Gelées tardives et dégâts sur la végétation

//Gelées tardives et dégâts sur la végétation

Gelées tardives et dégâts sur la végétation

Hydrangea macrophylla, hortensia, feuilles gelées, dégâts du gel au printemps
Les coups de gel de ces derniers jours et semaines ont fait pas mal de dégâts, aussi bien dans les grandes cultures que dans les parcs et les jardins où les nouvelles feuilles, les fleurs et les jeunes fruits ont parfois été sévèrement grillés quand ils n’étaient pas assez protégés.

Dans les endroits les plus exposés au froid, les gelées ont été importantes, avec des températures très négatives (dans la nuit de mercredi à jeudi derniers, -3,6 °C à Pontoise, -5,2 °C à Fontainebleau). La végétation naissante n’a pas résisté comme le montrent mes photos faites dans différents jardins hors de Paris.

Noyer (Juglans nigra), feuilles gelées, dégâts du gel au printemps
La plupart des plantes devraient repartir et retrouver une belle végétation au cours de la belle saison, mais pour les floraisons des azalées, des magnolias et de la glycine, c’est fini pour cette année. Les jeunes cerises, poires, pommes et raisins ont été très touchés aussi du fait de gelée sur la floraison puis sur les jeunes fruits à peine formés.

Le début du printemps très doux a favorisé le départ de la végétation et même une avancée des floraisons pour certaines espèces. Cela a accru la sensibilité des plantes quand les gelées se sont répétées.

Magnolia, nouvelle feuilles gelées, dégâts du gel au printemps
Et le froid peut encore sévir, car nous ne sommes qu’à la fin avril.

Je n’ai pas eu de dégâts sur mon balcon protégé par la chaleur de la capitale. Une chance !

By |2017-04-29T22:08:48+00:00avril 30th, 2017|météo et climat|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. jpp 30 avril 2017 at 12 h 29 min

    Lors de la réunion préparatoire de la fête de la vigne de la mairie de Paris, la plupart des vignerons franciliens présents faisaient état du gel de leur vigne.Quant à mes fruitiers de Huate-Marne qui étaient magnifiquement fleuris début Avril, n’en parlons même pas ! Ca fait deux années de suite sans fruits.

  2. mamiefanfan 30 avril 2017 at 11 h 47 min

    c’est bien dommage mais on n’y peut rien. en Essonne aussi le froid à gelé pas mal de petites pousses !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui