Je me suis ensuite occupé des plantes gélives que j’ai rassemblées le long du mur de l’appartement, sans les protéger davantage pour l’instant car les gelées ne sont pas d’actualité dans la capitale. Mais dès que la météo annoncera l’arrivée du froid, je pourrai installer des protections hivernales souvent nécessaires en janvier et février.

Tout ce rangement et nettoyage étant effectués, j’ai ensuite arrosé toutes les potées et les jardinières car le terreau était sec partout. Et j’ai nettoyé et désinfecté les tuteurs, les supports pots et les pots vidés que je n’utilise plus pendant la mauvaise saison.

Le froid et l’hiver peuvent maintenant s’installer, le vent peut souffler, mon balcon est prêt !

Les Ateliers Fruitiers du samedi de Saint-Jean de Beauregard

Potager fleuri du château de Saint-Jean de Beauregard (91)Envie de tout savoir sur la taille et la culture de vos arbres fruitiers ? Ne manquez-pas les ateliers fruitiers du samedi proposés par le Domaine de Saint-Jean de Beauregard dès le mois de novembre avec la possibilité de vous concocter un programme à la carte !

Le potager fleuri de Saint-Jean de Beauregard s’étend sur deux hectares et recèle une somptueuse collection d’arbres fruitiers, pour certains plus que centenaires. Avec ses formes palissées conduites en cordons horizontaux, en palmettes Verrier ou Cossonnet délimitant les quatre carrés principaux et son verger de formes de plein-vent au fond du jardin, il constitue le cadre idéal pour les démonstrations et les exercices pratiques.

Avec comme formateurs François Moulin et Denis Retournard, le cadre idyllique du potager de Saint-Jean de Beauregard pour comprendre la théorie et s’exercer sur le terrain et des groupes de 10 personnes maximum, vous bénéficierez des conditions idéales pour devenir incollable sur le sujet… (suite…)

Petits nettoyages de fin d’hiver

Fleurs fanées d'un sedum en jardinière dans le cimetière du Père Lachaise en hiver, Paris 20e (75)
Février touche bientôt à sa fin et avec lui l’hiver météorologique se termine. La météo n’étant pas très froide, les opérations de taille et de nettoyage peuvent donc être entreprises sans plus tarder.

Dans les parcs et jardins publics parisiens, les grosses touffes de graminées ont déjà été rabattues. Les rosiers et les arbustes à floraison estivale peuvent être taillés sans plus attendre car au moindre redoux, ils vont repartir très vite. Il faut s’occuper aussi des glycines, des bignones et des clématites d’été. Dans les massifs et les jardinières, les feuillages ou les hampes florales desséchées (photo de Sedum ci-dessus) doivent maintenant être coupées pour dégager l’espace et permettre aux nouvelles pousses qui pointent déjà chez certaines espèces de se développer sans être gênées.

J’ai terminé les tailles sur mon balcon, pour une fois très en avance. Le printemps peut arriver !

J’apprends à tailler mes arbres, fruitiers, arbustes…

J'apprends à tailler mes arbres, Alain Pontoppidan, Terre VivanteUne coupe trop violente fragilise la structure de l’arbre et peut provoquer des blessures irréparables. Dans ce nouvel ouvrage publié par les Éditions Terre Vivante, Alain Pontoppidan offre le compte-rendu de sa longue observation pour respecter la nature des arbres et leur prodiguer des tailles douces.

Il explique les méthodes pour les éclaircir, les rajeunir, les simplifier, les guider… Puis il détaille chaque essence pour améliorer la productivité de 18 essences fruitières (poiriers, pommiers, pruniers, etc.) et la floraison de 70 espèces ornementales (arbustes, plantes grimpantes, rosiers, conifères, etc.).

Un ouvrage pratique, qui se lit comme un roman, pour des arbres et arbustes vivants.

Alain Pontoppidan est arboriste, technicien agricole et formateur. Il collabore régulièrement aux 4 Saisons du jardin bio et est déjà l’auteur de J’apprends à greffer mes arbres fruitiers.

J'apprends à tailler mes arbres, Alain Pontoppidan, Terre VivanteJ’apprends à tailler mes arbres
Fruitiers, arbustes…
En librairie depuis le 27 janvier 2016
120 pages, 14 €.
Collection Facile & bio, Éditions Terre vivante

Apprendre à éclaircir les pommiers au Jardin École avec la SRHM

Dimanche 11 mai 2014 de 15h à 18h, ouverture mensuelle du Jardin-École et du musée horticole à Montreuil-sous-Bois (93) avec des démonstrations d’éclaircissage des pommiers.

La pollinisation a eu lieu, les jeunes pommes sont maintenant formées. Mais comme la nature est généreuse, chaque arbre doit être soulagé d’une partie de ses fruits afin de ne pas s’épuiser et de pouvoir donner autant chaque année. Vous découvrirez comment supprimer des fruits en surnombre sur vos arbres afin de préparer l’ensachage.

Paillage du verger
Pour les courageux, un petit coup de main est sollicité pour aider à pailler les rangs de pommiers et poiriers.

Visite libre du musée
Le musée sera ouvert pour découvrir les collections de l’association sur l’histoire des murs à pêches.

Informations pratiques
Jardin-École (SRHM)
4, rue du Jardin-École, 93100 Montreuil-sous-Bois.
Métro : ligne 9, station Mairie de Montreuil puis bus ligne 122, arrêt Saint-Just; station Croix de Chavaux puis bus ligne 127, arrêt Danton.
En voiture : à la Porte de Bagnolet, prendre l’autoroute A3 en direction de Lille. Prendre la 2ème sortie « Romainville-Montreuil ». Dans la bretelle de sortie, suivre l’indication S29, rester sur la bretelle jusqu’au bout : sortie dans la rue Théophile Sueur. Au feu de la sortie, tourner à droite dans la rue Pierre de Montreuil ; au feu suivant, tourner à gauche dans la rue Paul Doumer, prendre la 3ème rue à gauche, la rue du Jardin-École.