Archives de mots clés: Begonia semperflorens

Begonia semperflorens, plante à massif l’été, plante d’intérieur l’hiver

Bégonia semperflorens dans le parc de Bercy en début d'automne, Paris 12e (75)
Les petits bégonias (Begonia semperflorens) utilisés pour les bordures des massifs ou les potées extérieures pendant la belle saison peuvent être installés dans la maison pour y passer l’hiver, comme une plante d’intérieur fleurie.

Plus tôt le transfert est réalisé, meilleure est la transition, toujours délicate. Les bégonias semperflorens cultivés dans les plates-bandes doivent être rempotés dans des pots assez étroits car ces plantes craignent les excès d’humidité et ne poussent bien que dans un substrat qui se ressuie rapidement. Avant d’effectuer le transfert vers une pièce de la maison ou de l’appartement, éliminez les fleurs fanées, les feuilles malades (taches d’oïdium ou de pourriture). Et installez votre bégonia dans un endroit très clair, le plus près possible d’une baie vitrée. Les variétés à feuillage pourpre sont encore plus exigeantes en lumière que celles à feuilles vertes. Limitez les arrosages, le sol devant sécher en surface entre deux apports d’eau. Inutile de donner de l’engrais pendant l’automne et l’hiver.

Begonia semperflorens : ils portent si bien leur nom !

Jardinière de bégonias à petites fleurs (Begonia semperflorens), cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

Inlassablement ces petits bégonias annuels (Begonia semperflorens) ne cessent de fleurir, se couvrant d’une multitude de petites fleurs blanches, roses ou rouges. Même quand l’automne est déjà bien avancé, ils sont encore au rendez-vous, tant qu’une gelée assassine ne vient pas les griller.

Je trouve même qu’ils sont plus jolis en fin d’été et en automne, quand ils ont perdu beaucoup de leur port trop compact et ramassé. En prenant davantage de hauteur tout en continuant à fleurir avec générosité, ils gagnent en élégance et surtout en naturel.

semperflorens : toujours fleuri

Que faire des petits bégonias en hiver ?

Bégonias dans une jardinière du cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

Après avoir beaucoup fleuri tout l’été, les petits bégonias (hybrides de Begonia semperflorens ou B. gracilis) cultivés en bordure des massifs ou dans les potées et jardinières sont souvent laissés à leur triste sort dehors, où ils finissent complètement grillés par les fortes gelées comme la plupart des fleurs annuelles. Mais, car il y a un mais, leur sort pourrait être tout autre…
(suite…)