Archives de mots clés: Cite des Sciences et de l’Industrie

Exposition « PATATE ! » jusqu’au 6 janvier 2019 à la Cité des sciences et de l’industrie

Exposition Patate ! Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75), décembre 2017 à janvier 2019
L’exposition « Patate ! » trouve place dans l’écrin de la serre de la Cité des sciences et de l’industrie (Paris 19e) parmi les Solanacées comme les tomates ou les aubergines.

Étrange initiative que de faire voir le jour à une exposition sur un aliment si familier. En examinant à la loupe la pomme de terre, l’exposition fait redécouvrir au public un élément essentiel du système alimentaire mondial et mène une réflexion citoyenne sur des thématiques techniques et industrielles. À travers une proposition poétique et ludique, le parcours invite à partir à la découverte du peuple des pommes de terre. Structuré en trois séquences, il suit les grandes étapes du cycle de vie des pommes de terre :

  • Naître : culture de la plante
  • Devenir : récolte et transformation
  • Régaler : nourriture du corps et de l’esprit

« Cultivée sur l’altiplano andin il y a environ 8000 ans, la pomme de terre a traversé l’océan à bord des galions espagnols pour s’imposer ensuite dans les champs et les assiettes du vieux continent puis du monde entier. Elle est aujourd’hui la première denrée non céréalière du monde. Mais, cela est plus méconnu, la fécule de pomme de terre a aussi de multiples applications dans l’industrie, de la cosmétique à la pharmaceutique en passant par le couchage du papier ou encore les premières pellicules photographiques. Pour toutes ces raisons, il nous semblait évident d’accueillir cette exposition autour de ce tubercule hors norme et de retracer son destin exceptionnel. Comme pour toutes les expositions que nous présentons, les visiteurs en seront les premiers acteurs afin de découvrir par eux-mêmes toutes les étapes de vie de la pomme de terre ou, autrement dit, la « patate » dans tous ses états ! » Bruno Maquart, président d’Universcience.

L’exposition « Patate ! », créée par le Forum départemental des sciences de Villeneuve d’Ascq, propose une scénographie originale et une diversité de manipes, audiovisuels et multi-médias autour des différentes variétés de pommes de terre, de leur histoire et des mythes dont elles sont porteuses. Étrange initiative que de faire voir le jour à une exposition sur un aliment si familier. Pourtant, bien des choses sont à apprendre sur ce tubercule, première denrée cultivée sur la planète après les céréales. En examinant à la loupe la pomme de terre, l’exposition fait redécouvrir un élément essentiel du système alimentaire mondial et mène une réflexion citoyenne sur des thématiques techniques et industrielles. Ces « patates » d’apparence si modeste sont au centre de systèmes économiques, sociaux et culturels évolutifs. À travers une proposition poétique et ludique, le parcours invite à partir à la découverte du peuple des pommes de terre. Structuré en trois séquences, il suit les grandes étapes du cycle de vie des pommes de terre. (suite…)

La sélection jardin et nature de la Librairie – Boutique de la Cité des Sciences et de l’Industrie

Logo de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75)Nul besoin d’avoir un grand jardin pour s’adonner à l’art du jardinage. La Librairie – Boutique de la Cité des Sciences et de l’Industrie a sélectionné 5 plantes et biosphères peu communes, que l’on soit jardinier débutant ou féru de nouvelles technologies !
Jar Pikaplant, librairie-boutique de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75)
Créé par deux designers néerlandais, Jar revisite les traditionnelles plantes en pot avec l’idée de contribuer à la réflexion globale autour d’un mode de vie plus vert.

Thirsty plant kit, librairie-boutique de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75)
Ce kit DIY propose de fabriquer son capteur d’humidité à énergie solaire. Du cactus au bonsaï, ce kit fonctionne avec toutes les plantes.

(suite…)

Le Village de l’agriculture urbaine et de la biodiversité

À l’occasion de la remise des prix du concours « Tous Urbiculteurs ! » destiné aux élèves et étudiants franciliens, un Village de l’agriculture urbaine et de la biodiversité s’installe aujourd’hui mercredi 18 mai 2016 sur le parvis de la Cité des sciences et de l’industrie de 10h à 18 h.

Logo de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris (75)
Ce rendez-vous permettra au public de se familiariser tout au long de la journée aux techniques de culture en ville et à la connaissance de la faune et de la flore urbaine.

Le Village de l’agriculture urbaine et de la biodiversité
Les sciences participatives seront à l’honneur pour découvrir la biodiversité autour du Parc de la Villette.
Trois associations, Noé, l’Office pour les insectes et leur environnement (OPIE) et le Groupe Associatif Estuaire (GAE), proposent de s’initier à l’observation scientifique des bourdons, abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs mais aussi
des escargots ou bien encore de la flore.
Côté agriculture urbaine, une quinzaine d’associations (Natureparif, Graine Île-de-France, Vergers Urbains, Zone AH, L’école du Compost, Babylone, Toit Vivant, Graine de troc…) investies dans la culture en ville proposeront diverses animations et démonstrations gratuites, autour de la construction de bacs potagers, de la confection de modules aquaponiques, de l’apiculture, des semences ou bien encore de la confection de compost.

