Archives de mots clés: arbustes

Un arboretum sur DrouotOnline

Drouotonline, vente aux enchères publiques de végétaux exceptionnelsUne vente aux enchères publiques de végétaux adultes exceptionnels se déroulera du vendredi 16 octobre à 14h jusqu’au dimanche 1er novembre 2015 à 20h sur le site www.drouotonline.com

Cette présentation exceptionnelle s’adresse à un vaste panel de passionnés, particuliers, décorateurs et paysagistes, aussi bien qu’institutionnels, dans une gamme de prix allant de 200 jusqu’à plus de 30 000 euros.
Les dates choisies pour cet évènement correspondent idéalement à celles de prestigieuses Journées des Plantes comme celles de Courson à Chantilly, propices aux achats et aux projets paysagers d’envergure. Outre l’avantage d’une période à laquelle les paysagistes proposent des projets à leurs clients, c’est le moment idéal pour la plantation des sujets adultes, avant les grands froids hivernaux peu favorables à leur installation. La livraison des végétaux s’effectuera dans les mois suivant la vente, afin de leur permettre d’être directement intégrés au projet auquel ils sont destinés.

Cette vente aux enchères propose des végétaux adultes européens, dont certains très rares, provenant de latitudes variées, choisis avec soin par l’expert de la vente, Nicolas de Boigne, auprès des pépinières les plus réputées et les plus professionnelles d’Europe.
(suite…)

Pénélope Komitès lance une bourse aux plantes inédite

Opération "Végétalisons Paris", Paris 10e, samedi 21 mars 2015
Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, et Rémi Féraud, Maire du 10e arrondissement, lanceront samedi l’opération « Végétalisons Paris, une vente inédite des arbustes en surplus issus de la pépinière municipale.

Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Pénélope Komitès, adjointe à la Maire, ont fait du renforcement de la nature en ville une priorité de la mandature. D’ici 2020, Paris comptera 30 nouveaux hectares d’espaces verts ouverts aux habitants, 100 hectares de toitures et façades végétalisés et 20.000 arbres supplémentaires. Le Budget Participatif et l’opération « Du vert près de chez moi » ont démontré la volonté des Parisiens de s’engager pleinement dans cette démarche de végétalisation de proximité.
Logo Mairie de ParisLe Centre de production horticole (CPH) de Paris assure chaque année la production de 2,5 millions de végétaux, destinés à agrémenter et à fleurir l’espace public parisien et les espaces verts municipaux. Pour s’assurer de pouvoir répondre aux besoins, ce centre réalise chaque année un léger excédent de production, d’environ 50.000 plantes (2% de la production totale). Cet excédent était jusqu’à présent broyé pour être utilisé comme paillage ou composté en vue d’améliorer la qualité du sol des pépinières. Pénélope Komitès et Rémi Féraud organiseront samedi la première bourse aux végétaux issus d’une partie de ce surplus de production, afin de participer à l’accroissement du fleurissement et de la végétalisation de Paris, et dans la lignée des objectifs municipaux d’économie circulaire.
Près de 500 arbustes seront proposés aux Parisiens, à des tarifs allant de 4 à 10 euros, selon le contenant et la taille de la plante. Une nouvelle opération dédiée à la vente de plantes de petite taille sera organisée à l’automne. Afin que tous les Parisiens puissent profiter de ces végétaux, Paris étudie la possibilité de céder à titre gratuit une partie de ces excédents, notamment à des organismes à but non lucratif et dont l’action est d’intérêt public local.
Date et lieu : Samedi 21 mars à 9h45, Jardin Villemin, 14 rue des Récollets 75010 Paris.

Vider les soucoupes des potées et jardinières pendant la mauvaise saison

En automne et en hiver, il faut veiller à l’arrosage des potées et des jardinières de plantes laissées à l’extérieur dès qu’il fait assez doux, mais il faut penser dans le même temps à vider l’eau contenu dans les soucoupes avant le retour du froid.

Vider l'eau des soucoupes pendant la mauvaise saison

Soucoupe remplie d'eau après la forte chute de neige, sur mon balcon, décembre 2010, photo Alain Delavie

La forte chute de neige avait laissé une bonne couche de neige sur mes grosses potées et jardinières. En fondant, les plantes ont été bien arrosées, les soucoupes se sont remplies toutes seules. De l’eau qu’il est préférable de ne pas laisser quand une nouvelle vague de froid est annoncée. Ce qui est le cas pour le milieu de la semaine.

Vider l'eau des soucoupes pendant la mauvaise saison

Soucoupe remplie d'eau après la forte chute de neige, sur mon balcon, décembre 2010, photo Alain Delavie

En effet cette eau stagnante maintient une forte humidité dans le substrat des potées ou des jardinières, une humidité qui se transformera en glace dès que les températures deviendront négatives. Et ce n’est pas bon pour les racines qui n’ont pas besoin d’être davantage exposées au froid.

Quelques heures après un arrosage, il faut vider l’eau des soucoupes qui y reste car le liquide ne sera plus absorbé rapidement par les plantes en quasi repos.

Par contre vous apercevez des feuilles mortes dans les potées. Inutile de les enlever, bien au contraire. Elles vont se décomposer sous l’action de l’humidité et du froid. Et en attendant leur décomposition, elles forment un petit matelas protecteur qui protège le substrat et les racines superficielles. Au pied des arbustes, laissez les tapis de feuilles mortes !

