Archives de mots clés: Paris 15ème

Des jardins qui font du bien

Logo de la Fondation Cognacq-JayLes établissements de la Fondation Cognacq-Jay misent sur leurs jardins pour accompagner les personnes fragilisées vers un mieux-être.

En 1906, Marie-Louise Jay, créatrice de La Samaritaine avec son mari Ernest Cognacq, offre un jardin botanique adjoint d’une « maison du médecin » à son village natal de Samoëns. Un siècle plus tard, les jardins des établissements de la Fondation Cognacq-Jay continuent à accompagner les personnes fragilisées vers un mieux-être, à Paris, en région parisienne et dans le département qui a vu naître Marie-Louise : la Haute-Savoie.

Un jardin d’inspiration japonaise au cœur de Paris
La conviction que les jardins ont un rôle à jouer dans l’accompagnement des personnes fragilisées a servi de précepte à Toyo Ito, l’architecte japonais qui a signé la nouvelle architecture de l’hôpital Cognacq-Jay, à Paris, en 2006. Rue Eugène Millon, dans le XVe arrondissement, chaque chambre donne sur ce jardin. Un jardin qui n’est pas qu’une présence mais un acteur du mieux-être des personnes.

Les patients de cet hôpital de soins de suite où les séjours durent entre 15 jours et 3 semaines et les jeunes autistes de l’institut médico-éducatif adjacent, sont invités à participer à des ateliers de jardinage. Les plantations, les semis de plantes potagères, la réalisation de compositions orales ou de tableaux végétaux sont autant de prétextes à organiser « des ateliers qui font appel à des capacités fonctionnelles, sensorielles, cognitives et motrices », explique Anne Surdon, jardin-thérapeute.

Dans ce cadre de verdure, la professionnelle observe que les activités liées au jardin génèrent du mieux-être et de la confiance en soi, favorisent l’échange entre participants, provoquent des situations d’entraide au sein du groupe. « Prendre soin du végétal, c’est prendre soin de soi », résume Anne Surdon.

Un jardin au carré pour les adultes handicapés psychiques
« Le jardinage s’inscrit dans un temps long comme les maladies chroniques. La maladie chronique psychique, c’est justement ce qu’ont en commun les 64 résidents du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) de Monnetier-Mornex, en Haute-Savoie. Là encore, cet établissement de la Fondation Cognacq-Jay mise sur le jardinage pour améliorer le bien-être d’adultes handicapés psychiques, tous reconnus dans l’incapacité de travailler.

Sur une grande terrasse, des jardins au carré dont certains à hauteur (où l’on peut travailler debout) ont été imaginés il y a quatre ans pour développer les capacités de chacun et l’estime de soi. « Ce jardin permet notamment d’être ensemble, de faire du lien, de se retrouver, tout en devenant à son tour soignant », commente Sébastien Bonnet, moniteur d’atelier.

Ouvert aux participations actives ou aux participations plus contemplatives, cet espace vert produit des fruits, au sens propre comme au sens figuré. « Notre marché interne destiné aux professionnels crée une dynamique intéressante. Il permet aux résidents d’acquérir un autre statut », explique Sébastien Bonnet.

Du miel et des abeilles
Autre jardin, autre public. À Rueil-Malmaison, l’EHPAD Cognacq-Jay accueille 121 femmes et hommes d’une moyenne d’âge de 88 ans au sein d’un grand parc paysager, comportant aussi un potager et un verger. « Ce jardin est thérapeutique dans la mesure où il prête à voir, à sentir, à se rappeler des souvenirs. On peut y goûter une fraise ou une tomate quand c’est la saison, en étant accompagné ou non d’une animatrice », explique Jacques Alonso, directeur de l’établissement.

Dans la même volonté d’accompagner les résidents et les familles vers un mieux- être, des panneaux signalent les oraisons. À côté des iris et des nénuphars, le parc de l’EHPAD dispose d’une autre source naturelle de bien-être. Des ruches, mises en place dans le parc en 2016, année du centenaire de la Fondation, ont produit 82 kg de miel en 2017. Il a été distribué aux résidents et aux salariés dans des pots agrémentés d’étiquettes réalisées par les personnes âgées. Une source inestimable de vie et de douceur, où la nature permet à chacun de reprendre sa place au centre de sa vie.
(suite…)

Installation « Monstera Dubia » dans le centre commercial Beaugrenelle (Paris 15e)

Monstera Dubia, installation dans le centre commercial Beaugrenelle, création Alexis Tricoire, Paris 15e (75)Alexis Tricoire présente du 16 mars au 29 avril 2018 « MONSTERA DUBIA » dans le Centre Beaugrenelle à Paris, une installation monumentale, allégorie-hommage à la forêt primaire d’Amazonie.

