Archives de mots clés: Semaine pour les alternatives aux Pesticides

Bouquets de tulipes bio Fleurs de Cocagne chez Botanic en Ile de France

Bouquet de tulipes, photo Fotolia / ©kub_21212Dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, l’enseigne de jardinerie naturelle Botanic accueille au travers d’animations sur 2 journées, la vente de bouquets de tulipes bio et cultivées en France (dans le 91) par Fleurs de Cocagne dans tous ses magasins d’Ile-de-France.

Cette initiative illustre un partenariat de longue date entre Botanic et le Réseau Cocagne, la 1ère Association française fédérant des jardins de production maraîchère biologique à vocation d’insertion sociale et professionnelle.

Pour Fleurs de Cocagne, l’objectif quotidien est d’aider des personnes à se reconstruire au travers d’un travail noble et valorisant. L’horticulture et le maraîchage biologiques sont utilisés en tant que support pédagogique et de remobilisation d’un public principalement féminin. Pendant leur contrat, les personnes en parcours d’insertion acquièrent ou révèlent des compétences transférables à d’autres domaines d’activité et reprennent ainsi une confiance indispensable à leur futur.

En achetant ces fleurs, c’est l’assurance d’acquérir un produit sain et durable, tout en participant concrètement à une démarche citoyenne, au service des plus démunis.

Les premières ventes se sont déroulées le samedi 25 mars dans les magasins de Seine-et-Marne à Pontault-Combault (le matin) et Cesson (l’après-midi) ainsi que dans les magasins des Hauts-de-Seine à Suresnes (le matin) et Rueil-Malmaison (l’après-midi). Le mercredi 29 mars, rendez-vous dans le magasin de Seine-et-Marne à Pontault-Combault (le matin) et dans le magasin de l’Essonne à Brétigny-sur-Orge (l’après-midi).

2ème week-end de collecte des pesticides chimiques dans les jardineries Botanic

Collecte nationale de pesticides dans les jardineries Botanic

À l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (du 20 au 30 mars 2014), Botanic, la seule enseigne de jardinerie à avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins, a lancé la 1ère opération de reprise des pesticides sur deux week-ends. Aujourd’hui et demain, deuxième week-end de collecte pour vous séparer de tous vos produits pesticides chimiques.

L’événement est mis en place dans les 65 magasins français de l’enseigne ce week-end (à l’exception des magasins d’Alsace et de Moselle). En échange des produits rapportés, Botanic offre un bon d’achat de 5 € à valoir sur une solution pour jardiner au naturel (à partir de 35 € d’achat, valable sur les rayons jardin et le marché bio). En région parisienne, vous avez quatre magasins : Suresnes (92), Brétigny-sur-Orge (91), Pontault-Combault (77) et Bois Sénart à Cesson (77). Pour les Parisiens sans voiture, l’accès au magasin de Suresnes est facile par le train (départ gare Saint-Lazare). (suite…)

Réduire l’usage en pesticides, pour et avec la biodiversité

Affiche de la conférence "Réduire l’usage en pesticides, pour et avec la biodiversité", Natureparif

Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, et à l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Natureparif vous invite à rencontrer François Chiron, Maître de Conférences, AgroParisTech et Université Paris Sud.

Qui n’a pas rêvé d’une agriculture « verte » sans artifice chimique qui puisse à la fois favoriser la biodiversité mais aussi garantir la production agricole ! L’évolution de l’agriculture peut-elle faire marche arrière en revalorisant les fonctions naturelles des écosystèmes pour remplacer pesticides et engrais ? Cette conférence sera l’occasion de faire le point sur cette question. Elle parlera d’impact de l’agriculture et des pesticides sur la biodiversité, mais surtout de réciprocité et de mutualisme, c’est à dire du rôle mutuel que peuvent et doivent jouer l’agriculture et la biodiversité l’un envers l’autre. Au travers d’exemples précis, vous découvrirez les freins, les échecs et les réussites de la mise en œuvre de cette transition agroécologique.

En introduction, Natureparif présentera les dernières évolutions de la cartographie de l’ »objectif zéro pesticide » en Île-de-France, qui met en lumière l’état des pratiques des collectivités franciliennes sur les espaces dont elles ont la gestion. Cette initiative valorise ainsi celles qui se sont affranchies de pratiques très impactantes pour évoluer vers le « zéro pesticide ». Elle a valeur d’exemple et incite les autres collectivités à adopter cette démarche. Elle permet aussi d’en mesurer l’évolution dans le temps et d’identifier les espaces pour lesquels des efforts d’accompagnements restent à faire.

Jeudi 20 mars 2014 de 18h à 20h
À l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle, 75007 Paris.
Métro : ligne 12, station Rue du Bac.
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Semaine pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars 2014

Affiche de la Semaine pour les alternatives aux pesticides 2014
La 9ème Semaine pour les Alternatives aux Pesticides (20 au 30 mars 2014). Cet événement – lancé en 2006 et coordonné par Générations Futures – est une opération citoyenne nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides. Pendant les 10 premiers jours du printemps, période de reprise des épandages de pesticides, toutes et tous sont invités à mieux s’informer sur les enjeux tant sanitaires qu’environnementaux des pesticides et sur leurs alternatives par le biais de centaines de manifestions organisées dans de nombreuses régions.

