Archives de mots clés: semences

La production de semences : une industrie innovante au cœur des territoires ruraux français

Avec une constante progression du nombre d’emplois et d’investissements, les entreprises semencières implantées dans 62 départements dynamisent l’économie locale tout en contribuant à la transition agro-écologique.

Des entreprises de toutes tailles et de toutes formes capitalistiques (coopératives, entreprises à capitaux familiaux et entreprises cotées) possèdent un parc industriel remarquable. Ce savoir-faire industriel associé à un niveau soutenu d’investissements dans la recherche permettent à la France de tenir son rang de premier exportateur mondial et de premier producteur européen de semences. La contribution du secteur au solde de la balance commerciale agricole atteint en 2016 un nouveau record avec un total de 951M€ soit 47 % du total.

Production de semences, infographie, UFS, mars 2018L’enquête sur la performance industrielle des entreprises semencières, réalisée par l’Union Française des Semenciers, montre que l’emploi progresse dans la filière de plus de 4% entre 2014 et 2017 (plus 5% pour les CDI). L’augmentation devrait se poursuivre avec plus de 3% de hausse annoncée d’ici 2022. Les investissements, très élevés entre 2010 et 2015, sont en légère baisse ces trois dernières années mais restent soutenus pour un secteur industriel avec un taux annuel de 2,2% du chiffre d’affaires.

Soucieux de la protection de leurs salariés, les entreprises s’engagent dans des actions d’amélioration concernant l’ergonomie des postes de travail, la poursuite de la maîtrise de l’exposition aux produits phytosanitaires ainsi que la sécurisation des déplacements ou la réduction du bruit. D’un point de vue environnemental, 60 % des entreprises déclarent mettre en place des actions volontaristes notamment dans l’amélioration de l’efficacité énergétique et le verdissement du mix énergétique.

Les adhérents de l’UFS souhaitent s’inscrire dans la transition agro-écologique de l’agriculture et développent des variétés tolérantes aux bioagresseurs (virus, champignons…) pour réduire la consommation de produits phytosanitaires ou des variétés résilientes aux aléas pour l’adaptation au changement climatique. D’autres leviers tels que le biocontrôle ou les biostimulants peuvent être associés aux semences par enrobage notamment. Ces alternatives, quand elles sont disponibles et efficientes, vont impacter les métiers de la production de semences et l’usine de demain. L’accès aux facteurs de production au champ reste essentiel avec notamment une utilisation toujours plus raisonnée de la ressource en eau. Cette transition agro-écologique se fera grâce à une approche combinatoire de toutes les solutions y compris agronomiques et numériques ; c’est le principe fondateur et pragmatique du contrat de solution auquel l’UFS choisit de contribuer avec 35 partenaires.

Logo UFS, Union Française des SemenciersLe saviez-vous ?
L’Union Française des Semenciers (UFS) est l’organisation professionnelle qui fédère et représente 130 entreprises semencières implantées en France ayant pour activités l’amélioration, la production et la commercialisation de variétés, de semences et de plants pour les agricultures, les jardins et les paysages. Interlocuteur de référence, l’UFS porte la voix de ses adhérents dans les filières agricoles et plus largement dans la société. Au sein des filières, les semenciers sont à l’origine d’une activité économique responsable et dynamique.

Citoyens, consommateurs et ONG, exprimez-vous sur le plan de filière semences et plants

Logo du GNIS
Parce que la semence est un levier essentiel de l’innovation pour accompagner la transition agro-écologique, pour une alimentation plus saine et plus durable, le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants), invite l’ensemble des citoyens, des consommateurs et des organisations de la société civile concernés non membres de l’interprofession à s’exprimer plus largement sur le plan de filière remis par le Gnis au gouvernement en décembre dernier dans le cadre des États généraux de l’alimentation.

Au sein des États généraux de l’alimentation, cette démarche transparente et constructive, qui accompagne la conception et précède la mise en œuvre de ce plan de filière permettra de poursuivre le développement de celui-ci en France et à l’international en assumant pleinement la responsabilité sociale et environnementale que l’on est en droit d’attendre de ce secteur économique si essentiel à la satisfaction des besoins les plus fondamentaux de l’Homme.

Ouverte la semaine dernière, cette démarche a déjà généré plus de 500 consultations ! Chacun peut ainsi découvrir le plan de filière, et apporter sa contribution en se rendant sur : http://www.gnis.fr/plan-de-filiere-semences-et-plants-consultation-publique/

Le Conseil d’Administration du Gnis a prévu un rendez-vous à six mois pour ajuster le plan de filière après avoir pris connaissance des éléments de dialogue générés par cette consultation publique mais également des plans réalisés par les autres filières végétales et animales.

