Jolie vagabonde 2 : la pensée

//Jolie vagabonde 2 : la pensée

Jolie vagabonde 2 : la pensée

Dans la série des plantes vagabondes qui s’échappent des jardins ou des balcons pour aller fleurir ou pousser dans la ville ou dans la nature, la pensée et la violette cornue peuvent se ressemer où bon leur semble.

Un sol bien drainé, pas trop humide, il n’en faut pas plus pour voir repousser des semis spontanés de pensées ou de violettes cornues. Et les jeunes plants « sauvageons » sont bien plus costauds, car même en plein mois d’août, ces fleurs dites printanières continuent à s’épanouir.

Si tous les caniveaux étaient aussi joliment fleuris…

By |2009-10-24T09:44:41+00:00août 8th, 2009|fleur|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. Alain of Paris 8 août 2009 at 10 h 24 min

    C'est vrai ! à moins peut-être de laisser la nature faire et attendre que des graines se ressèment dans une jardinière ou une potée, qui reçoit les eaux de pluie bien sûr. Mais c'est pas gagné…

  2. Miss canthus 8 août 2009 at 8 h 56 min

    et oui, alors que dans une potée, si on oublie d'arroser durant 48h, elle est HS !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui