Archives de mots clés: Orchidacées

Phragmipedium ‘Don Wimber’

Phragmipedium 'Don Wimber', orchidée, Orchidacées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cette belle orchidée haute en couleur offre une floraison éclatante avec des grandes fleurs pourvues d’un labelle en forme de sabot qui lui donnent un faux air de Paphiopedilum. À admirer en ce moment dans la grande serre du Jardin des Plantes de Paris à l’occasion de l’exposition Mille et une orchidées.

Phragmipedium ‘Don Wimber’ est un hybride entre Phragmipedium ‘Eric Young’ et Phragmipedium besseae qui a été enregistré le 10 janvier 1995. Ses fleurs ont une teinte orange soutenue avec du jaune doré au coeur (Phragmipedium bessae a des fleurs rouge vif éclatant).

Même s’il y a un petit air de ressemblance avec un sabot de Vénus (Paphiopedilum), cette variété est plus exigeante en eau et en lumière. Installez la près d’une baie vitrée, à l’abri du soleil direct. Et maintenez le substrat toujours frais à humide. La plante forme une belle touffe de feuillage. Prévoir des apports d’engrais réguliers à la belle saison pour stimuler et soutenir la croissance et la floraison, mais diminuez fortement les doses indiquées car les racines des Phragmipedium sont très sensibles aux excès de sels.

Oncidium Twinkle

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cette orchidée hybride ne dépasse pas 20 cm de hauteur et donne une profusion de minuscules fleurs parfumées blanches, jaunes, roses ou rouges. Vous pouvez admirer une belle présentation dans l’exposition Mille et une orchidées dans la Grande serre du Jardin des Plantes de Paris. Et vous pouvez la trouver facilement dans les jardineries ou chez les spécialistes d’orchidées.

Cet hybride résulte du croisement entre Oncidium cheirophorum et Oncidium sotoanum. Il a été créé en 1958. C’est une orchidée assez facile à cultiver, même dans un appartement. Trouvez lui un emplacement très clair, sans soleil direct. Une forte luminosité est nécessaire pour que cette plante pousse et fleurisse bien. En période de croissance, arrosez régulièrement sans détremper le substrat ce qui ferait pourrir les racines. Diminuez les arrosages en automne. Pendant la belle saison, donnez un engrais pour orchidée régulièrement.

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
La plante aime rester à l’étroit dans son pot. Inutile de la rempoter tant que le feuillage ne paraît pas disproportionné par rapport aux dimensions du contenant.

Oncidium Twinckle, orchidée, Orchidacées, exposition Mille et une orchidées, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)Une jolie petite orchidée, peu encombrante.

Quelques floraisons de mes phalaenopsis

Phalaenopsis, orchidée, plante d'intérieur, Paris 19e (75) Si je m’écoutais, je mettrais des phalaenopsis partout chez moi ! Mais bon, ce ne serait vraiment pas raisonnable car les emplacements suffisamment lumineux sont déjà bien occupés. Je serre, je tasse pour profiter de leur belle floraison. En ce moment, j’ai trois beaux pieds fleuris, un blanc, un jaune et un orange doux.

Phalaenopsis, orchidée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Le blanc reste ma couleur préférée, je ne m’en lasse pas. Mais je ne dédaigne pas pour autant les autres coloris, comme ce jaune à labelle pourpre.

Phalaenopsis, orchidée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Et encore plus celui-ci d’un bel orange doux finement nervuré de pourpre, comme le label.

Phalaenopsis, orchidée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Et j’ai toujours mon pied de Phalaenopsis panaché miniature qui pousse bien. Bientôt deux grandes expositions vont s’installer dans Paris, encore plein de tentations en perspective.

Macodes petola, quel feuillage !

Macodes petola, orchidée miniature, Orchidacées, terrarium, feuillage décoratif, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Mon petit pied de Macodes petola commence à s’étoffer et je peux admirer la beauté de son feuillage vert satiné avec des fines nervures dorées.

Cette petite orchidée s’est bien acclimatée dans son terrarium où elle pousse lentement mais sûrement. J’ai attendu plus de deux ans avant de pouvoir retrouver cette belle espèce, mais l’attente en valait la peine.

Fleur d’Anoectochilus albo-lineatus

Fleurs d'Anoectochilus albo-lineatus, orchidée miniature, Orchidacées, terrarium, plante d'intérieur, Paris 19e (75)La floraison de mon pied d’orchidée miniature (Anoechtochilus albo-lineatus) se poursuit et les fleurs minuscules s’épanouissent désormais. Je vous avais promis de vous les montrer, les voici.

Rien de spectaculaire, c’est plutôt une curiosité, le feuillage étant l’attrait principal de cette espèce.

Floraison de mon pied d’Anoectochilus albo-lineatus

Floraison d'Anoectochilus albo-lineatus, orchidée, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Je ne m’attendais pas à avoir une floraison aussi rapide avec cette espèce achetée il y a quelques mois à peine.

Floraison d'Anoectochilus albo-lineatus, orchidée, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Cette orchidée est vraiment une miniature. Mon pied n’a que quatre petites feuilles, avec ce motif si joli qui fait tout l’attrait de cette espèce. La hampe florale doit faire une dizaine de centimètres environ. Et la première fleur qui s’est épanoui n’est guère plus grosse que l’ongle de mon pouce.

Floraison d'Anoectochilus albo-lineatus, orchidée, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Je vais essayer de photographier les fleurs quand elles seront davantage épanouies. C’est encore un peu tôt. Sur la photo ci-dessus, le feuillage vert fluo avec les marques dorées est celui de mon jeune pied de Macodes petola qui pousse lentement mais sûrement.