Philodendron – Paris côté jardin

Archives de mots clés: Philodendron

Jeune Philodendron bipinnatifidum, mais larges feuilles

Philodendron bipinnatifidum, Aracée, plante verte d'intérieur, Paris 19e (75)Le très jeune pied de philodendron que j’ai acheté à petit prix fin novembre dernier était pourtant bien étiqueté et dénommé, mais sur le coup, séduit par les feuilles découpées, je n’ai pas davantage réfléchi et j’ai acheté cette belle plante verte. Mais cette espèce (Philodendron bipinnatifidum = P. selloum) est appelée à devenir immense, et elle pousse à vue d’oeil !

Les nouvelles feuilles n’arrêtent pas de se former les unes après les autres et très vite elles prennent des dimensions déjà impressionnantes. À ce rythme, je vais vite devoir rempoter ce philodendron mais si je le nourris davantage, il risque de pousser encore plus vite. Et je ne suis pas pressé de le voir adulte car je ne pourrai plus rentrer dans mon séjour… Il y a des achats d’impulsion qui ne résistent pas longtemps et qui en quelques semaines ont passé l’arme à gauche. Mais là, ce n’est pas le cas !

Je sens que je vais me souvenir de ce « green saturday » car toutes les plantes achetées ce jour là semble se plaire chez moi… Et malgré l’hiver, elles poussent !

Pas de black friday mais un green saturday avec des nouveaux achats de plantes d’intérieur

Plantes d'intérieur, Philodendron, Anthurium, Chirita, Scindapsus, Paris 19e (75)Je n’ai pas cédé aux nombreuses sollicitations pour le « black friday », mais en faisant un tour hier samedi chez Truffaut (Paris 13e), j’ai trouvé plusieurs plantes d’intérieur que je me suis empressé d’acheter et de rapporter chez moi. Vive le « green saturday » !

Ma visite chez Truffaut était plutôt pour le rayon aquariophilie, mais l’assortiment de plantes d’intérieur méritait le détour et je suis revenu avec un grand sac bien rempli. Une potée de jacinthes blanches forcées, un pied d’anthurium avec une multitude de petites inflorescences rouge vif, une potée de Chirita (étiquetée Streptocarpus…) à grandes fleurs en trompettes blanches, un Scindapsus aux feuilles fortement nervurées et gaufrées et un jeune pied de Philodendron bipinnatifidum.

Au hasard d’un rayon, j’ai été interpellé par une de mes abonnées sur les réseaux sociaux. Cela surprend de s’entendre appeler sans connaître la personne qui vous parle. Mais ce fut une rencontre fort sympathique. Visiblement, ce rayon de plantes d’intérieur nous a fait craqué tous les deux.

De retour chez moi, j’ai trouvé une place pour chacune des plantes. Toutes sont installées… Et je peux encore circuler dans mon appartement !

Ça pousse aussi dans l’appartement !

Zamioculcas, Dracaena, Philodendron 'Piccolo', plantes d'intérieur, Paris 19e (75)
En 2011, j’ai acheté un petit pied de Zamioculcas ‘Zamicro’ nain et de dragonnier (Dracaena) en toute petite touffe, puis en 2014 un nouveau pied de philodendron ‘Piccolo’ qui dépassait à peine de son pot de part et d’autre. Mais ces trois plantes faciles à vivre ont fini par grandir et s’étaler.

Au fur et à mesure de leur développement et des rempotages dans des contenants plus grands, je redispose mes plantes d’intérieur à la fois pour mieux les admirer et leur permettre de continuer à bien s’épanouir. Mais plus elles grandissent, plus la lumière et la place sont comptées…

Philodendron ‘Xanadu Hope’ à cultiver dedans et dehors

Philodendron 'Xanadu Hope', Aracée, pépinière À l'ombre des figuiers
Cette variété de philodendron est suffisamment rustique paraît-il pour pouvoir être cultivée à l’extérieur tant que les températures négatives restent faibles. Mais elle peut aussi se comporter comme une plante d’intérieur.

Philodendron 'Xanadu Hope', Aracée, pépinière À l'ombre des figuiers
Ce philodendron
est proposé par la pépinière À l’ombre des figuiers qui le donne rustique jusqu’à des températures de -12 °C (sur de courtes périodes toutefois). Ce qui en ferait une plante d’extérieur rustique dans Paris, surtout avec une exposition abritée.

(suite…)

Petit philodendron ‘Piccolo’ est devenu grand…

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracée, Paris 19e (75)
Mon pied de philodendron ‘Piccolo’ (en fait Raphidophora tetrasperma) ne cesse de pousser et de prendre de l’ampleur, étalant ses tiges volubiles en tous sens. Décidément une excellente plante d’intérieur !

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracée, Paris 19e (75)
Malgré sa croissance continue, cette plante d’intérieur garde des proportions raisonnables. Rien à voir avec le gros philo (Monstera deliciosa) qui fait office de géant à côté. Le philodendron ‘Piccolo’ (un nom commercial je rappelle, car en fait il s’agit d’un Raphidophora tetrasperma), donne des tiges assez fines avec des petites feuilles plus ou moins découpées.

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracée, Paris 19e (75)
La plante n’est vraiment pas exigeante. Elle supporte une lumière douce et se contente d’arrosages épisodiques. De temps en temps, je donne un engrais organique liquide car le pot commence à être petit par rapport à l’opulence du feuillage. Et je bassine les feuilles de temps à autre, surtout en hiver quand le chauffage fonctionne.

Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’une deuxième potée que j’ai installée dans ma salle à manger. Elle pousse aussi bien. Généreuse nature !

Philodendron ‘Piccolo’, bis repetita !

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracées, Paris 19e (75)
Depuis que j’ai découvert ce philodendron (qui n’en est d’ailleurs pas un malgré son nom commercial) il y a trois ans maintenant, je ne m’en lasse pas. Non seulement la plante est élégante, mais elle se montre d’une grande facilité de culture et d’une robustesse remarquable. Une excellente plante d’intérieur, une vraie plante d’appartement ! Aussi quand j’ai revu dernièrement des petites potées de ce philo chez Truffaut Paris, j’en ai acheté un deuxième pied pour l’installer dans une autre pièce de mon appartement. Quand on aime, on ne compte pas !

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracées, Paris 19e (75)
Trois années de culture séparent ces deux potées. J’aurai pu faire des boutures ou des marcottes sur mon premier pied qui a pris une belle ampleur, mais je préfère le laisser pousser comme bon lui semble, sa croissance régulière restant toutefois très raisonnable. Rien à voir avec le gros philo (Monstera deliciosa) qui devient vite… énorme !

Avec le zamioculcas (une autre Aracée), c’est certainement une des plantes d’intérieur les plus résistantes. Et parfaite pour les petits intérieurs. Une valeur sûre !!!