Archives de mots clés: annuelle

Début de floraison pour mon oeillet d’Inde ‘Linnaeus’

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Lors de ma visite aux Journées des plantes de Beervelde en Belgique, je suis passé sur le stand de Silène où j’ai craqué pour ce grand oeillet d’Inde à fleurs simples d’un superbe brun rouge velouté avec un gros bouquet d’étamines dorées. Le petit plant a vite poussé et forme déjà une belle touffe, mais ce n’est qu’un début car cette espèce devient très grande.

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Cet oeillet d’Inde botanique a été trouvé dans le jardin de Linné en Suède. Il est très différent des hybrides modernes souvent courts sur tige et très trapus, avec des grosses fleurs. C’est une plante qui prend de la hauteur puisqu’elle peut pousser jusqu’à 90 cm. Le balcon jungle se prépare !

Cuphea llavea

Cuphea llavea au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Achetés lors de la Fête de l’École Du Breuil, mes deux jeunes plants de Cuphea llavea ne sont mêmes pas encore repiqués et installés à leur place définitive sur mon balcon, mais ils me gratifient déjà de leur belle floraison avec des fleurs très sophistiquées et exotiques tout simplement magnifiques.

Les cuphéas ne sont pas assez utilisés pour fleurir les balcons et les terrasses et pourtant ils sont souvent très florifères et plutôt faciles à cultiver. Il existe plusieurs variétés de Cuphea llavea et je ne connais pas celle de mes deux plants. Mais qu’importe, elle me plait, c’est l’essentiel. Promis ce week-end je leur trouve le coin idéal sur mon balcon et je les transplante sans plus attendre.

Cosmos en bonne compagnie

Sauge et cosmos en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)
Voici deux mariages de fleurs d’été mais maintenant d’automne, avec un couple cosmos rose et sauge bleue, l’autre cosmos blanc et cléome pourpre.

Cléome et cosmos en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)
L’automne s’installe de plus en plus, les jours raccourcissent, les feuilles tombent, mais certaines fleurs d’été résistent encore pour notre plus grand plaisir. Bon week-end !

Généreux cosmos en automne

Massif de cosmos en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)
Je suis passé dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er) pour découvrir les oeuvres d’art installées sur le site à l’occasion de la FIAC 2018. Au passage j’ai pu apprécié l’exceptionnelle générosité des cosmos encore débordants de fleurs en cette deuxième quinzaine d’octobre.

Massif de cosmos en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75) (suite…)

Duo de sauges

Sauges, Salvia splendens 'Lighthouse Scarlet' et Salvia patens Blue Angel', MNHN, Muséum National d'Histoire naturelle, Jardin des plantes, Paris 5e (75)

Annuelles ou vivaces, les sauges montrent toute leur splendeur en fin d’été sur les balcons ou les terrasses ainsi que dans les parcs et jardins parisiens. Avec un festival de couleurs et une belle profusion de fleurs.

Ce duo photographié dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris est composé d’un pied de Salvia splendens ‘Lighthouse Scarlet’ et d’un autre de Salvia patens Blue Angel’. Rouge pétard et bleu intense lumineux. Le contraste est violent, mais le vert des feuillages atténue un peu l’effet.

Bégonia ‘Dragon Wing’, fidèle au poste !

Bégonia 'Dragon Wing' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Certains ne quittent pas leurs géraniums (Pelargonium), moi c’est le bégonia ‘Dragon Wing’ ! Difficile de trouver plus robuste, florifère et aussi peu exigeant pour un balcon mi ombragé. Alors, pourquoi s’en priver même pour l’attrait de la nouveauté ?

Depuis que cette variété de bégonia annuel à floraison estivale a été lancée sur le marché horticole, je lui suis resté fidèle. Mais pour être franc, je n’ai pas trouvé d’autres variétés de bégonias ou de fleurs annuelles avec autant de qualités. Sur mon balcon, c’est vraiment la plante sans soucis, quelle que soit la météo printanière et estivale. Et pour la floraison, c’est du non stop du printemps jusqu’aux gelées, et toujours avec générosité.

Dommage qu’il n’y ait jamais eu de variété à fleurs blanc pur ou blanc et rose comme des fleurs de pommiers, cela aurait permis de varier davantage les décors d’une année sur l’autre. Mais j’aime le rouge et le feuillage vert brillant forme un bel écrin aux fleurs. Rien à voir avec les petits bégonias semperflorens.