Île-de-France

À propos de la région de l’Île-de-France

2 idées pour fêter Halloween en famille en région parisienne

Liens de Sang, Halloween, Le Manoir de Paris, octobre 2017Les animations pour Halloween (31 octobre) ne manquent pas dans Paris et en Île-de-France. En voici deux parmi tant d’autres. Joyeux et terrifiant Halloween !

Le Manoir de Paris
Le Manoir de Paris fait revivre, dans le cadre prestigieux d’une demeure classée monument historique, une vingtaine de légendes parisiennes. Devenez la victime de l’histoire sombre de la Ville Lumière : le bossu de Notre-Dame, le fantôme de l’Opéra, le cimetière du Père Lachaise, La Voisin… À mi-chemin entre un musée vivant et un parc d’attraction, cette maison hantée développe un parcours interactif original. 35 comédiens professionnels prêtent vie à des personnages légendaires dans des décors inspirés du réel.

Jusqu’au dimanche 12 novembre 2017, prenez part à la plus effrayante destination parisienne pour Halloween ! Venez au seul événement en France qui célèbre Halloween dans la pure tradition.

Halloween se fête en famille ! Soyez les invités d’un foyer aux coutumes morbides : tissez des Liens de Sang. Achevez la célébration par un Rituel au-delà de l’ordinaire : nonnes, prêtres et exorcismes… Vous n’imaginez pas ce qui sommeille en vous.
(suite…)

Nouvelle collecte de déchets chimiques citoyenne à Pierrelaye et Ormesson

Logo EcoDDSEcoDDS continue sa tournée de collecte des déchets chimiques des particuliers en Île-de-France, avec un passage prévu à Pierrelaye et Ormesson le samedi 28 octobre 2017.

Les citoyens sont invités à venir déposer leurs pots de peinture, mastics, colles, pesticides et produits de cheminée usagés le  samedi 28 octobre 2017 :

  • CASTORAMA Ormesson, Zone d’activité commerciale de L’Hippodrome, Centre Commercial Pince-Vent, 94430 Chennevières.
  • CASTORAMA Pierrelaye, 28, Allée du Poirier St Jean, 95480 Pierrelaye.

Les collectes auront lieu de 10h à 17h sur les parkings des magasins concernés. Des animateurs seront présents lors de la collecte pour rappeler les bons gestes pour la protection de notre environnement.

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, les déchets chimiques usagés peuvent en effet présenter un risque pour la santé et l’environnement ; ils ne doivent pas être jetés dans les canalisations ni dans les poubelles classiques, mais ramenés en déchetterie ou lors d’opérations de collecte ponctuelle comme celle-ci.

Le Domaine de Courson revêt ses atours d’automne

Copalme d'Amérique, Liquidambar styraciflua
Après des températures quasi estivales, l’automne s’installe enfin en région parisienne. Une saison aux couleurs flamboyantes à Courson, idéale pour des balades pendant les vacances scolaires de Toussaint, au cœur de l’Essonne, à seulement 35 km de Paris.

Cette période de l’année se montre tout simplement flamboyant dans le Domaine de Courson. Une véritable explosion de couleurs se déploie dans ce parc exceptionnel qui arbore le label « Jardin Remarquable ». Chaque année à pareille époque, ces tonalités automnales s’expriment en toute liberté et en toute beauté dans les massifs conçus par le grand paysagiste Louis-Martin Berthault, en 1820, lors de la transformation du parc à la française en parc à l’anglaise.

Un automne teinté de couleur pourpre ?
Près de 162 ans plus tard, pour sa première campagne de restauration du parc de Courson, en 1982, le paysagiste Timothy Vaughan crée aux abords de la seconde allée de ceinture du parc un nouveau massif en forme de proue de bateau. À sa fine pointe, un petit sorbier (Sorbus sargentiana) accolé à deux pommiers (Malus tchonoski), prend appui sur de magnifiques arbres à perruque (Cotinus coggyria ‘Flame’) au nom parfaitement évocateur de l’embrasement coloré qui caractérise le massif.

Sorbus sargentiana (suite…)

La Fête de la Citrouille aux Fermes de Gally

Citrouilles 'Jack'o Lantern', Cucurbitacées, photo Fotolia / yellowjDepuis le printemps dernier, des milliers de citrouilles ont été cultivés dans les champs des Fermes de Gally. Il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les tailles. Parmi cette diversité, toutes les Jack O Lantern ont été récoltées ces derniers jours afin de préparer « La Fête des citrouilles ».

