Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Quand l’euphorbe des garrigues devient vraiment bleue

Euphorbe des garrigues, Euphorbia characias, feuillage bleu, en automne dans le parc Monceau, Paris 8e (75)
Le feuillage de l’euphorbe des garrigues (Euphorbia characias) oscille entre le vert et le bleu selon les conditions de culture et la météo du moment, mais parfois c’est cette dernière teinte qui domine comme le montre ce pied photographié dans le parc Monceau (Paris 8e) la semaine dernière, dans un endroit ombragé quand je suis passé.

Euphorbe des garrigues, Euphorbia characias, feuillage bleu, en automne dans le parc Monceau, Paris 8e (75) (suite…)

Lancement du programme « Des terres et des ailes » pour réinstaurer la biodiversité dans les campagnes

Logo LPOLe vendredi 12 octobre 2018, la LPO a lancé, avec le soutien de Chambres d’agriculture France (APCA) un nouveau programme intitulé “Des terres et des ailes”, pour lutter contre la disparition des oiseaux communs de nos campagnes.

Chambres d’agriculture France (APCA) logo
Les derniers chiffres issus de l’étude conjointe du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS sont édifiants : les populations d’oiseaux dans les campagnes ont été réduites en moyenne d’un tiers au cours des quinze dernières années, avec une forte accélération depuis deux ans. Selon l’UICN (l’Union Internationale pour la conservation de la nature), un tiers des espèces sont aujourd’hui menacées. En cause: l’évolution des pratiques agricoles depuis 50 ans avec l’usage de certains pesticides, le braconnage d’espèces protégées et l’évolution de l’habitat.

La disparition des oiseaux n’est pas une fatalité : il est encore temps d’agir ! Le retour de la nature dans nos campagnes dépend avant tout de la mobilisation des acteurs du monde agricole : agriculteurs, paysans, associations locales, chambres d’agriculture… Le programme « Des terres et des ailes » est à leur disposition pour les accompagner dans cette reconquête.

Un site internet dédié et complet permettra à tout un chacun de participer de manière libre et autonome et de trouver une mine d’astuces et de champs de connaissances :

  • des aménagements favorables aux oiseaux et aux insectes, faciles à mettre en place à travers la “carte des réalisations” et des fiches informatives,
  • des conseils et astuces pour accompagner et faciliter la mise en place des conditions d’accueil des espèces d’oiseaux,
  • des consignes pour faire connaître et valoriser les actions concrètes mises en place

Ainsi, chaque agriculteur trouvera les solutions qui répondent à ses attentes et capacités d’action. Aujourd’hui plus que jamais, chaque geste compte, petit ou grand. Seule une participation massive des agriculteurs permettra de retrouver les conditions favorables à l’accueil des oiseaux et petits animaux dans nos campagnes françaises.

Pour Allain Bougrain Dubourg, « il n’est plus temps de stigmatiser les agriculteurs, il faut leur donner les moyens d’agir. C’est là où la biodiversité a le plus régressé qu’il faut mettre les moyens, ensemble, pour lui permettre une renaissance ». Pour Pascal Ferey, vice-président des Chambres d’agriculture, « L’agriculture joue un rôle majeur dans l’équilibre des écosystèmes sur notre planète. La diminution des populations d’oiseaux doit nous inquiéter car cette présence joue un rôle primordial dans les grands équilibres de la biodiversité faunistique. La signature de cette convention entre la LPO et Chambres d’agriculture France relève d’une ambition partagée entre les Chambres d’agriculture, les agriculteurs et les adhérents de la LPO avec un objectif commun : assurer un milieu agricole et rural riche de nos activités de production et protecteur de la biodiversité. »

Automne multicolore pour le lilas des Indes (Lagerstroemia)

Lagerstroemia indica en automne dans le parc Monceau, Paris 8e (75)
Les températures douces, voire chaudes qui se maintiennent depuis la fin de l’été n’empêche pas l’automne de s’installer dans les parcs et jardins de la capitale où certains feuillages ont déjà pris de superbes couleurs. C’est le cas notamment pour les lilas des Indes (Lagerstroemia indica) qui se sont parés de teintes très chaudes.

Lagerstroemia indica en automne dans le parc Monceau, Paris 8e (75) (suite…)

Bégonia ‘Dark Mambo’

Begonia 'Dark Manbo', Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)
Le noir velouté du feuillage de ce bégonia rhizomateux est spectaculaire. Tout comme l’était la potée que j’ai photographiée dans le Conservatoire du Bégonia de Rochefort lors de ma visite début octobre.

Begonia 'Dark Manbo', Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)
Pourpre noir aussi au revers des feuilles dont on distingue les poils fins situées sur le bord des limbes foliaires.

Begonia 'Dark Manbo', Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)Les feuilles sont spiralées au coeur. Et cet aspect satiné sur toute leur surface. Magnifique variété !

Rose ‘Ville de Saumur’ toujours belle en automne

Rose 'Ville de Saumur' en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
En participant hier matin à la commission permanente du jury du Concours International de Roses Nouvelles de Bagatelle, j’ai pu découvrir quelques variétés de roses encore bien fleuries alors que l’automne s’installe de plus en plus, donnant aux feuillages de belles couleurs. Parmi celles-ci, j’ai bien aimé la rose ‘Ville de Saumur’, toute de rose parée.

Rose 'Ville de Saumur' en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75) (suite…)

Superbe jeu de lumière dans un sous-bois arrosé

Les rayons du soleil matinal jouant avec l'arrosage sous les arbres en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Une séance d’arrosage peut réserver quelques belles surprises quand les rayons du soleil se mettent à jouer avec les fines gouttelettes d’eau projetées par le jet ou la balancelle. C’est ce que j’ai pu admirer hier matin en traversant le parc de Bagatelle (Paris 16e) pour atteindre la roseraie.

Les rayons du soleil matinal jouant avec l'arrosage sous les arbres en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Le soleil bas sur l’horizon dardait ses rayons entre les troncs des arbres, sous les feuillages encore opulents en ce début d’automne. Et les raies de lumière ont traversé le rideau d’eau aspergé pour arroser les plantes assoiffées dans le sous-bois pentu.

Les rayons du soleil matinal jouant avec l'arrosage sous les arbres en automne dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)Je n’ai pas pensé à faire une petite vidéo, dommage !