Monstera Dubia, création d'Alexis Tricoire, Centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)Adresse parisienne résolument contemporaine, situé en bord de Seine et à deux pas de laTour Eiffel, Beaugrenelle accueille, sur 55000 m2, une collection de 110 marques exceptionnelles, dans les univers de la mode, de la beauté, de la déco, des loisirs et du food. Lieu vivant et inspirant, Beaugrenelle s’est tourné vers la création artistique dès son ouverture en 2013. Son architecture, signée Valode et Pistre, offre un écrin de lumière au Grand Mobile de Xavier Veilhan exposé en plein cœur de l’atrium, aux salles de cinéma conçues par Oraïto et au restaurant Eclectic imaginé par Tom Dixon.

Monstera Dubia, création d'Alexis Tricoire, Centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)

Monstera Dubia, création d'Alexis Tricoire, Centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)
À plusieurs reprises, Beaugrenelle s’est transformé en lieu d’exposition, invitant des artistes à s’emparer du site pour un temps donné. Ont ainsi pu être admirées la performance de Julio Le Parc dans le cadre de la Nuit Blanche 2012, l’exposition partenaire de la FIAC « Think Big » en 2015 ou encore les œuvres éphémères de Felice Varini en 2017. C’est dans cette continuité qu’aujourd’hui, Beaugrenelle a choisi de faire appel au designer végétal Alexis Tricoire pour réaliser une performance artistique. (suite…)

Bilan du 55e Salon International de l’Agriculture de Paris

Affiche du SIA 2018, Paris 15e (75)672 568 visiteurs sont venus témoigner de leur attachement au Salon International de l’Agriculture, la plus grande manifestation agricole européenne. Cette 55e édition sur le thème de l’aventure collective ferme ses portes sur un succès confirmé.

L’édition 2018 du Salon International de l’Agriculture, qui s’est tenue du 24 février au 4 mars, a rassemblé 672 568 visiteurs français et internationaux, professionnels et grand public, venus à la découverte de la richesse du monde agricole.

Dessin humouristique de Philippe Tastet, pont des Expositions, Salon International de l'Agriculture, Paris 15e (75)
« Composante essentielle et nécessaire à la réussite de cette édition, les visiteurs aussi sont venus « jouer collectif » avec les agriculteurs. Cette fréquentation, qui dépasse les attentes, est une preuve concrète, sentimentale et professionnelle, de l’intérêt que nos concitoyens portent au monde agricole et à la qualité des produits qu’il y a dans leur assiette » déclare Jean-Luc Poulain, agriculteur, Président du CENECA et Président du Salon International de l’Agriculture. (suite…)

Nouveaux directs sur Sud Radio et les plateaux TV du Siècle Vert et du #VillageSemence

Affiche du SIA 2018, Paris 15e (75)
Aujourd’hui dimanche 4 mars 2018, je retourne sur le Salon International de l’Agriculture où je vais participer à une émission de radio et trois émissions de télévision toutes diffusées en direct. Je serai sur Sud Radio dans le Hall 1, sur le plateau TV du #VillageSemence (GNIS) dans le hall 2.2 et les deux autres sur le plateau TV du stand du Siècle Vert (UIPP) dans le hall 4 du parc des expositions à la porte de Versailles, Paris 15e.

  • Direct radio sur Sud Radio de 9h30 à 10h pour 1/2h de jardinage avec Laurence Péraud (Le Grand Matin Week-end) et pour donner des conseils pour faire un potager dans sa cuisine ou son salon.
  • Première émission de télévision à 11h sur le plateau TV du stand du Siècle Vert (UIPP) avec pour thème : L’agriculture urbaine, mythe ou réalité ?
    Invités : Pénélope Komites, Adjointe à la Maire de Paris chargée des Espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et des affaires funéraires; Christine Aubry, agronome, ingénieure de recherche à l’UMR-SADAPT, iNRA/AgroParistech, qui dirige l’équipe Agricultures urbaines et a participé à la création du potager expérimental sur le toit d’Agroparistech; Swen Déral, président de l’association La Sauge, Société d’agriculture urbaine généreuse et engagée, organisateur des 48 heures de l’agriculture urbaine.
    Cliquer sur le lien pour regarder l’émission en direct : http://www.uipp.org/Ressources/Videos/En-direct-du-studio-du-Siecle-Vert
  • Deuxième émission à 12h sur le plateau TV du stand du #VillageSemence (GNIS) avec pour thème : Cook Midi, le poireau et le basilic.
    Une émission qui allie la cuisine (avec la préparation en direct d’une recette avec des poireaux et le basilic), le jardinage (conseils de culture pour produire des poireaux et du basilic dans son potager) et la production maraîchère.
    Cliquer sur le lien pour regarder l’émission en direct : http://www.gnis.fr/villagesemence-live-plateau-tv/
  • Troisième émission à 14h sur le plateau TV du stand du Siècle Vert (UIPP) avec pour thème : Le jardin peut-il rapporter plus que le livret A ?
    Invités : Christophe Levaltier, responsable formation et prospection chez SBM-Company France; Jean-Marc Müller, membre du conseil d’administration de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) et président de la section potager / fruitier, lauréat en 2007 (grand prix) du Concours national des jardins potagers, catégorie amateurs cultivant eux-mêmes un jardin potager privatif, personnel et familial, membre du jury de ce concours depuis 2010, et membre du comité de pilotage du site « jardiner-autrement.fr » du plan Ecophyto.
    Cliquer sur le lien pour regarder l’émission en direct : http://www.uipp.org/Ressources/Videos/En-direct-du-studio-du-Siecle-Vert

Suivant les émissions de télévision, je serai en compagnie d’un ou d’une journaliste de l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH).

LiveTvAgriCes émissions sont aussi visibles ensuite sur YouTube en faisant une recherche avec le hashtag #VillageSemence.

En direct du SIA 2018 sur les plateaux TV Le siècle vert et #VillageSemence

LiveTvAgri
Aujourd’hui samedi 3 mars 2018, je vais participer à trois émissions de télévision diffusées en direct du Salon International de l’Agriculture à Paris 15e (75), l’une sur le plateau TV du #VillageSemence (GNIS) dans le hall 2.2 et les deux autres sur le plateau TV du stand du Siècle Vert (UIPP) dans le hall 4 du parc des expositions à la porte de Versailles.

Suivant les émissions, je serai en compagnie d’un ou d’une journaliste de l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH).

Ces émissions sont aussi visibles ensuite sur YouTube en faisant une recherche avec le hashtag #VillageSemence. Cliquer pour regarder l’émission Cook Midi sur l’ail noir à laquelle j’ai participé dimanche dernier.

Les meilleurs jeunes fleuristes 2018

Stéphane Travers, Mickaël Mercier, Christine Avelin, remise des prix, finale de l'Oscar des jeunes fleuristes, Salon International de l'Agriculture, Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris 15e (75)La finale de l’Oscar des jeunes fleuristes 2018 s’est déroulée les 24 et 25 février 2018 au Salon International de l’Agriculture à Paris. La remise des prix a eu lieu en présence de Mr. Stéphane TRAVERT, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, dans l’après midi du dimanche 25 février 2018.

Damien Thuaud, Oscar des jeunes fleuristes, Salon International de l'Agriculture, Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris 15e (75)Damien Thuaud, fleuriste du magasin Histoire de Fleurs à Saint-Pierre-du-Mont dans les Landes, remporte le 1er prix et le titre de Meilleur Jeune Fleuriste 2018.

Kevin Créach, Oscar des jeunes fleuristes, Salon International de l'Agriculture, Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris 15e (75)Le 2ème prix est remporté par Kévin Créach, fleuriste du magasin Nature et Tendances à Noirmoutier-en-l’Île en Vendée.

Dylan Décamp, Oscar des jeunes fleuristes, Salon International de l'Agriculture, Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris 15e (75Le 3ème prix a été attribué à Dylan Décamp, fleuriste du magasin Monsieur le fleuriste à Paris 12e.

Huit candidats issus des sélections nationales et locales avaient été retenus pour cette finale, notamment Mathieu Bonnefoux, Claire Chauvel, Marion Crinon, Manon Éloi et Aurore Roudier.

Les huit lauréats de l'Oscar des jeunes fleuristes 2018, Salon International de l'Agriculture, Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris 15e (75)Cette finale a été organisée par la Fédération Française des Artisans Fleuristes (FFAF) avec le soutien de FranceAgriMer et de Val’hor, l’interprofession de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Julian Tonnellier, Meilleur Ouvrier de France, présidait le jury.