Petit tubercule est devenu gros bégonia…

Petit tubercule est devenu gros bégonia…

J’ai planté un tout petit tubercule de Begonia grandis ssp. evansiana au début du printemps, avec un minuscule bourgeon. Et voici le résultat quelques mois après, un bon gros bégonia qui devrait fleurir dans quelques semaines.

Begonia grandis ssp. evansiana sur mon balcon en début d'été

Begonia grandis ssp. evansiana sur mon balcon en début d'été, juillet 2011, photo Alain Delavie

Le développement est impressionnant. La touffe mesure au moins 50 cm de largeur et elle ne cesse de pousser. Il s’agit en fait d’une variété plus vigoureuse que le type à fleurs roses. Variété dont j’ai perdu le nom et qui se distingue par des larges feuilles plus bleutées sur le dessus, bien rouges au revers et avec une floraison rose vif abondante. Je l’ai trouvée il y a déjà quelques années chez Thierry Delabroye (59).

L’année dernière la potée n’avait pas donné grand chose, les pousses s’étant peu développées. Aussi j’ai décidé cette année de risquer le tout pour le tout en dépotant et récupérant les quelques minuscules tubercules que je pouvais trouver. J’en ai installé un qui montrait des signes de reprise dans une grande jardinière colonisée par les sceaux-de-Salomon. Le tubercule n’avait même pas la taille d’un petit pois. La cohabitation réussit très bien visiblement et surtout je pense que le drainage important du substrat favorise beaucoup le développement de ce bégonia qui n’aime pas avoir les racines dans l’humidité stagnante, ce qui arrivait plus fréquemment dans l’ancien pot qui a reçu aussi à plusieurs reprises les eaux de la gouttière qui s’était détachée.

Ce superbe bégonia est pile en face de la fenêtre de ma chambre, j’en profite du matin au soir (bon avec un grand creux dans la journée quand même, travail oblige). Un de mes chouchous, avec l’alcathea, les asters bleus, les liriopes, les pinellias, les hibiscus rustiques…

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. Josette 13 juillet 2011 at 13 h 59 min

    J’aime particulièrement ce bégonia. J’en ai eu à la maison qui fleurissait. Mort probablement à cause de trop d’arrosage. J’en mettrai surement au jardin.

  2. laurent 11 juillet 2011 at 16 h 45 min

    Incroyable, n’est-ce pas? Le mien (mais pas une variété géante) donne aussi cet effet en ce moment. Certes, il est en pleine terre. Dire que l’an dernier, je l’avais laissé dans son petit pot (taille jeune cactus), et il avait au contraire une un peu souvent soif. En pleine terre, c’est un bonheur, et le feuillage a une bien plus jolie couleur.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui