Spatiphyllum à feuillage panaché

/, plante exotique, potée ou jardinière/Spatiphyllum à feuillage panaché

Spatiphyllum à feuillage panaché

Depuis une visite aux Floralies internationales de Gand il y a maintenant fort longtemps, je n’ai eu de cesse de trouver les superbes spatiphyllums aux feuillages panachés de blanc ou de crème que j’avais alors découverts. Mais les années ont passé, les arrivages se sont succédés, mais hormis une variété mouchetée de blanc par vraiment folichonne, rien. Jusqu’à dimanche dernier, où la surprise m’attendait dans la jardinerie Truffaut de Paris.

Spatiphyllum à  feuillage panaché, Aracées

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées, juillet 2011, photo Alain Delavie

Enfin un spatiphyllum aux feuilles panachées de blanc pur, certaines complètement blanches, d’autres partiellement, avec des striures, et quelques unes sans blanc du tout. Un ensemble vert et blanc qui s’accorde très bien avec les grandes spathes blanches (le pot que j’ai acheté ne porte pas de fleurs).

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées, juillet 2011, photo Alain Delavie

La panachure est assez irrégulière, mais elle est bien blanche, le contraste du blanc et du vert vif foncé est plutôt bien assorti. Ce n’est pas encore les variétés que j’ai aperçues il y a très longtemps maintenant, mais c’est un bel exemplaire de plante verte à feuillage panaché. Aussitôt vu, aussitôt acheté !

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées, juillet 2011, photo Alain Delavie

J’ai installé la potée en bonne place, avec suffisamment de lumière pour que la panachure se maintienne et surtout pour pouvoir l’admirer chaque fois que je rentre dans la pièce.

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées

Spatiphyllum à feuillage panaché, Aracées, juillet 2011, photo Alain Delavie

Je n’en ai acheté qu’un, il en restait encore quelques potées, avis aux amateurs…
Il y avait aussi un large choix de kalanchoés et de sansevières, petits, grands, en rosette, cylindriques…

By |2011-07-25T20:20:31+00:00juillet 26th, 2011|plante d'intérieur, plante exotique, potée ou jardinière|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Alain of paris 26 juillet 2011 at 23 h 33 min

    Les autres potées vendues étaient toutes fleuries, mais j’ai préféré celle-ci car sa panachure était bien marquée. A suivre…

  2. laurent 26 juillet 2011 at 21 h 40 min

    Plantine, chaque feuille ne fonctionne pas indépendamment, donc tant qu’il y a assez de feuilles vertes, c’est bon.

    Par contre, j’imagine que la panachure rend la plante moins florifère… Tu constateras ou pas! 😉

  3. Plantine 26 juillet 2011 at 8 h 04 min

    Comment les feuilles blanches sans chlorophylle peuvent-elles survivre ?
    Ça ne me parait pas une variété très bien ‘fixée’.
    Par contre, les feuilles vertes panachées de blanc sont très jolies.
    Il sera intéressant de voir comment elle fleurit et comment elle évolue.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui