Archives de mots clés: amaryllis

L’amaryllis, fleur de l’hiver

Amaryllis, décembre 2016Avec ses très grandes fleurs, l’amaryllis (Hippeastrum) se fait immédiatement remarquer dans un intérieur. Proposé en fleurs coupées, en bulbe nu à forcer ou en potée, il apporte une touche exotique colorée au coeur de l’hiver.

La couleur rouge velouté est la plus fréquente, mais cette belle fleur étoilée offre une grande diversité de coloris (blanc, jaune, rose saumon, violet, orange et bicolore), comme vous le montre ce gif.

Profitez de sa floraison opulente de Noël jusqu’à Pâques.

Enregistrer

Composer un joli bouquet d’amaryllis pour Noël

Bouquet composé d'amaryllis, de roses, de statice et de houx, La Joie des Fleurs, #JeFaisMonBouquet d'Amaryllis
Lajoiedesfleurs.fr a créé pour vous une série de vidéos inspirantes intitulées #jefaismonbouquet, et dans lesquelles vous sont livrées les clés d’un bouquet de saison simple et rapide ! Ce mois ci, l’amaryllis succède à la féérie de l’orchidée et fait son entrée dans une composition graphique tout en contraste.

(suite…)

Amaryllis partie

Bouquet d'amaryllis, Hippeastrum, Floralia Brussels, Château Le Grand-Bigard, Belgique
Du 6 avril au 6 mai 2016, le château du Grand-Bigard près de Bruxelles vous fait vivre un printemps très fleuri avec une exposition florale qui s’étend dans le parc de 14 hectares, dans la chapelle et la grande serre. Dans cette dernière, vous pouvez contempler des bouquets imposants notamment d’amaryllis.

Bouquet d'amaryllis, Hippeastrum, Floralia Brussels, Château Le Grand-Bigard, Belgique (suite…)

Compositions florales de Noël d’Oya Fleurs

Pour Noël, les designers floraux Oya Fleurs ont élaboré deux collections florales ravissantes qui vont sublimer vos maisons en fête. Leur inspiration est doublement animée par les tendres souvenirs des Noëls d’enfance, et par la féerie des étoiles scintillant sous la neige que l’on attend avec impatience.

Avec « L’atelier du père Noël » et « Le Palais des glaces », Oya Fleurs présente des compositions thématiques festives pour s’offrir et offrir du rêve et de jolis souvenirs.

Palais des glaces, Oya Fleurs
Les amaryllis subliment ce bouquet, dans leurs plus beaux atours aux notes rosées et cuivrées, rehaussés d’une bijou-étoile argenté. Attaché au bouquet, un espiègle petit grelot.

(suite…)

Les erreurs à ne pas faire avec une potée d’amaryllis forcé

Potée d'amaryllis forcé (Hippeastrum), photo © Mihai Simonia / Fotolia.comProposé en bulbe forcé pas encore démarré ou en potée plus ou moins poussée et fleurie, l’amaryllis est une des vedettes de nos intérieurs en hiver. Cette plante bulbeuse aux immenses fleurs en trompette peut donner des potées somptueuses, à la condition d’éviter les erreurs de culture que je me propose de vous énumérer.

  1. Transporter la potée déjà bien poussée (avec des boutons ou des fleurs) sans avoir tuteuré les hampes florales très fragiles.
  2. Placer la potée dans un coin peu lumineux, loin d’une baie vitrée très claire.
  3. Laisser la plante en pleine végétation dans une pièce trop fraîche ou la soumettre à des chauds et froids (courants d’air glacés quand on ouvre la fenêtre).
  4. Installer la plante sur un lieu de grand passage où ses grosses fleurs risquent d’être bousculées. Ou la placer dans un endroit où les courants d’air sont fréquents.
  5. Ne jamais tourner la potée qui ne peut donc recevoir de la lumière que d’un côté.
  6. Oublier d’arroser régulièrement et laisser sécher complètement le substrat tant que la plante est en pleine végétation.
  7. Trop arroser et détremper le substrat en laissant toujours de l’eau dans la soucoupe ou le fond du cache-pot.
  8. Arroser avec l’eau du robinet sans l’avoir laisser reposer et se réchauffer à la température de la pièce.
  9. Oublier de tuteurer les hampes florales qui commencent à ployer sous le poids des boutons floraux et des fleurs.
  10. Laisser les graines se former après la floraison.
  11. Sortir la plante défleurie trop tôt à l’extérieur et la soumettre à des températures très basses, voire des petites gelées.
  12. Ne pas nourrir la plante après la floraison tant que le feuillage reste bien vert.
  13. Laisser l’amaryllis à l’intérieur au printemps quand les températures sont redevenues douces.
  14. Continuer à arroser abondamment lorsque le feuillage jaunit à la fin du printemps ou au début de l’été.