Les bienfaits de l’arcure du rosier grimpant

Tige d'un rosier grimpant palissé à l'horizontale avec les nouvelles pousses, Jardin de Paul Jovet, Athis-Mons (91)

Après l’avoir taillé, il est conseillé de palisser les longues tiges d’un rosier grimpant en les courbant le plus possible pour les mettre à l’horizontale sur leur plus grande longueur. Cette arcure forcée a pour effet de provoquer l’apparition de nombreuses nouvelles pousses tout au long de la tige dans les parties les plus à l’horizontale. La preuve en photos.

Tige d'un rosier grimpant palissé à l'horizontale avec les nouvelles pousses, Jardin de Paul Jovet, Athis-Mons (91)

Et ces nouvelles pousses porteront bientôt des boutons floraux et des roses. L’arcure favorise donc une floraison plus importante du rosier grimpant.

Tige d'un rosier grimpant palissé à l'horizontale avec les nouvelles pousses, Jardin de la Symphorine (91)

Tige d'un rosier grimpant palissé à l'horizontale avec les nouvelles pousses, Jardin de la Symphorine (91)

Bel exemple d’un sujet bien conduit dans le jardin de la Symphorine à Janville sur Juine (Essonne). Dans quelques semaines, cette arche verte aujourd’hui sera couverte de fleurs.

Quand on ne palisse pas les nouvelles pousses d’un rosier grimpant, elles poussent toutes droites et ne fleurissent qu’à leurs extrémités, la base de la tige restant défleurie.

Commentaires (2)

  1. jpp

    Principe qui s’applique aussi aux fruitiers palissés. J’ai pratiqué un peu par hasard une telle arcure sur rosier parce qu’une branche s’égarait en plein passage. Résultat conforme. je me demande ce que ça va donner la deuxième année .

  2. nanou

    image très parlante ! vaut ts les discours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 Partages
Partagez5
Tweetez
+1
Enregistrer11
Partagez