Duo d’arbustes pour un été tout en bleu

Le bleu n’est pas la couleur des floraisons d’été et pourtant, en cherchant bien, il est possible de donner une tonalité estivale azurée à son jardinet. En plantant par exemple un duo de gattilier et de sauge d’Afghanistan.

Arbustes à floraison estivale bleue

Pérovskias et gattilier dans le parc André Citroën (Paris 15e) en été, juillet 2010, photo Alain Delavie

Deux petits arbustes robustes, peu exigeants, qui ne craignent pas la chaleur et la sécheresse estivales. Et qui fleurissent beaucoup, chaque année davantage !

Ces deux espèces, Vitex agnus-castus et Perovskia atriplicifolia, aiment les emplacements ensoleillés, avec une terre bien drainée.

À admirer actuellement dans le parc André Citroën (Paris 15e), dans les Jardins Sériels, au Nord-Est du parc. Ces six jardins ont chacune une couleur associée à un métal, à une planète, à un jour de la semaine, à un état de l’eau, mais aussi à un sens :
– le jardin bleu = le cuivre, Vénus, vendredi, la pluie et l’odorat (le plus près de la Seine);
– le jardin vert = l’étain, Jupiter, jeudi, la source et l’ouïe;
– le jardin orange = le mercure, Mercure, mercredi, le ruisseau et le toucher;
– le jardin rouge = le fer, Mars, mardi, la cascade et le goût;
– le jardin argent = l’argent, la Lune, lundi, la rivière et la vue;
– le jardin doré = l’or, le Soleil, dimanche, l’évaporation et le 6ème sens.

Nouvelle offensive des pucerons noirs

J’ai été tranquille avec les pucerons pendant le printemps, mais l’arrivée des grosses chaleurs et la croissance rapide des végétaux a provoqué une belle invasion de pucerons noirs sur certaines pousses d’arbustes notamment.

Attaque de pucerons noirs sur mon balcon

Colonies de pucerons noirs sur une jeune pousse de piéris, juin 2010, photo Alain Delavie

Noir sur du rouge, ça se voit ! Si ces pucerons voulaient passer inaperçus, c’est raté.

Attaque de pucerons noirs sur mon balcon

Colonies de pucerons noirs sur une jeune pousse de Sarcococca, juin 2010, photo Alain Delavie

Sur le vert tendre d’une jeune pousse de Sarcococca, c’est encore plus repérable. Pas discrets les animaux…

J’ai pas envie de traiter. Je vais attendre un peu pour voir si ces insectes piqueurs suceurs disparaissent d’eux-mêmes. Ils devraient car les tiges vont se lignifier de plus en plus.

Bon, je lance un appel aux coccinelles et chrysopes du dix-neuvième arrondissement et des banlieues aux alentours, le pique-nique est à disposition !

Fuchsia procumbens ‘Argentea’, un bijou végétal

Mon petit pied de fuchsia rampant panaché (Fuchsia procumbens ‘Argentea’) vient d’ouvrir ses premières fleurs. Des petits joyaux aux couleurs de l’arc-en-ciel. Tout simplement adorable !

Plante tapissante ou retombante à feuillage panaché

Fuchsia procumbens 'Argentea' avec ses premières fleurs sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Les petites fleurs tubulaires sont parées d’une palette incroyable de coloris : du vert, du jaune, de l’orange, du vermillon, du prune et un bleu étincelant. Si minuscules et si colorées à la fois !

Plante tapissante et retombante à feuillage panaché

Fuchsia procumbens 'Argentea' avec ses premières fleurs sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Une petite beauté végétale à observer de près. Je l’ai installée avec un cuphéa arbustif (Cuphea hyssopifolia ‘Alba’), dans une petite potée près de la porte fenêtre de la salle à manger.

Plantes exotiques pour coins ombragés

Potée de Cuphea hyssopifolia 'Alba' et de Fuchsia procumbens 'Argentea' sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Je passe forcément devant quand je vais et viens sur mon balcon. C’est le meilleur moyen d’admirer ces deux fleurs discrètes.

Les petites feuilles et les fleurs du fuchsia ne dépassent pas le centimètre de longueur. Les tiges sont très grêles, ce qui donne un aspect fragile à la plante au port rampant ou retombant. La panachure blanche qui borde les limbes foliaires vert argenté est souvent teintée de rose tendre. Un fuchsia extraordinaire !
Quant au cuphéa, il est tout aussi gracile avec des petites feuilles étroites et vernissées portées par des rameaux très fins. Les petites fleurs apparaissent tout au long des tiges. La floraison dure à longueur d’année quand on hiverne et protège l’arbuste des basses températures.

Deux petites plantes pour un balcon ou une terrasse peu ensoleillée, quelques heures de soleil le matin étant largement suffisant. Il faut veiller à garder le substrat toujours frais, sans humidité excessive toutefois qui ferait pourrir les racines de ces arbustes miniatures. Ces végétaux ne sont pas rustiques. Ils doivent être hivernés à l’abri du gel, dans une pièce lumineuse pas trop chauffée. Je ne sais pas encore je vais les garder…

Où les trouver ?
Le cuphéa est proposé parfois dans les jardineries, avec des fleurs blanches ou roses ou mauves.
J’ai acheté mon pied de fuchsia chez l’EARL Sébastien Guillot, lors des Botaniques de Chèvreloup en avril dernier.