Archives de mots clés: renouée

Le festival de couleurs de la persicaire ‘Painter’s Palette’

Renouée, Persicaria virginiana 'Painter's Palette', plante vivace, Paris 19e (75)
Je cultive cette renouée (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’) depuis de nombreuses années et je l’aime tellement que cette année, j’ai planté un deuxième pied sur mon balcon où cette plante vivace haute en couleurs prospère et déploie ses panachures très variables.

Renouée, Persicaria virginiana 'Painter's Palette', plante vivace, Paris 19e (75) (suite…)

Impressionnante renouée du Turkestan

Renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica) dans le parc des Buttes-Chaumont en début d'été, Paris 19e (75)
Si l’envie vous prenait de vouloir habiller votre balcon, votre petite cour ou un vieil arbre avec un pied de renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica), prenez d’abord le temps de bien regarder ces deux photos prises dans le parc des Buttes Chaumont (Paris 19e) et qui vous montrent quelle ampleur peut prendre cette liane capable de s’étendre sur plusieurs dizaines de mètres.

Renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica) dans le parc des Buttes-Chaumont en début d'été, Paris 19e (75)
Fleurissement généreux et de longue durée, très apprécié par de nombreux insectes pollinisateurs, mais envahissement garanti !

Semis spontanés de renouée ‘Painter’s Palette’

Semis spontanés de Persicaria virginiana 'Painter's Palette' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Aussi prolifique qu’une impatience de Balfour, la renouée ‘Painter’s Palette’ (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’) se ressème chaque année dans les autres potées et jardinières sur mon balcon. Des semis qui prennent vite les couleurs panachées du pied mère, mais qu’il faut surveiller et arracher sans trop tarder pour éviter que les autres plantes ne soient étouffées.

Je suis toujours étonné de constater que la panachure reste stable par semis. Tous les jeunes plants ont un feuillage panaché, certains un peu plus que d’autres, mais comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, je n’ai pas de plant sans panachure.

Mauvaise herbe en bel habit d’automne

Mauvaise herbe, renouée dans le cimetière de Montmartre en automne, Paris 18e (75)
Voici une renouée parée d’un festival de couleurs qui n’a rien à envier aux plus beaux feuillages d’automne que nous invitons dans nos jardins ou sur nos balcons. Il y a parfois du bon à ne pas tout désherber trop vite…

Mauvaise herbe, renouée dans le cimetière de Montmartre en automne, Paris 18e (75) (suite…)

Polygonum tenuicaule, adorable couvre-sol

Polygonum tenuicaule, Jardin du Morvan, Fête des Plantes Vivaces, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Essonne

« Le plus tapissant de tous les petits Polygonum » selon Thierry Denis (Le Jardin du Morvan) qui propose cette adorable petite plante vivace pendant la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) ce week-end. « De la neige en moquette » ! Adorable et trop craquant pour résister, je suis revenu de ma journée avec un petit godet que je vais m’empresser d’installer dans une de mes jardinières.

Polygonum tenuicaule, Jardin du Morvan, Fête des Plantes Vivaces, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Essonne

(suite…)

Le spectacle d’automne de la viorne et de la renouée

Viorne (Viburnum) avec son feuillage d'automne rougeoyant se détachant sur la floraison d'une renouée du Turkestan, Cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

Le mariage impromptu d’une petite viorne (Viburnum) au feuillage rosissant et des longs épis de fleurs blanc crème de la renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica) avec quelques rameaux d’une vigne vierge rougeoyante offre un spectacle haut en couleurs et charmant en diable !

Viorne (Viburnum) avec feuillage d'automne rosissant se détachant sur un rideau de fleurs de renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica), Cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

Un mariage que vous pouvez recréer si vous possédez un grand mur exposé en plein soleil. La renouée aura vite fait de l’envahir et de le recouvrir. Il suffit d’installer quelques touffes de viornes devant. Au printemps les arbustes se couvriront de boules de fleurs blanches, puis en été ce sera le tour de la renouée avec sa multitude d’épis blancs. Et la fin du spectacle sera pour l’automne.