Archives de mots clés: plante exotique

Petit cactus mais bardé d’épines

Opuntia picardoï au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai du prendre les précautions les plus grandes pour rempoter mon petit pied d’Opuntia picardoï couvert de petites épines très agressives à la fois pour me protéger des piqures redoutables et pour ne pas casser les petites raquettes. Et je m’en suis sorti quand même avec quelques fines épines fichées dans le pouce. Cette petite miniature sait se défendre !

Cette petite boule d’épines a bien résisté à l’hiver parisien et même à la neige qui lui est tombée dessus. Sa rusticité s’est vérifiée. Il ne lui reste plus qu’à pousser et prendre de l’ampleur. Et bien sûr, je suis impatient de la voir fleurir…

Impressionnante floraison d’une cordyline dans l’avenue des Batignolles (Paris 17e)

Floraison d'une cordyline au printemps dans l'avenue des Batignolles, près du métro Rome, Paris 17e (75)
Paris et son microclimat protégé et plus chaud qu’en Île-de-France permet l’acclimatation de nombreuses plantes exotiques que l’on découvre au hasard d’une balade. Comme cette belle cordyline généreusement fleurie située près de la station de métro Rome dans l’avenue des Batignolles (Paris 17e).

Floraison d'une cordyline au printemps dans l'avenue des Batignolles, près du métro Rome, Paris 17e (75) (suite…)

Promesses de floraison pour mon Chamaelobivia ‘El Gigante’

Potée de Chamaelobivia 'El Gigante' (Chamaecereus silvestrii 'El Gigante') au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Acheté au printemps 2016, mon pied de cactus cornichon (Chamaelobivia ‘El Gigante’) a résisté sans problème à deux hivers sur mon balcon parisien et repousse de plus belle avec le printemps qui s’installe. Des petits boutons floraux sont apparus sur les tiges les plus développées. Autant de promesses de floraison pour la fin du printemps ou le début de l’été !

Potée de Chamaelobivia 'El Gigante' (Chamaecereus silvestrii 'El Gigante') au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les petites boules marrons que l’on voit sur la photo ci-dessus sont des boutons floraux en cours de développement. Ils doivent encore beaucoup grossir avant de laisser les fleurs s’épanouir, mais je devrais avoir de nombreuses fleurs cette année.

Compte tenu de cette culture réussie, j’ai acheté trois autres variétés de Chamaelobivia découvertes sur ebay récemment. Deux sont arrivées cette semaine et sont déjà en place, j’attends la troisième avec impatience. J’espère qu’elles se plairont comme ma belle potée de Chamelobivia ‘El Gigante’.

La belle floraison printanière de mon cactus de Noël

Cactus de Noël, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
En quelques jours, toutes les fleurs de mon cactus de Noël se sont épanouies m’offrant un des plus beaux spectacles fleuris qu’il soit. La grâce des fleurs très sophistiquées et leurs couleurs dans des dégradés de orange valent bien la peine de patienter une année pour pouvoir enfin les admirer.

Cactus de Noël, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

Le soleil enflamme mon bégonia nénuphar

Le soleil dans le feuillage de mon bégonia nénuphar (Begonia x 'Erythrophylla'), plante d'intérieur
Très tôt le matin, les rayons du soleil illumine le feuillage de mon bégonia nénuphar (Begonia x ‘Erythrophylla’). Avec le jeu des transparences, les feuilles prennent alors une teinte d’un rouge éclatant et particulièrement lumineux.

Le soleil dans le feuillage de mon bégonia nénuphar (Begonia x 'Erythrophylla'), plante d'intérieur
Le rouge est d’une rare intensité et les nervures se dessinent comme autant de traits de lumière dorée. La couleur des feuilles en transparence est assortie à celle de mon étagère, rouge pompier.

‘Erythrophylla’, cela veut dire feuille rouge, le nom est on ne peut plus bien choisi. Sans soleil, seul le revers des feuilles est pourpre foncé car le dessus est vert tirant parfois sur le bronze.

Le soleil dans le feuillage de mon bégonia nénuphar (Begonia x 'Erythrophylla'), plante d'intérieurC’est beau, n’est-ce pas ?

Mes bébés sensitives se portent bien

Semis de sensitive (Mimosa pudica), potager d'intérieur Lilo, Prêt à Pousser, Paris 19e (75)
Lorsque j’ai refait mes semis de basilics dans mon potager d’intérieur Lilo, j’ai semé aussi des sensitives (Mimosa pudica). Ces plantes exotiques ont la particularité de replier leur feuillage quand on les frôle et elles fleurissent en donnant d’adorables petits pompons roses. Le semis est plutôt bien réussi pour l’instant.

Certes, ces plantes ne poussent pas aussi vite que les basilics, mais la germination a été elle très rapide. Depuis, la croissance se fait lentement mais sûrement. Et les petites feuilles sont déjà capables de mouvement. Un petit frôlement et elles se replient. Mais pour le bien-être de la plante, il ne faut pas en abuser.

Depuis le temps que je voulais cultiver une sensitive, c’est plutôt bien parti. À suivre !