Lancement du Concours des Urbiculteurs

La Cité des Sciences et de l’Industrie et Natureparif, agence régionale pour la Nature et la biodiversité en Île-de-France, lancent le Concours des Urbiculteurs, un défi pédagogique à destination des classes du primaire, du secondaire et de l’enseignement supérieur. Objectif : imaginer un projet original et créatif de potager urbain autour du thème de l’agriculture urbaine pendant l’année scolaire 2015-2016.
Logo Natureparif
Professeurs des écoles, enseignants de sciences, ou collectifs d’enseignants réunis autour d’un projet pluridisciplinaire, sont invités à mener avec leur classe un projet d’apprentissage par la recherche, la création et la découverte. Les classes participantes seront accompagnées par un réseau de scientifiques, jardiniers, paysagistes ainsi que par des animateurs. Des ateliers gratuits seront organisés tout au long de l’année scolaire pour alimenter la réflexion des Urbiculteurs et élargir leur champ de connaissance sur le sujet.

Ce concours a notamment pour ambition de promouvoir l’éducation à l’environnement en milieu urbain et d’éveiller les consciences autour des enjeux de l’alimentation durable et d’une agriculture respectueuse de la nature et de la biodiversité.

La remise de prix du Concours des Urbiculteurs, organisé en partenariat avec AgroParisTech, le programme national de recherche JASSUR et plusieurs autres acteurs de la nature et de l’agriculture urbaine, se déroulera le mercredi 18 mai 2016 à l’occasion de l’ouverture de la Fête à la nature à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Cette journée permettra de découvrir les nombreuses techniques et pratiques autour de l’agriculture urbaine avec des démonstrations sur l’esplanade de la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Le dossier de l’Appel à projet du Concours des Urbiculteurs est téléchargeable en ligne sur les sites de la Cité des Sciences et de l’Industrie et de l’Observatoire de l’agriculture urbaine et de la biodiversité de Natureparif, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 octobre 2015.

Nouveau fleurissement près du WIP Villette dans le parc de la Villette (Paris 19e)

Fleurissement bleu et blanc avec des rosiers et pérovskias près du WIP Villette, parc de la Villette, Paris 19ème (75)

Le nouveau jardin situé entre le Wip Villette et la Cité des Sciences et de l’Industrie (Paris 19e) pousse et fleurit de plus en plus. Je l’avais parcouru au début du printemps, mais il n’était encore qu’en devenir. J’y suis retourné il y a quelques jours en allant prendre le tramway T3b et j’ai été surpris par la profusion de fleurs dans les tons de blanc et de bleu. Sympathique (re)découverte !

Fleurissement bleu et blanc avec des rosiers, des gauras, des achillées et pérovskias près du WIP Villette et de la Cité des Sciences, parc de la Villette, Paris 19ème (75)

Ce nouveau jardin de 14 000 m² en continuité avec le parc de la Villette, assure la transition entre la ville et la Cité des sciences et de l’industrie. Des arbres de tailles variées, des buissons de végétaux persistants, de la pelouse, une prairie fleurie et colorée offrent désormais un cadre agréable qui change avec les saisons et rend l’arrivée des plus plaisantes. De nouveaux bancs au design contemporain invitent à une pause confort les visiteurs et les promeneurs du parc.

(suite…)

Empreintes de pas et de pattes d’oiseaux à la station du tramway Porte de la Villette – Cité des Sciences et de l’Industrie

Station du tramway Porte de la Villette - Cité des Sciences et de l'Industrie

Point de départ de mon premier voyage dans le tramway T3b, la station de la porte de la Villette et de la Cité des Sciences et de l’Industrie dans le 19e arrondissement de Paris. Celle-ci a été conçue en béton blanc par l’artiste française Anita Molinero.

La Station "Porte de la Villette - Cité des Sciences et de l'Industrie", création d'Anita Molinero, ligne de tramway T3b, Paris 19e (75)

"Homme debout", création Anita Molinero, Station du tramway Porte de la Villette - Cité des Sciences et de l'Industrie

Anita Molinero a conçu l’ensemble de la station du tramway T3b « Porte de la Villette – Cité des Sciences et de l’Industrie » (Paris 19e) en utilisant le béton comme élément de départ de son projet, en référence à l’immeuble qui domine le site. La station est composée de neuf abris dits « homme debout » (photo ci-dessus) ou « homme assis » (détail photo ci-dessous), faits de plaques de béton blanc marquées par des empreintes de pas et incrustées de fossiles lumineux et de pattes d’oiseaux.

"Homme assis", création Anita Molinero, Station du tramway Porte de la Villette - Cité des Sciences et de l'Industrie

L’artiste souhaitait ainsi « créer un paysage urbain baroque » où les abris constituent un hameau illuminé d’une constellation des « feux de la ville ».

À revoir quand la nuit est tombée…