Du 26 au 31 octobre 2017, chacun peut laisser libre cours à ses talents créatifs lors d’ateliers encadrés pour imaginer et creuser la citrouille la plus bizarre, horrible, terrifiante, amusante, sympathique…

Informations pratiques
Les 26 et 27 octobre 2017 de 14h30 à 17h30. Du 28 au 31 octobre 2017 de 10h30 à 12h et de 14h à 17h30.
Vente des e-billets sur ferme.gally.com
Tarif de l’atelier 11€, accompagnateur 4,5€.
Ferme de Gally, 33, rue de Chatou, 78500 Sartrouville.
Ferme Ouverte de Gally, D7, route de Bailly, 78210 Saint Cyr l’École.

Vers une nouvelle gestion des forêts domaniales en Ile-de-France

Logo de l'Office National des Forêts (ONF)En 2017, la direction territoriale Seine-Nord de l’Office national des forêts met en place une nouvelle stratégie de gestion pour les forêts domaniales franciliennes. Son objectif ? Amplifier la prise en compte, de l’enjeu sociétal des forêts en répondant aux attentes de la population.

Les forêts domaniales franciliennes sont des espaces privilégiés où chacun peut se promener, circuler à vélo, à cheval, découvrir un patrimoine culturel précieux et profiter de la nature. Elles sont également un lieu d’exploitation. Produire et récolter du bois est un acte de gestion sylvicole visant trois finalités majeures :

  • assurer le renouvellement de la forêt et pérenniser sa diversité,
  • approvisionner la filière bois et sécuriser les emplois,
  • stocker du carbone et garantir à la société l’utilisation d’un matériau et d’une source d’énergie renouvelables en circuit court.

Les coupes d’arbres effectuées en forêt domaniale ne sont pas le fruit du hasard : elles sont inscrites dans une feuille de route prévue sur vingt ans, appelée « aménagement forestier » et approuvé par arrêté ministériel. Les coupes rases s’inscrivent dans un cycle de régénération des forêts. Néanmoins, elles modifient fortement les paysages puisque tous les arbres d’une parcelle sont coupés au même moment. Elles peuvent bouleverser les habitudes des visiteurs et des riverains.

Durant les sept prochaines années, l’ONF prévoit de mettre fin aux coupes rases afin de maintenir dans les cinquante forêts domaniales d’Ile-de-France un couvert boisé permanent et éviter les changements trop brusques du paysage. La sylviculture, dite irrégulière, sera au service de cet objectif. Elle permettra aussi de poursuivre l’exploitation raisonnée des forêts. (suite…)

Biodiversité : Versailles reçoit le prix régional Île-de-France 2017

Logo de la Ville de Versailles (Yvelines)Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Versailles est distinguée par le Prix régional Île-de-France 2017 décerné par l’agence régionale pour la Nature et la biodiversité en Île-de-France (Natureparif), pour son travail pionnier de transformation paysagère de ses cimetières afin d’éviter l’usage de désherbants toxiques pour l’homme et la nature.

Logo NatureparifUn travail qui a inspiré de nombreuses autres collectivités et qui va beaucoup plus loin que l’obligation désormais réglementaire pour les acteurs publics de ne plus utiliser de pesticides chimiques sur certains de leurs espaces ouverts au public.

« Les produits phytosanitaires, que la ville de Versailles n’utilise plus depuis 10 ans sur ses espaces verts et voirie, avaient un impact néfaste sur la santé et l’environnement car ils agissaient sur les organismes vivants et réduisaient ainsi la biodiversité. Dans notre ville, ces produits s’écoulaient dans la nappe phréatique à raison de 130 000 litres par an. L’alternative est le désherbage manuel, mécanique et thermique qui est employé sur tout l’espace communal. » François de Mazières, maire (DVD) de Versailles.

La cérémonie de remise des trophées aux lauréats se tiendra le 17 octobre prochain à 17h dans les locaux conjoints des Ministères en charge du Logement et de l’Environnement à la Défense, en présence de Madame Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, en clôture d’une journée de valorisation, d’échanges et de débat co-organisée avec le Club EcoQuartier et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA). (suite…)