Archives de mots clés: Saruma henryi

L’ombre fleurie avec le Saruma henryi

Saruma henryi fleuri sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)Avec ses petites fleurs jaune soufre qui se détachent au-dessus des grandes feuilles veloutées en forme de coeur, Saruma henryi apporte une touche fleurie charmante dans les coins ombragés pendant de longs mois.

Essayer, c’est l’adopter et ne plus jamais s’en séparer !

Premières fleurs du Saruma henryi, toujours fidèle au rendez-vous

Saruma henryi sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
Depuis 2004, mon pied de Saruma henryi repousse avec toujours plus de vigueur quand le printemps revient et se remet très vite à fleurir, dès que quelques feuilles sont formées. Je ne ma lasse pas de ce rendez-vous et de cette plante aux petites fleurs de pavot jaune primevère.

Saruma henryi sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
C’est certainement la plante vivace la plus ancienne sur mon balcon parisien avec mes sceaux de Salomon géants. Quatorze années de culture en jardinière, c’est un joli palmarès, non ?

Les années passent, le jardinier vieillit, le saruma résiste et fleurit !

Saruma henryi en fleur sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Et une année de plus pour mon jardin suspendu et mon pied de Saruma henryi, toujours aussi vigoureux, robuste et florifère depuis son arrivée sur mon balcon en 2004 (13 années de bons et loyaux services).

Saruma henryi en fleur sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Même si chaque nouvelle floraison me rappelle que les années passent, c’est toujours le même plaisir de voir ces petites fleurs de pavot d’un joli jaune primevère s’épanouir de plus en plus nombreuses au fil des jours, en se détachant des larges feuilles duveteuses en forme de coeur.

Saruma henryi en fleur sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)C’est vraiment la plante dont je ne voudrai pas me passer. Et notre cohabitation est plutôt réussie. Saruma forever !!!

Petit coeur fleuri de Saruma

Saruma henryi sur mon balcon parisien en début d'été, Paris 19e (75)
Fleuri depuis le début du printemps, mon pied de Saruma henryi continue sa floraison qu’il fasse frais ou très chaud, imperturbable et toujours aussi charmant !

Il n’y a rien de spectaculaire chez cette plante vivace aux feuilles en forme de coeur et aux petites fleurs jaunes qui se renouvellent sans cesse. Mais j’aime ce feuillage et cette floraison qui se prolonge du début du printemps jusque tard en automne. Et jamais de maladie ou de ravageur. Bref, une excellente plante fleurie pour balcon ou terrasse mi ombragées.

2004-2016, mon saruma est toujours fidèle au poste !

Saruma henryi en fleur sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Mon pied de Saruma henryi refleurit pour la douzième année consécutive sur mon balcon parisien. Toujours aussi précoce, très florifère et charmant avec ses petites fleurs de pavot d’un délicat jaune pâle et ses feuilles velues en coeur.

C’est certainement la plante la plus ancienne dans mon jardin suspendu. Jamais malade, totalement rustique, presque sans soins hormis quelques arrosages. Ses premières fleurs apparaissent dès que les nouvelles feuilles pointent de terre. Et cette floraison ne devrait plus cesser jusqu’à l’automne prochain.

Le petit pied acheté en godet a pris beaucoup d’ampleur puisqu’il occupe actuellement plus de la moitié d’une grande jardinière de 80 cm de longueur. Ce n’est pas une plante envahissante, elle s’étoffe petit à petit au fil des années, formant une touffe de plus en plus grosse.

Saruma henryi, la valeur sûre pour les balcons ombragés

Saruma henryi en fleurs sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Avec ses grandes feuilles veloutées en forme de coeur et ses petites fleurs à trois pétales jaune primevère qui se renouvellent du début du printemps jusqu’aux gelées, Saruma henryi mériterait une plus large place sur nos balcons et nos terrasses ombragés, ainsi que dans les parties les plus fraiches de nos jardins. Robuste, rustique et longtemps fleurie, cette plante vivace jamais malade gagne à être plus connue et diffusée.

Saruma henryi en fleurs sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Mon pied s’est bien remis des longs mois de travaux de ravalement qui l’avaient sérieusement éprouvé l’an dernier. Mais cette année, la touffe est bien repartie et elle s’étoffe au fil des semaines, donnant toujours des petites fleurs jaunes très pâles. Hormis les arrosages qui doivent être réguliers pour maintenir le substrat toujours frais, il n’y a aucun autre soin à donner à cette plante vivace peu exigeante.