Les impacts des pesticides sur notre santé (débat sur les perturbateurs endocriniens) et sur notre environnement (pollution des eaux, extinction des abeilles) sont au cœur du débat public.

Fin 2013, le ministre de l’Agriculture M. Le Foll annonçait une baisse de 5,7% de l’usage des pesticides en 2012 or quelques jours plus tard, des informations montraient que les données 2012 exploitées n’étaient pas complètes et que de fait l’on constatait surtout une stabilité des données. Début 2014, une loi était adoptée par le parlement français visant à interdire à terme l’usage des pesticides dans les zones urbaines et à la vente aux non professionnels, oui mais voilà, son entrée en vigueur ne se fera qu’en 2020 et 2022 et des dérogations seront toujours possibles. En outre cette loi ne concerne pas le milieu agricole qui reste – et de loin – le 1er utilisateur des pesticides.

En Europe, l’actualité de 2014 va être marquée par le dossier des insecticides néonicotinoïdes dont la question est loin d’être réglée ou encore celle des Perturbateurs Endocriniens (PE) qui comptent nombre de pesticides et que l’UE ne semble pas presser d’aborder de manière sérieuse. Sur ces sujets de santé publique, le Gouvernement et l’UE auront des responsabilités à prendre.

Il reste donc crucial de sensibiliser la population sur les dangers des pesticides et leurs alternatives car :

  • La France reste le 1er pays européen utilisateur de pesticides et le 3ème au monde ;
  • La filière bio peine à se développer et ce malgré les objectifs de développement prévus ;
  • De plus en plus de victimes des pesticides (professionnels ou riverains) se font connaître.

Quelques temps forts déjà prévus. Comme chaque année, la Semaine pour les alternatives aux pesticides va s’appuyer sur des actions locales, nationales et internationales pour se faire entendre, ainsi par exemples :

  • des ONG nationales, dans le cadre d’une nouvelle campagne nommée « 0 phyto 100 % bio », interrogeront les communes françaises afin de recenser, encourager et valoriser au niveau national les efforts produits pour réduire ou éliminer l’usage des pesticides et/ou promouvoir l’agriculture biologique. Une carte nationale de ce recensement sera rendue publique le 20 mars. En amont de ce recensement, la mise à disposition d’un kit de mobilisation sera rendu accessible mi-février pour permettre aux citoyens d’interpeller leurs élus.
  • Une action sur le dossier des PE sera organisée le 25 mars avec une opération d’affichage intitulée « stop au PE ».
  • Au Parlement européen à Bruxelles s’organisera un séminaire et débat public avec les témoignages de victimes des pesticides, avec le soutien d’ONG internationales et de députés européens.
  • Une grande chaine de jardinerie, Botanic, lance une vaste opération de collecte des pesticides pour permettre aux jardiniers amateurs de se débarrasser de ces toxiques et se former à un jardinage écologique.

Et bien sûr pleins d’autres événements seront organisés localement et nationalement.

Pour plus d’informations sur la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides : www.semaine-sans-pesticides.com

Première collecte nationale de pesticides chez BOTANIC

Collecte nationale de pesticides dans les jardineries Botanic

À l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (du 20 au 30 mars 2014), Botanic, la seule enseigne de jardinerie à avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins, organise la 1ère opération de reprise des pesticides.

Un événement de grande envergure, mis en place dans les 65 magasins de l’enseigne les week-end du 14-16 mars et du 21-23 mars (uniquement 14-15 mars et 21-22 mars dans les magasins d’Alsace et de Moselle). En échange des produits rapportés, Botanic offrira un bon d’achat de 5 € (à partir de 35 € d’achat, valable sur les rayons jardin et le marché bio, voir conditions en magasin ou sur www.botanic.com) à valoir sur une solution pour jardiner au naturel. Cette opération exceptionnelle a pour objectif d’agir une fois de plus concrètement et de proposer à un large public de jardiner au naturel en se débarrassant des pesticides chimiques.

Collecte « mode d’emploi »

  • Les produits doivent être rapportés dans leur emballage d’origine (bidon ou boîte) afin de permettre leur identification et leur tri.
  • Les produits collectés concernent aussi bien les produits entamés que ceux non utilisés.
  • La collecte englobe tous les produits phytopharmaceutiques EAJ (Emploi Autorisé dans les Jardins), hors engrais et produits professionnels.

Après la collecte ?
Tous les produits collectés sont pris en charge par CLIKECO, partenaire de Botanic et spécialiste de la gestion des déchets. Ils sont acheminés vers des centres de traitement agréés en vue de leur élimination.

Week-end du jardinage écologique dans les jardineries Botanic les 30 et 31mars 2013

Pour la 8ème année consécutive, la Semaine pour les alternatives aux pesticides, opération nationale et internationale ouverte à tous, vise à promouvoir les alternatives aux pesticides de synthèse. Botanic®, enseigne référente en jardinage écologique, accompagne cette année encore cet événement en proposant pour l’occasion, le week-end du jardinage écologique les 30 et 31 mars 2013.

Au programme : des animations, des conseils, ainsi qu’une mise en avant de produits pour jardiner en harmonie avec la nature !

Botanic, le plaisir du jardinage au naturel !

Rendez-vous dans le magasin Botanic le plus près de chez vous