Les nouvelles semences de Caillard pour 2017

Semencier depuis 1873, Caillard n’a de cesse de se renouveler pour mieux répondre aux attentes des jardiniers. En 2017, Caillard étoffe encore ses gammes de semences pour plus de nature à portée de main.

Tomate Ikram Hybride
Précoce et vigoureuse, cette variété de tomate produit des fruits rouges, brillants et de taille homogène. La tomate Ikram se récolte en grappe.
À semer de février à mai.
Prix de vente conseillé : 5,70 €.

Pois nain Kermesse
Ce pois nain décline les qualités du pois Petit Provençal, qu’il vient encore améliorer. Cette variété demi précoce, naine de 55 à 65 cm de hauteur, permet une récolte abondante et groupée. Robuste, elle résiste aux maladies classiques des pois. Variété généreuse, chacune de ses gousses contient entre 7 à 9 grains « extra-fins », lisses et vert clair, d’excellente qualité gustative. Elle est particulièrement recommandée pour la consommation en frais et la conserve.
À semer de février à avril ou d’octobre à janvier.
Étuis 200 g. Prix de vente conseillé : 5,60 €.

Chicorée Scarole Forbes
Cette variété de chicorée scarole de type Géante Maraichère est appréciée pour son extrême vigueur, avec de larges feuilles qui offrent un beau volume et un cœur blanc serré. Résistante au froid, elle supporte aussi la chaleur. Particulièrement adaptée aux cultures de printemps et d’automne, elle séduit par ses notes goûteuses, relevées d’une légère amertume, et par le croquant de ses feuilles.
À semer de février à avril et de juillet à septembre.
Prix de vente conseillé : 5,70 €.
(suite…)

Plus de 700 variétés de tomates en vente sur le site Tomatobomo

Page d'accueil du site Internet Tomatobomo, Graines Baumaux
Vous préparez votre saison potagère 2017 et souhaitez renouveler votre stock de graines de tomates et peut-être même acquérir des nouvelles variétés ? Consultez sans plus tarder le site internet Tomatobomo.

Pour l’année 2017, 150 variétés de tomates ont été ajoutées, portant le choix proposé sur le site à + de 700 variétés.

L’outil de recherche avancée du site facilitera votre recherche grâce à ses multiples critères de choix :

  • Formes
  • Poids du fruit
  • Précocité
  • Résistances
  • Couleurs
  • Pays d’origine
  • Année de création
  • Façon culturale

Et ce n’est pas tout, vous pouvez aussi choisir parmi 32 variétés de basilics et dans une liste étoffée d’outils et matériels pour réussir la culture de vos tomates.

www.tomatobomo.com

Devenir Gardien de Semences

Natureparif a la volonté d’inciter les jardiniers amateurs ou professionnels de tous âges, à devenir Gardien de semences, afin qu’ils s’engagent à conserver des semences et à les partager.

Cahier de semences, Natureparif
Le processus pour devenir Gardien de semences est constitué de 6 actions :

  • Le jardinier doit pour commencer choisir la variété qu’il souhaite conserver.
  • Ensuite, il est invité à se renseigner sur son mode de reproduction.
  • Il peut se procurer les semences auprès d’une association ou d’un particulier connu pour être Gardien de semences.
  • La suite du processus pour le jardinier consiste à semer, marquer ses porte-graines et récolter ses semences sans oublier d’étiqueter précisément ses sachets.
  • Il est ainsi en mesure de planter une nouvelle fois ses semences et de les partager avec d’autres Gardiens ou avec ses amis.
  • Au fur et à mesure, il pourra ajouter d’autres variétés à conserver dans son jardin.

(suite…)

Une exposition consacrée aux enjeux autour des semences

Exposition "Le temps des semences", Natureparif
L’Île-de-France a la chance de connaître une belle dynamique de jardins pédagogiques et d’agriculture urbaine et péri-urbaine. À travers l’exposition « Le Temps des Semences », Natureparif souhaite sensibiliser le grand public aux enjeux autour de la semence.

Les semences sont fondamentales pour la biodiversité et les enjeux qui en découlent sont considérables : si l’acte citoyen de semer est, par essence, local, conserver la diversité génétique des variétés et l’autonomie alimentaire sont des défis planétaires. L’industrialisation de l’agriculture a conduit peu à peu à l’appauvrissement du patrimoine génétique des variétés cultivées, 75% de ces variétés ont disparu en à peine un siècle. (suite…)