Archives de mots clés: plante d’intérieur

2e exposition internationale d’orchidées au Parc Floral de Paris du 16 au 18 novembre 2018

Affiche, 500 nuances d'orchidées, les plus belles espèces à floraison automnale, exposition-vente, du 16 au 18 novembre 2018 au Parc floral de Paris

Du 16 au 18 novembre 2018, l’association Orchidée 75 et la section orchidées de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organisent la deuxième exposition d’orchidées dans le cadre exceptionnel du Parc Floral de Paris.

Pendant 3 jours, les pavillons 18 et 21 du Parc Floral de Paris accueilleront les amateurs et passionnés de ce monde captivant. Ils pourront y découvrir les plus belles espèces à floraison automnale, mais également d’autres genres aux floraisons tout aussi spectaculaires, tant par la couleur que par la structure des fleurs. Producteurs et collectionneurs proposeront un aperçu de cette prodigieuse diversité, et pas seulement le genre Phalaenopsis disponible chez de nombreux vendeurs de plantes fleuries. Ils conseilleront les visiteurs dans leurs choix, parmi un grand nombre d’espèces, faciles à vivre, et même en intérieur.

Admirer la collection exceptionnelle du Jardin du Luxembourg (Serres du Sénat)

La collection d’orchidées du jardin du Luxembourg date de 1859, quand le Sénat accueille les plantes des serres de la Faculté de Médecine. Le chef jardinier Jean-Baptiste Lhomme en perfectionne la culture. Parmi les premières orchidées exotiques cultivées figuraient entre autre Cymbidium ensifolium, Cymbidium aloifolium, Epidendrum ciliare ou Anacheilium cochleatum que les visiteurs pourront admirer lors de l’exposition. Lors de cette exposition automnale, il sera possible d’admirer des centenaires comme Paphiopedilum Dauthieri ou Paphiopedilum Mabel Sanders. La collection ne se limite pas aux Paphiopedilum, et d’autres centenaires devraient être en fleur comme le très beau Cattleya Portia. (suite…)

Batterie de mini serres de culture Eda

Mini serres rondes utilisées comme terrarium, plantes d'intérieur, Paris 19e (75)En février dernier, je vous parlais de ma découverte, des mini serres rondes en forme de cloche de la marque EDA. Depuis, j’y ai mis en culture différents bégonias et saintpaulias, toujours sous éclairage artificiel. Et cela donne d’excellents résultats.

Ce modèle de mini serre en plastique se révèle assez volumineux pour y cultiver des espèces ou variétés de plantes d’intérieur à croissance faible à modérée. La hauteur de la cloche permet aux plantes de bien se développer. J’ai tenté une culture en remplissant le bac du fond avec un substrat léger, mais l’humidité est trop stagnante pour les bégonias, aussi je suis revenu à une culture en pot qui permet de mieux contrôler l’humidité du substrat. Avec une rampe d’éclairage de 120 cm de longueur, je peux éclairer cinq cloches. Et je peux intervenir dans une cloche facilement si besoin est.

Tillandsia ionantha var. ionantha après un été en plein air

Tillandsia ionantha var. ionantha, Broméliacées, en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Après cinq mois de culture en plein air sur mon balcon parisien, ma touffe de Tillandsia ionantha var ionantha a bien poussé en formant de nouvelles rosettes de feuilles. Le temps devenant plus froid, je vais devoir lui trouver un emplacement plus protégé pour qu’elle passe l’hiver sans problème.

La croissance de cette espèce est assez lente. Les nouvelles rosettes ont bel aspect, mais elles n’ont pas encore les dimensions des deux rosettes les plus âgées. Pour un premier essai de culture en plein air, je suis satisfait. Je n’ai pas oublié d’arroser cette petite plante exotique et l’emplacement lui a convenu visiblement car le nombre des rosettes filles est important. J’ai utilisé un engrais foliaire pour orchidées tous les quinze jours, le résultat est plutôt probant.

Les températures baissant beaucoup, je vais devoir l’installer à l’intérieur. Il faut que je lui trouve une place près d’une fenêtre car cette espèce a besoin de beaucoup de lumière. Et il faut que je l’ai toujours à portée de vue pour pouvoir vaporiser son feuillage aussi souvent que nécessaire. À suivre !

Begonia pustulata

Begonia pustulata, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Le jeune plant de Begonia pustulata acheté en septembre dernier à Olivier Ezavin (Le Monde des Fougères) s’est vite installé dans son terrarium au point de presque le remplir déjà. Cette espèce mexicaine a un feuillage très décoratif, avec des feuilles gaufrées vertes à macules blanches.

Begonia pustulata, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

Aloe vera, une plante d’intérieur facile d’entretien

Feuillage de l'Aloe vera, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Depuis quelques années, l’aloe vera (Aloe barbadensis) est fréquemment proposé comme plante d’intérieur. Robuste, peu exigeante en soins et dotée d’un feuillage très graphique, cette plante grasse s’est vite imposée d’autant plus qu’elle possède de nombreuses propriétés médicinales et cosmétiques. Bref c’est une plante à la mode, hype, tendance !

Il y a quelques mois, j’ai reçu une potée d’Aloe vera en cadeau et je l’ai installée derrière l’une des grandes baies vitrées de mon bureau, pour qu’elle reçoive beaucoup de lumière, sans soleil direct toutefois. Quelques arrosages de temps en temps, uniquement quand la terre du pot est sèche en surface, cela est suffisant semble-t-il pour que la plante pousse, certes lentement, mais plutôt bien.

Feuillage de l'Aloe vera, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Le feuillage est très photogénique, la photo montrant des détails que l’on ne perçoit pas forcément quand on regarde la plante. Et notamment les jeux de lumière et reflets sur les feuilles et les petites dents qui ourlent ces dernières.

Floraison de mon Begonia uniflora

Begonia uniflora, Bégoniacées, terrarium, Paris 19e (75)
Mon petit pied de Begonia uniflora continue sa croissance dans son terrarium et s’est mis à fleurir. Avec de grandes fleurs rose vif portées haut au-dessus du feuillage.

Begonia uniflora, Bégoniacées, terrarium, Paris 19e (75)
Une grande fleur mâle sur la photo ci-dessus.

L’espèce fait partie de la section Knesebeckia. Elle a été décrite en 1890 par Sereno Watson (1826-1892). Elle est originaire du Mexique.